DE | FR

Youpi! Ce dimanche, la Suisse gagne une heure de soleil

Image: Shutterstock
La Suisse et la plupart des pays européens vont passer à l'heure d'été dans la nuit de samedi à dimanche.
23.03.2021, 12:2823.03.2021, 16:23

Comme chaque année, la Suisse et ses voisins passent à l'heure d'été. Ce dimanche, à trois heures du matin, il faudra avancer sa montre. L'heure d'été durera jusqu'au 31 octobre.

D'où vient cette pratique?

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la Suisse a introduit pour la première fois un changement d'heure. La raison principale était l'économie d'énergie. L'ordonnance d'application précise que l'heure d'été est adoptée en Suisse à la même période que dans l'UE. Nous sommes donc sûrs que nos montres indiquent la même heure que celles des pays voisins.

Le changement d'heure expliqué en vidéo.Vidéo: YouTube/Espace des sciences

La fin du changement d'heure?

L'éventuelle abolition du changement d'heure annuel fait actuellement l'objet de discussions politiques, en particulier dans les Etats voisins. Toutes les décisions n'ont toutefois pas encore été prises, tant sur le plan de lʼUnion européenne (UE) que dans chaque Etat.

Une heure officielle différente ferait de la Suisse un îlot temporel, avec toutes les conséquences que cette différence pourrait entraîner pour les transactions commerciales, les transports, le tourisme et la communication. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variants d'Omicron: «les cas pourraient à nouveau augmenter», selon Tanja Stadler
Alors que le nombre global de cas diminue, on voit déjà les variants d'Omicron s'imposer notamment en Allemagne et au Portugal. L'évolution pourrait néanmoins être différente en Suisse.

Pour l'heure, on recense environ 1700 nouvelles infections de Covid confirmées. C'est quinze fois moins que lors du deuxième pic d'Omicron à la mi-mars. Le nombre de patients hospitalisés testés positifs a également été divisé par dix. La baisse des cas n'est donc pas seulement due au peu de tests effectués.

L’article