DE | FR
En 2020, il y a eu moins de violence conjugale dans le canton de Vaud. Watson

Image: shutterstock

Le nombre de victimes de violence conjugale diminue dans le canton de Vaud

Contrairement à la moyenne suisse, les violences domestiques ont diminué dans le canton de Vaud en 2020. La loi cantonale visant à mieux protéger les victimes peut expliquer ce recul.



La nouvelle loi vaudoise d'organisation de la lutte contre la violence domestique (LOVD), entrée en vigueur fin 2018, «a porté ses fruits», a relevé lundi devant la presse Béatrice Métraux, la conseillère d'Etat en charge de la sécurité. L'an dernier, 28% des cas de violence domestique ont débouché sur l'expulsion de l'auteur de son domicile.

Pour Béatrice Métraux, les diverses campagnes de sensibilisation ont aussi contribué à la baisse des violences domestiques, passées en 2020 dans le canton de Vaud à 3889 infractions dans le cadre de 1681 affaires. Soit une diminution de 7% sur un an.

Pour connaître l'évolution chiffrée des autres crimes en Suisse, c'est ici👇

Toujours en hausse à Lausanne

La ministre a toutefois souligné qu'il fallait «s'abstenir de tout triomphalisme». Car si les craintes initiales liées à la pandémie ne se sont pas confirmées, cela pourrait encore venir avec une possible dégradation de la situation économique et sociale.

Elle a aussi reconnu que les violences domestiques avaient diminué par rapport à 2019, mais elles restaient en hausse en comparaison à 2018. A noter aussi que si ces violences ont reculé dans le canton, elles ont progressé de 4% à Lausanne. (ats/mndl)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La justice vaudoise se fait taper sur les doigts pour espionnage

Ecoutes et localisations illicites: les autorités vaudoises ont bâclé une enquête internationale sur un trafic de stupéfiants.

Pose de balises GPS, micros dans des voitures et écoutes téléphoniques dans plusieurs pays européens: le Parquet vaudois subit l'ire du Tribunal fédéral (TF) pour avoir commis de nombreuses fautes dans une enquête pour trafic de drogue.

Les enquêteurs n'ont pas demandé d'autorisation aux différents pays dans lesquels ils souhaitaient obtenir des données. Le TF a jugé cette manière d'agir inacceptable et ordonné la destruction des éléments de preuve.

Le TF souligne que la justice vaudoise, même si …

Lire l’article
Link zum Artikel