DE | FR

Le café modifie la structure de votre cerveau (et pas en bien)

Image: Pexel
Connue pour son rôle de stimulant, la caféine n'empêche pas de dormir mais elle réduit le volume de matière grise, soit le nombre de cellules nerveuses dans le cerveau. Voilà le résultat d'une étude menée sur de jeunes consommateurs helvétiques.
15.02.2021, 14:5310.03.2021, 17:07

Une équipe de chercheurs austro-suisses a recruté 20 jeunes buveurs réguliers de café en bonne santé. Durant dix jours, les participants ont dû avaler deux fois par jour une tablette de caféine. Ils ont ensuite pris un placebo durant les dix jours suivants.

Les mesures de l'activité cérébrale ont montré que ces personnes dormaient d'un même sommeil durant les deux périodes, a indiqué lundi l'Université de Bâle, dont l'étude est publiée dans le journal spécialisé «Cerebral Cortex».

Combien buvez-vous de cafés par jour?

Mais les scanners qui reproduisaient le cerveau ont révélé des différences. Après dix jours d'abstinence de café, le volume de matière grise était plus grand qu'après dix jours avec le stimulant. Ces changements de structures du cerveau sont temporaires, car les cellules grises se régénèrent lorsque l'on renonce au café.

GIF animéJouer au GIF
Image: GIPHY

Pour l'auteure de l'étude, Carolin Reichert, les résultats ne signifient pas forcément que la consommation régulière de caféine a des effets négatifs sur le cerveau. Mais elle modifie apparemment les fonctions cognitives. Ces résultats devraient être approfondis par d'autres études. (ats/FF)

Plus d'article sur le thème «Société»

Armée suisse: les femmes auront des sous-vêtements à leur taille

Link zum Artikel

5 chiffres qui en disent long sur la masturbation féminine

Link zum Artikel

Le monde de la danse favorise-t-il le harcèlement sexuel? «Ça dépend»

Link zum Artikel

Le monde va mal, vous n'arrivez plus à vous projeter? C'est normal

Link zum Artikel

Don de sperme: les parents sont-ils transparents avec leurs enfants?

Link zum Artikel

«Nous affirmons que l’immigration est un problème pour les femmes»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un syndicat étudiant incite l'Unige à renoncer à porter plainte
L'affaire fait couler beaucoup d'encre depuis la semaine passée. Ces activistes, qui ont interrompu une conférence jugée transphobe, sont poursuivis par l'établissement universitaire genevois.

La Conférence Universitaire des Associations d'Etudiant.e.x.s (CUAE) a demandé lundi à l'Université de Genève (UNIGE) de renoncer à porter plainte contre des militants qui avaient interrompu la semaine passée une conférence qu'ils jugeaient transphobe. Dans un communiqué, le syndicat étudiant déplore «le tournant répressif que prend cette affaire».

L’article