DE | FR

SANTÉ

Le café modifie la structure de votre cerveau (et pas en bien)

Image: Pexel

Connue pour son rôle de stimulant, la caféine n'empêche pas de dormir mais elle réduit le volume de matière grise, soit le nombre de cellules nerveuses dans le cerveau. Voilà le résultat d'une étude menée sur de jeunes consommateurs helvétiques.



Une équipe de chercheurs austro-suisses a recruté 20 jeunes buveurs réguliers de café en bonne santé. Durant dix jours, les participants ont dû avaler deux fois par jour une tablette de caféine. Ils ont ensuite pris un placebo durant les dix jours suivants.

Les mesures de l'activité cérébrale ont montré que ces personnes dormaient d'un même sommeil durant les deux périodes, a indiqué lundi l'Université de Bâle, dont l'étude est publiée dans le journal spécialisé «Cerebral Cortex».

Combien buvez-vous de cafés par jour?

Mais les scanners qui reproduisaient le cerveau ont révélé des différences. Après dix jours d'abstinence de café, le volume de matière grise était plus grand qu'après dix jours avec le stimulant. Ces changements de structures du cerveau sont temporaires, car les cellules grises se régénèrent lorsque l'on renonce au café.

Animiertes GIF GIF abspielen

Image: GIPHY

Pour l'auteure de l'étude, Carolin Reichert, les résultats ne signifient pas forcément que la consommation régulière de caféine a des effets négatifs sur le cerveau. Mais elle modifie apparemment les fonctions cognitives. Ces résultats devraient être approfondis par d'autres études. (ats/FF)

Plus d'article sur le thème «Société»

Contraception en Suisse, cette pilule qui enquiquine

Link zum Artikel

Peut-on être jeune, de droite et défendre la polygamie?

Link zum Artikel

Le Covid-19 a créé 48 000 nouveaux chômeurs et ce n'est pas fini

Link zum Artikel

L'arrestation d'un rappeur en Espagne provoque de vives tensions

Link zum Artikel

Où diable vont se cacher nos souvenirs d'enfance?

Pour clore la Semaine du cerveau, on se demande pourquoi les adultes ont très peu de souvenirs de leur propre existence jusqu'à l'âge de 6 ans. Et les réponses existent!

Dans son Dictionnaire des idées reçues, à l'entrée «Mémoire», l'écrivain Gustave Flaubert a noté: «Se plaindre de la sienne, et même se vanter de n'en pas avoir». Cela dit, il est une mémoire assez défaillante pour chacun de nous: celle des moments de vie de la petite enfance. D'aucuns affirment peut-être se rappeler d'événements vécus avant l'âge de 2 ans. Il s'agit cependant plus probablement de souvenirs reconstruits à partir des récits des parents, ou de photographies, …

Lire l’article
Link zum Artikel