ciel clair
DE | FR
Suisse
Troisième dose

Troisième dose: Philippe Eggimann dénonce «l'attentisme suisse»

«Je ne comprends pas l'attentisme» suisse sur la dose de rappel

La Suisse devrait démarrer la campagne pour la troisième dose du vaccin anti-Covid sans tarder. C'est ce que soutient mercredi le président de la société de médecine de Suisse romande Philippe Eggimann.
20.10.2021, 06:4120.10.2021, 15:28

Alors que Swissmedic a accepté sans discuter la troisième injection pour les personnes immunosupprimées, la campagne pour la dose de rappel n'a pas encore été lancée en Suisse.

Philippe Eggimann, président de la société de médecine de Suisse romande, est perplexe. Du point de vue de la toxicité et des risques, «je ne vois objectivement pas ce qui peut changer entre la deuxième et la troisième dose», explique-t-il dans un entretien diffusé par La Liberté et ses journaux partenaires.

«Pour moi, comme pour une grande partie des décisions qui ont été prises durant cette quatrième vague, il s'agit davantage de politique que de science»
Philippe Eggimann, président de la société de médecine de Suisse romande
Philippe Eggimann.
Philippe Eggimann.Image: sda

Citant une étude diffusée il y a quelques semaines dans le New England Journal of Medicine, l'infectiologue indique que les personnes de plus de 60 ans ayant reçu une dose de rappel six mois après sont 8 à 9 fois moins hospitalisées que celles qui n'ont reçu que deux injections.

Commencer avec les plus de 75 ans

«Je ne comprends pas pourquoi Swissmedic et OFSP se renvoient la balle pour lancer la campagne de la troisième dose». Il rappelle que l'immunité contre le Covid-19 baisse progressivement chez les plus de 65 ans, «en majorité vaccinés depuis plus de 6 mois».

Organiser la vaccination de plus d'un million de personnes qui ont reçu les deux premières doses entre janvier et mars 2021, soit les plus âgées et les plus à risques, prend du temps, relève-t-il. «Il va falloir quelques semaines pour les vacciner au minimum». Il recommande de procéder comme au début de la campagne de vaccination, «avec les plus de 75 ans, les personnes qui ont des comorbidités graves et ensuite les 65 ans et remonter la chaîne». (ats/asi)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le PS doit départager les candidates à la succession de Sommaruga ce vendredi
Le Conseil du PS entre ce vendredi dans la dernière ligne droite de la course au Conseil fédéral. Le «parlement» du parti doit dire qui il veut lancer pour succéder à Simonetta Sommaruga. Le dernier mot reviendra samedi au groupe parlementaire.

Trois candidates sont sur les rangs: la conseillère d'Etat bernoise et ancienne conseillère nationale Evi Allemann, la conseillère aux Etats jurassienne Elisabeth Baume-Schneider et la conseillère aux Etats bâloise Eva Herzog. Le PS les considère toutes les trois tout à fait aptes à briguer la fonction de conseillère fédérale.

L’article