DE | FR

Davantage que la pluie, la pandémie assombrit la fête du travail

Des manifestants avec des pancartes et des drapeaux defilent dans les rues de Geneve, lors du defile du 1er mai - Fete du Travail, ce samedi 1 mai 2021 a Geneve. Le traditionnel cortege du 1er mai, place cette annee, sous le signe de ''Solidaires pour la justice sociale, climatique et feministe !''. Des manifestations sont prevues dans plus de 30 endroits en Suisse samedi, apres l'absence de rassemblements du 1er mai en 2020 pour la premiere fois dans l'histoire du travail organise suisse, et donc en 130 ans, en raison du Coronavirus. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Image: KEYSTONE

Malgré la pluie et la pandémie, des milliers de personnes ont participé aux actions du 1er mai à travers la Suisse.



«Solidaires, pour une justice sociale féministe et climatique», pouvait-on lire sur la banderole placée en tête du cortège à Genève. Après des mois de confinement liés à la pandémie de Covid-19 et de limitation du droit de manifester, le Comité d'organisation de l'Union syndicale suisse (USS) a de nouveau pris la rue et fait connaître les revendications des travailleurs dans l'espace public.

A côté des syndicats et des partis de gauche, des membres de la Grève pour l'avenir et de la Grève féministe ont défilé, annonçant les manifestations du 21 mai, pour le climat, et du 14 juin, pour les droits des femmes.

Des rassemblements ont également eu lieu dans les autres grandes villes de Suisse avec un millier de personnes à Bâle. A Berne et Zurich, la police était sur les dents en raison de manifestations non autorisées. Une quarantaine d'actions au total étaient annoncées dans toute la Suisse.

Environ 500 personnes ont défilé à Lausanne. Le cortège est parti du CHUV, un lieu symbolique pour rendre hommage à l'engagement du personnel de santé durant la pandémie.

La pandémie a fait exploser le chômage

L'USS a relevé que les inégalités s'étaient accrues avec la pandémie. «On compte en Suisse près d'un demi-million de ménages au chômage, a dit le président de l’USS Pierre-Yves Maillard en streaming samedi après-midi. Cela signifie 20% de baisse de revenu et l'angoisse de ne pas retrouver une place de travail.»

255 millions de chômeurs en plus

A niveau mondial, les pertes d'emploi sont chiffrées à 255 millions, selon des chiffres de l'Organisation mondiale du travail (OIT).

Pierre-Yves Maillard estime qu'il est urgent de venir en aide aux domaines les plus touchés:

«Les cantons et les patrons doivent comprendre qu'il faut investir pour renforcer la première ligne»

Pierre-Yves Maillard, au sujet des métiers de la santé

Constatant une aggravation des écarts sociaux qui risque d'entraîner une profonde division sociale, Vania Alleva, présidente du syndicat Unia, a demandé des actes. Il s'agit d'abord de procéder à un rééquilibrage social avec une augmentation de l'indemnisation du chômage partiel à 100% pour les salaires nets jusqu'à 5000 francs, c'est-à-dire davantage que ce que le Parlement a fixé.

De nouvelles conventions collectives de branche de force obligatoire sont nécessaires pour UNIA dans les métiers «essentiels» peu réglementés dans le secteur des services. Enfin, les entreprises fermées pour cause de pandémie doivent être exonérées de loyer.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et son collègue Alain Berset ont aussi appelé à la solidarité le 1er Mai. La Bernoise avait déjà rendu visite à des vendeuses à Lausanne vendredi à l'occasion de la fête du travail. Elle a défendu l'égalité des salaires et des conditions de travail réglementées par des CCT. La branche du commerce de détail emploie plus de 300'000 personnes en Suisse.

La conseillere federale Simonetta Sommaruga, droite, discute avec une caissiere, gauche, d'un grand magasin (Coop), avec l'inscription sur la caisse

Image: KEYSTONE

«La crise du coronavirus a un point commun avec d'autres crises», a relevé Alain Berset samedi sur Twitter: ce sont «les plus faibles souffrent le plus. Cela vaut non seulement pour les conséquences sanitaires, mais aussi pour les conséquences économiques.»

La team watson et ses Tupperwares

1 / 8
La team watson et ses Tupperwares
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Laslo

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Burnout, dépression, insomnies, les infirmières appellent à l'aide

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale des infirmières et infirmiers. Sous pression depuis le début de la pandémie, ils pourraient être 3 millions à quitter la profession.

Aujourd'hui, le personnel montre des signes d'épuisement, selon le Conseil international des infirmières (CII). La fédération craint que 3 millions d'infirmières ne quittent la profession.

Burnout, dépression, troubles du sommeil: 80% des associations nationales d'infirmières font état de problèmes de santé chez les infirmiers et infirmières. Outre la surcharge de travail, nombre d'employés de ce secteur sont décédés du virus.

La fédération a recensé 2700 décès prouvés d'infirmières, mais …

Lire l’article
Link zum Artikel