DE | FR
Jeux olympiques

Le Conseil fédéral n'ira pas aux JO d'hiver

Le Conseil fédéral ne se rendra pas à Pékin pour les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver. Il renonce à sa présence en raison de la situation sanitaire, indique-t-il mercredi.
26.01.2022, 15:1526.01.2022, 17:02

Le Conseil fédéral encouragera les athlètes depuis la Suisse. Mardi, il a en effet annoncé ne pas se rendre aux Jeux olympiques et paralympiques d'hiver organisés à Pékin en février prochain.

En cause:

  • La situation sanitaire est toujours tendue en Suisse;
  • Les restrictions sanitaires appliquées en Chine empêcheraient des rencontres bilatérales substantielles ou de réels contacts avec les athlètes suisses.

Sur place, le gouvernement suisse sera représenté par l'ambassadeur, a précisé devant les médias André Simonazzi, porte-parole du gouvernement.

André Simonazzi le12 novembre 2021, devant le Bernerhof, à Berne.
André Simonazzi le12 novembre 2021, devant le Bernerhof, à Berne.Image: KEYSTONE

Appel au boycott

Plusieurs voix critiques appellent au boycott des Jeux au niveau diplomatique et de représentation des gouvernements. Les Etats-Unis ont demandé au Comité international olympique (CIO) de repousser les Jeux, en raison de la situation actuelle des droits humains en Chine. Les discriminations et les attaques contre la minorité musulmane des Ouïghours, qualifiées par certains pays de génocide, sont notamment pointées du doigt.

L'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne, le Canada et le Japon ont suivi la décision étasunienne de n'envoyer aucun représentant diplomatique à Pékin. La Chine a annoncé des représailles. En Suisse aussi, certaines voix se sont élevées pour appeler à un boycott.

Les 24es Jeux d'hiver doivent se dérouler du 4 février au 13 mars 2022 dans la capitale. Les participantes et participants évolueront uniquement dans une «bulle» sanitaire, afin d'éviter toute importation du virus. (ats/mndl)

Plus d'articles sur le sport

«Un jour héros national, un jour évadé fiscal.» Ainsi fut Tsonga

Link zum Artikel

«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»

Link zum Artikel

Le vélodrome de Granges est taillé pour les records de l'heure

Link zum Artikel

Wawrinka: «Je sais que je retrouverai mon niveau, j'en suis sûr!»

Link zum Artikel

«C'est une faute grave de Servette d'avoir aligné Omeragic à Sion»

Link zum Artikel

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Link zum Artikel

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Coincé au tunnel du Gothard? Patience, il vous reste 8 kilomètres
Les premiers bouchons n'ont pas attendu jeudi et le début du week-end de l'Ascension. Mercredi soir, la file d'attente pour entrer dans le tunnel du Gothard était encore de 8 kilomètres.

Une looooongue file de voitures s'est formée mercredi devant l'entrée nord du tunnel du Gothard. Dans la matinée, elle atteignait quelque 9 kilomètres. Selon le TCS, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience durant plus d'une heure et demie.

L’article