DE | FR

Etes-vous bien ou mal payé? 6 points sur les salaires en Suisse

La moitié des Suisses gagne plus de 6665 francs par mois. L'écart entre hommes et femmes s'est-il réduit? Quel secteur paie le mieux? Les étrangers sont-ils plus rémunérés? En 6 points, on vous présente l'état de lieux des salaires en Suisse.
28.03.2022, 11:5628.03.2022, 17:47

«Pour l’ensemble de l’économie (secteurs privé et public ensemble) en 2020, le salaire médian s’élevait à 6665 francs bruts par mois pour un poste à plein temps», indique la Confédération lundi. Médian? Cela signifie simplement que la moitié des travailleurs suisses gagne plus et l'autre moins. La Confédération, via l'Office fédéral de la statistique (OFS), a révélé une large enquête à ce sujet ce lundi.

Qu'est-ce qu'un bas salaire en Suisse et qui cela concerne?

La réponse des analystes de la Confédération est limpide:

«En 2020, un bas salaire correspond à une rémunération inférieure à 4443 francs bruts par mois pour un emploi à plein temps»

Est-ce que de plus en plus de gens touchent un salaire considéré comme faible en Suisse? Selon les statistiques, non: «On constate que le nombre de postes à bas salaires en Suisse n’a presque pas évolué entre 2018 et 2020, passant de 10,6% à 10,5%», indique la Confédération.

«En 2020, près d’un demi-million de personnes occupent un poste à bas salaire. Parmi ces salariés, 63,5% sont des femmes»
Office fédéral de la statistique

Les branches économiques qui présentent un taux élevé de postes à bas salaires sont les suivantes:

  1. La restauration (47,8%).
  2. L'industrie du cuir et de la chaussure (31,4%).
  3. Le commerce de détail (22,5%).

Les plus riches des salariés sont-ils devenus encore plus riches?

Avant de répondre à la question, quelques éléments sont à retenir concernant les hausses de salaire. En effet, la communication de la Confédération indique que, pour la période 2008 à 2020:

«Les 10% des personnes les mieux payées ont vu leur rémunération augmenter de 11,8%»
«Avec une hausse de 9,3%, les salariés appartenant à la ''classe moyenne'' ont connu l’augmentation salariale la moins marquée»
«La hausse des salaires pour les 10% des personnes les moins bien payées s’est montée à 11,6%»

Au final, indique la Confédération, l'écart est resté «relativement stable au sein de l’économie dans son ensemble». Autrement dit, les salaires les plus élevés et ceux les plus bas ne se sont pas (trop) distancés.

Et, qu'en est-il des inégalités salariales entre hommes et femmes?

C'est la bonne nouvelle:

«Dans l’ensemble de l’économie, l’écart global de salaire (valeur médiane) entre les femmes et les hommes se réduit progressivement»

D'accord, mais dans les faits qu'est-ce que cela veut dire en chiffres? Simplement que l'écart se réduit, mais reste au-dessus des 10%:

  • 10,8% en 2020.
  • 11,5% en 2018.
  • 12,0% en 2016.

Comment est-ce que ces écarts s'expliquent? Selon les analyses des experts de la Confédération, ils «reflètent le niveau inégal d’insertion professionnelle du personnel féminin et masculin dans le marché du travail».

Les femmes qui sont cadres vivent de fortes inégalités

Un fait notable est soulevé. C'est dans les échelons hiérarchiques les plus élevés que l'écart salarial entre hommes et femmes est le plus fort.

«Ainsi, les femmes occupant les postes à haute responsabilité gagnent 9249 francs bruts alors que la rémunération de leurs collègues masculins — occupant le même niveau de responsabilité — se monte à 11 116 francs, soit une différence de 16,8% (contre 18,6% en 2018)»
Office fédéral de la statistique

Cette situation ne se vérifie en revanche pas dans les plus petits salaires et les postes à moins grande responsabilité. «L’écart salarial en défaveur du personnel féminin est moins marqué pour les postes de travail exigeant des niveaux plus bas de responsabilités soit 9,3% (contre 9,4% en 2018) et de 6,9% (contre 7,6% en 2018) pour les femmes sans fonction de cadre», précise l'OFS.

Les femmes très représentées parmi les petits salaires

«En 2020, la répartition des femmes et des hommes en fonction des classes salariales des postes occupés était la suivante», indique l'OFS:

  • 58,0% des postes dont le niveau de salaire est inférieur à 4500 francs bruts par mois sont occupés par des femmes (contre 58,3% en 2018).
  • 80,2% des emplois dont la rémunération dépasse 16 000 francs bruts mensuels sont occupés par des hommes (contre 82,4% en 2018).

Quelles sont les branches où on se fait le plus d'argent?

La Confédération liste trois secteurs qui sont largement au-dessus du salaire médian de 6665 francs par mois:

Les trois secteurs en tête

  • Les activités informatiques (9206 francs).
  • L’industrie pharmaceutique (10 040 francs).
  • Les banques (10 211 francs).

Les secteurs en milieu de classement

  • Les transports terrestres (6310 francs).
  • La santé (6821 francs).
  • L’industrie des machines (7141 francs).
  • Le commerce de gros (7145 francs).

Les secteurs en bas de classement

  • Le commerce de détail (4997 francs).
  • La restauration (4479 francs).
  • L'hébergement (4488 francs).
  • Les services personnels (4211 francs).

En graphe, ça donne ça 👇

Dans quelle région est-on le mieux payé?

L'OFS fait un petit rappel: «Le paysage des salaires en Suisse diffère significativement aussi selon les espaces considérés». En gros, selon la région où l'on travaille, le salaire est plus élevé. Alors où? Sans surprise, pour les emplois les plus qualifiés, les niveaux de rémunération sont les plus élevés:

  • Dans les régions de Zurich (11 475 francs).
  • La région lémanique avec 11 200 francs.

Et quelle est la pire région en termes de salaires? Un canton se démarque: le Tessin. Ce dernier connaît les plus bas niveaux de rémunération, que ce soit pour les emplois les plus qualifiés (8537 francs) ou pour ceux qui exigent le moins de qualification (5137 francs).

«Cette hiérarchie régionale des salaires s’explique par la concentration de branches économiques à forte valeur ajoutée dans certains espaces ainsi qu’aux spécificités structurelles des marchés régionaux du travail»
Office fédéral de la statistique

Les explications du directeur de l'OFS 👇

Les Suisses sont-ils mieux payés que les étrangers?

Oui. Les gens salariés de nationalité suisse gagnent en moyenne plus que leurs collègues de nationalité étrangère, soit respectivement 6988 francs contre 6029 francs.

Mais attention, il y a une exception! 👇

«Dans les postes exigeant un haut niveau de responsabilité, la main-d’œuvre étrangère gagne en général des salaires plus élevés que ceux versés aux salariés de nationalité suisse»

Ainsi, les frontaliers occupant ce type de poste gagnent 10 692 francs, les bénéficiaires d’une autorisation de séjour 12 268 francs contre 10 346 francs pour les salariés suisses.

Cette situation s’inverse lorsque l’on considère les postes de travail n’exigeant pas de responsabilité hiérarchique. «Avec 6345 francs, la rémunération des salariés de nationalité suisse n’occupant pas de fonction de cadre est supérieure aux salaires versés à la main-d’œuvre étrangère, soit 5773 francs pour les frontaliers et 5287 francs pour les salariés disposant d’une autorisation de séjour», précise l'administration.

Petit comparatif 👇

Oscars 2022: Will Smith met une gifle à Chris Rock en direct

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Oberland bernois autorise le tir d'un lynx
Le félin aurait tué plus de 15 animaux de rente ces 12 derniers mois, et ce malgré des mesures de protection mises en place. Les gardes-chasse ont jusqu'au 19 juillet pour abattre l'animal.

Le canton de Berne a autorisé le tir d'un lynx dans l'Oberland bernois. Le type de blessures, des images photographiées et un émetteur permettent d'attribuer ces dégâts au lynx, a indiqué lundi le canton de Berne.

L’article