DE | FR

Vidéo: watson

Les ados, inclusifs dans la vraie vie? «C'est compliqué»

La Fête du Slip débute à Lausanne. Dans ce cadre, une exposition aborde le genre dans le graphisme et l'écriture inclusive au mudac. On s'est glissé dans une visite scolaire pour demander aux adolescents ce qu'ils en pensaient. Vidéo.



L'écriture inclusive nourrit des débats chauds, c'est le moins que l'on puisse dire. Pour l'aborder sous le prisme de l'art et de la typographie, La Fête du Slip a mis sur pied l'exposition «Subversif·ive·s: graphisme, genre et pouvoir», en collaboration avec le mudac, à Lausanne.

Pour la première fois, le festival des sexualités a décidé d'inviter les écoles de la région à participer à une animation de son programme. Entre lundi et mercredi, des jeunes ont alors pu visiter l'exposition en primeur, guidés par une médiatrice culturelle.

On s'est glissé dans l'une de ces visites avec des élèves lausannois de troisième année au Gymnase de la Cité.

«C'est quoi pour vous, l'inclusivité?» «Êtes-vous inclusifs dans vos messages? Vos Emojis?» Autant de questions auxquelles ils se sont collés, le micro à la main.

Regardez plutôt!

Vidéo: watson

La fête du Slip et l'exposition au mudac

La Fête du Slip, festival des sexualités, a lieu du jeudi 13 au dimanche 16 mai à Lausanne. Au programme: des projections de films, des spectacles, des performances, des concerts et des rencontres. Retrouvez le menu ici.
L'exposition «Subversif·ive·s: graphisme, genre et pouvoir» est aussi ouverte du 13 au 16 mai, entre 11h et 18h, au mudac, à Lausanne. Toutes les infos ici.

D'autres articles sur le sujet:

L'écriture inclusive «illégale et insultante»?

Link zum Artikel

C'est une première en Suisse, la justice reconnaît une personne non-binaire

Link zum Artikel

Ecriture inclusive bannie: «C'est le réveil des gardiens du patriarcat»

Link zum Artikel

La moitié des jeunes ne s'identifie pas comme hétéro

Link zum Artikel

Lanvin, Balmain, Vogue, quand les Millennials dirigent la mode

35 ans. 31 ans. 27 ans. Les dirigeants de grands noms de la mode rajeunissent et ce n'est pas un hasard. Décryptage avec la spécialiste Valentine Ebner.

Les grandes maisons de mode l'ont clairement compris: leur évolution et leur succès commercial se trouvent désormais entre les mains de la jeune génération, omniprésente sur les réseaux sociaux.

Aujourd'hui, pour une marque, le nombre d'abonnés est devenu un critère de sélection extrêmement important, lors du choix d'une égérie. Le phénomène s'étend également à la direction artistique et créative de ces entreprises.

Nommé en 2010, il a, à l'époque, seulement 25 ans. L'annonce créé un grand …

Lire l’article
Link zum Artikel