DE | FR
Ueli Maurer s'exprime à la Maison de la Suisse au WEF à Davos, le 24 mai 2022.
Ueli Maurer s'exprime à la Maison de la Suisse au WEF à Davos, le 24 mai 2022.image: keystone

Maurer critique l'attitude de la Suisse face à la guerre en Ukraine

Alors que le WEF bat son plein à Davos, le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer s'est montré critique face à l'attitude de la Suisse dans le conflit qui oppose l'Ukraine à la Russie. Selon lui, la Suisse fait tout faux.
25.05.2022, 08:2725.05.2022, 12:17

Le ministre suisse des Finances, Ueli Maurer, a parlé de la guerre en Ukraine dans une interview accordée mercredi aux journaux de Tamedia. Il s'est exprimé d'une part sur les aides publiques possibles pour les ménages, et a émis des critiques sur les sanctions.

Pas d'argent pour le soutien des ménages

En raison de la hausse des prix de l'énergie, l'ensemble du Conseil fédéral avait mis en place, en avril dernier, un groupe de travail. Celui-ci doit examiner si des mesures sont nécessaires pour soulager les ménages. Maurer s'est opposé à de telles idées. «Nous n'avons pas d'argent pour cela», a déclaré le politicien de 71 ans.

Selon lui, de telles mesures ne sont pas nécessaires avec une inflation à 2,5%. Le conseiller fédéral UDC ne voyait pas non plus la nécessité d'agir sur le prix de l'essence pour le moment, qu'il considère comme «abordable dans une Suisse riche».

Selon ses propres déclarations, Ueli Maurer craint un ralentissement de l'économie dans son ensemble.

«Je pense qu'une récession se rapproche. La gravité de celle-ci dépendra de la durée de la guerre en Ukraine. Et du prix de l'énergie»
Ueli Maurer

Les sanctions nuisent à la neutralité et à l'économie

Par ailleurs, le conseiller fédéral UDC s'est également exprimé sur l'attitude de la Suisse dans la guerre en Ukraine et sur la mise en œuvre des sanctions de l'UE. Dans ce contexte, la Suisse a causé des «dommages de couloir» en ce qui concerne la question de la neutralité.

«Dans de nombreux endroits, la question de la confiance est posée sur la gestion de la neutralité. Cela nuit à la place économique suisse»
Ueli Maurer

En fin de compte, il s'agissait d'un problème de communication, a poursuivi le ministre des Finances. «En fait, nous ne nous écartons pas beaucoup de ce que nous avons toujours fait. Mais cela est remis en question dans le monde entier». Il est difficile de corriger la perception, a-t-il ajouté.

«La porte doit rester entrouverte pour que le dialogue puisse reprendre»
Ueli Maurer

«Pour l'instant, nous avons une position unilatérale», a déclaré Maurer à propos de la guerre. Mais au Forum économique mondial (WEF) de Davos, il entend souvent dire qu'il ne faut pas couper tous les ponts avec la Russie. Car la Russie ne se résume pas seulement à Poutine. «Et à un moment donné, il y aura une période d'après-guerre», a-t-il déclaré. «La porte doit rester entrouverte pour que le dialogue puisse reprendre». (dab/sda)

Traduit et adapté de l'allemand par sia

Un concours de fellation en Argovie? watson s'est rendu sur place.

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Le patron d'Axpo prévient: une pénurie d'électricité menace la Suisse
Une pénurie d'électricité est possible l'hiver prochain, prévient Christoph Brand, le chef du plus grand groupe énergétique suisse Axpo. Il n'exclut pas un rationnement de l'électricité à l'avenir.

Depuis cette semaine, la Russie a réduit de 60% ses livraisons de gaz à l'Europe, souligne Christoph Brand dans une interview accordée à Blick-TV. Si cette situation perdure, cela aggravera les problèmes que l'Europe rencontre déjà aujourd'hui avec l'approvisionnement en énergie.

L’article