DE | FR
Bild

La population suisse augmente, mais d'un chouia en 2020

La Suisse comptait 8,7 millions d’habitants à fin 2020. L'Office fédéral de la statistique (OFS) sort un premier rapport sur la démographie pour comparer 2020 et 2019. Six points pour résumer.

Jason Huther
Jason Huther



2020, année Covid: l'espérance de vie recule, les décès sont en hausse, les frontières sont fermées et les naissances sont en berne, mais la population suisse grimpe tout de même. Bon, la hausse est faiblarde: +0,7% par rapport à 2019, pour atteindre près de 8,7 millions d’habitants à fin 2020, explique l'Office fédéral de la statistique mardi.

Parmi les faits notables, l'accroissement naturel, autrement dit la différence entre les naissances et les morts s'établit à 9500 nouveaux habitants en 2020. C'était, pour rappel, 18 400 en 2019, soit -48%. Le pays atteint ainsi son niveau le plus bas depuis 2004. Par ailleurs, c'est confirmé, l'espérance de vie a reculé. Tous les chiffres en six points.

Les chiffres en brut

Plus de décès en 2020

Par rapport à 2019, les décès ont augmenté en Suisse en 2020. Un phénomène, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), à mettre en relation avec la pandémie de Covid-19.

En résumé, tous les cantons affichent une tendance à la hausse des décès à une exception près: Nidwald. Ce canton de 43 000 habitants compte une légère baisse des décès: -0,6%, soit deux de moins qu'en 2019.

L'espérance de vie recule

Entre 2019 et 2020, l’espérance de vie à la naissance des hommes a reculé de 81,9 ans à 81,1 ans et de 85,6 à 85,2 ans pour les femmes. Des baisses qui sont, selon l'OFS, liée à une mortalité en hausse parmi les populations les plus âgées.

Recul des naissances en 2020

Pour mesurer l'effet réel de la crise sanitaire sur les naissances, il faudra attendre les chiffres de ce début 2021, rappelle l'OFS. Néanmoins, les naissances marquent un léger recul par rapport à 2019:

A noter quelques exceptions: les Grisons (+0,2%), Saint-Gall (+1%), Soleure, Nidwald, Schaffhouse, Valais, Schwyz et Obwald (plus de 2%) sont les seuls à avoir davantage de nouveau-nés en 2020 qu'en 2019. Par ailleurs, l'accroissement naturel n'a jamais été aussi bas depuis 2004:

Emigration et immigration en baisse

Les mouvements de population sont un des facteurs important de la variation démographique:

Mariages et divorces en baisse

Le nombre des mariages a reculé par rapport à 2019:

«La crise sanitaire a probablement joué un rôle dans le fléchissement du nombre de mariages et de divorces, observé courant 2020»

Office fédéral de la statistique

Les divorces ont également fléchi, en 2020, relate l'OFS:

«Si les comportements observés en 2020 restent identiques à l'avenir, on estime provisoirement que deux mariages sur cinq (39,2%) pourraient se terminer un jour par un divorce»

Office fédéral de la statistique

Plus d'articles sur la gestion du Covid-19:

Chaque habitant pourrait bientôt se faire dépister du Covid en Suisse

Link zum Artikel

Se faire vacciner? Les Suisses Romands préfèrent laisser ça aux Alémaniques

Link zum Artikel

Les effets secondaires des vaccins restent limités en Suisse

Link zum Artikel

Pfizer teste son vaccin chez les jeunes enfants

Link zum Artikel

Après un sujet compliqué, voici des chats moches...

1 / 13
Après un sujet compliqué, voici des chats moches...
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Biden appelle le Congrès à réguler la vente d'armes

Link zum Artikel

Le Prince Philip, consort de la Reine, décède à l'âge de 99 ans

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Link zum Artikel

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Les loyers ont diminué de 0.4% au niveau national, depuis le mois de février. Deux exceptions à la règle: la Suisse romande et Zurich.

Les loyers ont reculé de 0,4 % en Suisse. Sauf, dans deux régions: la Suisse romande, où les loyers ont progressé de 0.2% et surtout le grand Zurich, où ils ont bondi de 0.9% selon l'indice Swiss Real Estate Offer. Un petit soulagement momentané pour les personnes recherchant un appartement.

Par contre, les choses sont bien différentes pour les maisons, dont les prix se sont appréciés de 1% en mars par rapport à février, avec une envolée de 7.2% sur les douze derniers mois. (ats)

Lire l’article
Link zum Artikel