DE | FR
Un paquet de comprimés d'iode qui peut protéger du cancer de la thyroïde.
Un paquet de comprimés d'iode qui peut protéger du cancer de la thyroïde.Bild: KEYSTONE

Face à l'arme nucléaire, les Suisses se jettent sur les comprimés d'iode

Depuis le début du conflit en Ukraine, les craintes d'une catastrophe nucléaire vont crescendo. Au point que les pharmacies suisses enregistrent une demande accrue de comprimés d'iode. Il faut savoir toutefois que ces derniers ne protègent que partiellement.
03.03.2022, 06:0903.03.2022, 08:43
Corsin Manser
Corsin Manser
Corsin Manser
Suivez-moi

La guerre fait rage en Ukraine depuis près d'une semaine. Les troupes russes tentent de prendre le contrôle des grandes villes, les Ukrainiens leur opposent une résistance acharnée. Les Russes peuvent enregistrer les premiers gains de territoire, même s'ils avancent moins vite que ne l'avait prévu le président Vladimir Poutine.

Crainte d'une catastrophe nucléaire

La centrale nucléaire en ruines de Tchernobyl, par exemple, est passée sous le contrôle des Russes. Après la conquête de l'ancienne centrale, une augmentation des radiations a été constatée. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) estime toutefois qu'elle n'est pas dangereuse.

Pas d'idée de ce qu'est l'AIEA? Retrouvez la définition dans notre lexique.

Selon les autorités ukrainiennes, l'augmentation du rayonnement mesuré vendredi pourrait avoir été soulevée par des véhicules militaires. Le sol est toujours contaminé après la catastrophe nucléaire de 1986.

Un réacteur nucléaire à Tchernobyl. La zone est désormais sous contrôle russe.
Un réacteur nucléaire à Tchernobyl. La zone est désormais sous contrôle russe.Bild: keystone

Pourtant, la crainte d'une nouvelle catastrophe nucléaire va en croissant en Europe. L'Ukraine compte au total 15 réacteurs nucléaires actifs et les combats se déroulent parfois à proximité immédiate de ceux-ci.

Ainsi, l'information selon laquelle que la Russie s'était emparée de la centrale nucléaire de Zaporizhia, où se trouvent six réacteurs, a semé la panique lundi. L'Ukraine a toutefois affirmé par la suite qu'elle garde toujours le contrôle de la centrale nucléaire.

L'ordre de Poutine de placer les armes de dissuasion en état d'alerte renforcé a en outre eu un effet inquiétant. Le président russe n'a pas mentionné explicitement l'usage des armes nucléaires, mais elles font partie des fameuses «armes de dissuasion». (Un autre thème à retrouver dans notre lexique! 👈)

Du coup, la demande de comprimés d'iode augmente

La crainte d'une catastrophe nucléaire a atteint la Suisse et se manifeste jusque dans les pharmacies. Depuis mardi, «de nombreuses pharmacies ont reçu davantage de demandes» de comprimés d'iode, indique à watson pharmaSuisse, l'association suisse des pharmaciens.

«Nous avons un nombre remarquablement élevé de clientes et de clients de l'étranger qui souhaitent se procurer des comprimés d'iode»
Leo Grossrubatscher, Pharmacie Dr. Andres

La pharmacie Dr Andres à Zurich, par exemple, a constaté une «forte augmentation de la demande». Ces derniers jours, de nombreuses personnes sont venues se renseigner sur les comprimés d'iode, explique Leo Grossrubatscher, le gérant de la pharmacie. Certains d'entre eux viennent directement avec le bon de retrait et prendraient gratuitement le paquet d'«iodure de potassium». «Mais beaucoup veulent simplement se faire conseiller», poursuit Grossrubatscher.

Bezugschein für eine Packung Jodtabletten.
Bezugschein für eine Packung Jodtabletten.bild: watson

«En outre, nous avons un nombre remarquablement élevé de clients de l'étranger qui souhaitent s'approvisionner en comprimés d'iode», raconte le pharmacien. Mais ceux-ci n'ont souvent pas d'ordonnance - raison pour laquelle les comprimés ne sont délivrés que dans des cas exceptionnels. Un emballage coûte cinq francs.

De quoi les comprimés d'iode protègent-ils au juste ?

«Les comprimés d'iode sont utilisés en cas d'accident grave dans une centrale nucléaire avec fuite d'iode radioactif», écrit l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Ils empêchent l'iode radioactif de s'accumuler dans les glandes thyroïdes et de provoquer un cancer de la thyroïde.»

En cas d'accident dans une centrale nucléaire, des substances radioactives peuvent être libérées. Citons par exemple le césium, le strontium et l'iode. Le césium et le strontium sont principalement absorbés dans le corps par les aliments, les comprimés d'iode ne sont donc d'aucune utilité contre eux. En revanche, les comprimés d'iode sont un remède efficace contre l'iode radioactif.

Après l'accident nucléaire de Tchernobyl en 1986, de l'iode non radioactif a été administré en Pologne à dix millions d'enfants et sept millions d'adultes. En Biélorussie, en revanche, on a renoncé à prendre de l'iode, comme l'écrit le Deutsche Apotheker Zeitung. Avec pour conséquence que le cancer de la thyroïde était cent fois plus fréquent chez les enfants en Biélorussie.

«Il s'agit en fait d'alimenter la thyroïde en iode en quantité suffisante», explique Grossrubatscher. Ensuite, si un accident entraînait une fuite d'iode radioactif, celui-ci ne serait plus déposé dans la thyroïde, mais éliminé.

Qui a des comprimés d'iode à la maison ?

Environ 4,9 millions de personnes en Suisse devraient déjà avoir des comprimés d'iode à la maison, écrit l'OFSP. En 2014, la Confédération a distribué les comprimés à tous les ménages situés dans un rayon de 50 kilomètres autour d'une centrale nucléaire.

Les ménages situés dans la zone violette devraient déjà être approvisionnés en comprimés d'iode.
Les ménages situés dans la zone violette devraient déjà être approvisionnés en comprimés d'iode.bild: bag

Les comprimés ont une durée de vie de dix ans et doivent ensuite être remplacés. C'est pourquoi la Confédération distribuera à nouveau les comprimés d'iode aux ménages concernés en 2024.

Les personnes qui ne vivent pas dans un rayon de 50 kilomètres autour d'une centrale nucléaire sont également prises en charge. En 2020, la Confédération a distribué plus de 4 millions de comprimés sur 55 sites de stockage.

En cas d'urgence, les cantons sont en mesure de les distribuer dans les douze heures. Autrement dit, environ 50% de la population a déjà les comprimés chez elle, et l'autre moitié en recevrait à temps.

Reto Steinmann, de l'association des pharmaciens du canton de Zurich, affirme également que la «thésaurisation» n'est pas une bonne solution. «Si quelqu'un ne retrouve plus ses comprimés, n'en a pas reçu de la Confédération et ne se sent pas en sécurité avec, il peut acheter des comprimés d'iodure de potassium à la pharmacie.»

Leo Grossrubatscher.
Leo Grossrubatscher.bild: zvg

La prise précoce de comprimés d'iode n'est pas recommandée

Même si de nombreux ménages sont désormais en possession de comprimés d'iode, Grossrubatscher met en garde contre la prise de ces préparations à titre prophylactique.

«Si vous avalez maintenant deux comprimés d'iode chaque jour, vous risquez de provoquer des dysfonctionnements de la thyroïde.» Le pharmacien recommande de suivre les instructions des autorités. En cas d'incident, la Centrale nationale d'alarme (CENAL) diffuserait des consignes de comportement par le biais des médias.

En cas d'accident avec une centrale nucléaire ukrainienne, les comprimés d'iode pourraient effectivement s'avérer utiles, estime Grossrubatscher. Il en irait autrement en cas d'utilisation de bombes atomiques, car la charge d'autres substances radioactives augmenterait alors probablement aussi. Les comprimés d'iode n'offrent pas de protection générale contre les radiations. Les comprimés d'iode aident certes la glande thyroïde, mais celle-ci peut être endommagée dans d'autres organes en cas d'exposition directe.

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Une influenceuse russe montre comment démarrer un tank

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

La Bourse de Moscou n'a pas résisté aux sanctions économiques occidentales

Link zum Artikel

Russie-Ukraine: Twitter relâche la pression avec des blagues (si, si)

Link zum Artikel

Les avoirs financiers de Poutine suscitent les thèses les plus folles

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Deux initiatives pour cesser d'importer du foie gras et de la fourrure
Deux initiatives populaires demandent d'interdire l'importation en Suisse de foie gras et de fourrure fabriqués dans des conditions cruelles pour les animaux. Le Conseil fédéral s'oppose aux textes.

La Chancellerie fédérale a donné mardi son feu vert au lancement de deux initiatives populaires:

L’article