DE | FR
Image: Shutterstock / Montage watson
Vidéo

Saint-Martin: la première fois cochonne de Marine et Jonas

Ça a quel goût, la queue de cochon? Marine et Jonas sont des puceaux de la Saint-Martin. Ils nous dévoilent ici leur première expérience commune. Résultat filmé.
15.11.2021, 19:2716.11.2021, 11:52
Suivez-moi
Suivez-moi

Il était une fois, Marine et Jonas, deux jouvenceaux fougueux à l'esprit d'aventure... et curieux d'en savoir plus sur cette coutume jurassienne de la Saint-Martin, aussi décadente que symbolique. Cette année, c'est décidé: ils sont prêts à franchir le cap.

Coquins comme cochons

Dimanche 14 novembre, les deux néophytes s'embarquent. Direction: Porc en truie. Euh non pardon, Porrentruy (OK, on vous l'accorde, elle était facile celle-là).

Tandis qu'ils prennent place dans le train régional pour un long périple en terres ajoulotes, ils récapitulent les clichés qui courent sur cette tradition. Quand on évoque Saint-Martin, ils voient quoi?

«Du boudin. Beaucoup de boudin. Beaucoup»
Marine, affamée.

Bon, mais encore? Parmi les mots-clés, voici ceux qui sont revenus dans la bouche des jeunes premiers:

  • Alcool.
  • Débauche, excès, outrance ou encore démesure.
  • Accent jurrassien.
  • Ebats (mais non bon sang, abats!)
  • Totché (euh d'ailleurs, c'est quoi ça? Une sorte de tarte à la crème?)
  • Gros appétit indispensable.
  • Explosion de choléstérol garantie.
Rien à voir, mais à St-Ursanne, il n'y a pas beaucoup de maisons
Rien à voir, mais à St-Ursanne, il n'y a pas beaucoup de maisonsImage: watson
«J'ai entendu qu'on servait des crêpes de sang»
Jonas, sceptique.

Tant de questions fourmillent dans leur cerveau. D'ailleurs:

«J'espère qu'ils auront du cerveau, je suis très curieuse de goûter ça»
Marine

Aller trop loin

Deux heures de trajet plus tard, un nouveau cap est franchi: Moutier. C'est officiel, ils sont dans le Jura. Enfin presque. Le train glisse entre les montagnes, la brume s'épaissit, le temps s'assombrit. C'est leur première fois en termes de Jura profond.

Impression de remonter dans le temps. Jonas est transi, ébahi, tout émoustillé par les perspectives cochonnes qui l'attendent à la fin de ce périple.

«Comme c'est romantique!»
Jonas, extatique.
«C'est tellement dépaysant que je doute qu'il y ait des Coop ou des Migros ici»
Marine, perdue en milieu hostile.

Arrivée à Porrentruy

Ça y est. Le cœur battant, Jonas et Marine posent le pied dans la commune jurassienne, où doit forcément les attendre moult cochonnaille. Leur but: goûter aux mets les plus affriolants et les plus improbables, tous tournés autour du cochon.

Pour rappel, si vous êtes aussi innocents que ne le sont nos deux partenaires... 🐷

C'est quoi la Saint-Martin?
Une ancienne tradition perpétuée chaque année, le 11 novembre. Cette fête de la table célèbre la fin des travaux dans les champs et le moment où les porcs sont gras. Ils sont alors abattus et une grande partie doit être consommée rapidement. D'où la mise à l'honneur de nombreux plats essentiellement à base de porc: gelée, boudin, grillades, atriaux, abats ou encore choucroute garnie. Toutes les parties de l'animal finissent à la casserole. Et quand on dit toutes les parties, c'est toutes.

Après s'être aventurés dans quelque taverne à la clientèle bien avinée, les deux larrons, qui s'entendent comme une paire de fesses, découvrent le marché de la Saint-Martin et ses trente cabanons. Initiation tout en douceur et subtilité avec notamment:

  • Un enclos rempli de petits cochons (vivants).
  • Du vin chaud.
  • Tout un panel d'objets en forme de cochons (ça va des figurines en bois aux lanternes, et ça excite nos compères).
Des objets cochons
Des objets cochonsImage: watson
  • De la bière chaude (si si, on vous jure que ça existe. Et en plus, c'est bon).
  • Du totché (alors oui, en effet, c'est un gâteau à la crème, mais salé. Et c'est délicieux).
  • Des bricelets et autres spécialités à la damassine (si vous ne le saviez pas, c'est une eau-de-vie à base de prune originaire du Jura).

Vitesse supérieure

Ces préliminaires achevés, Marine et Jonas sont fin prêts pour aller jusqu'au bout. Tremblants, ils pénètrent dans une taverne bruntrutaine (oui, maintenant, vous connaissez en plus le nom des habitants de Porrentruy) qui leur promet une sélection des spécialités de la Saint-Martin.

Le moment est venu de sortir la caméra pour immortaliser cette toute première fois. Vous êtes curieux de voir ça? Voici la vidéo. Ames pudiques, s'abstenir:

La première Saint-Martin de Jonas et Marine

Vidéo: watson
«Je le fais une première fois, et tu rajoutes ta sauce»
Marine, devant sa première saucisse.
«Tu avales ou tu vomis?»
Jonas, devant l'air traumatisé de sa partenaire.
«C'était aussi votre première (et dernière) fois derrière une caméra...»
Le chef de la rédac', devant le travail rendu par Marine et Jonas

Et finalement, ça finit en eau de boudin...

Déçue par cette cochonnaille finalement pas si sale, Marine comprend qu'il est l'heure pour elle de choper son train. Elle abandonne Jonas à son triste sort, pourtant motivé à poursuivre son menu en s'enfilant un boudin à la crème.

Peut-être reviendront-ils l'année prochaine. Peut-être pas.

La Saint-Martin en mode Covid, ça ressemble à ça

1 / 17
La Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Vente d'alcool à la Migros? On a trouvé des produits bien plus punk

Encore plus de bouffe?

Les Français ont commandé des plats bizarres en 2021. Voici le top 10

Link zum Artikel

Voici les résultats de notre débat sur la fondue et il y a des surprises

Link zum Artikel

Les Etats-Unis sont confrontés à une pénurie de... poulet frit

Link zum Artikel

La bouffe anglaise est immonde et à Noël, c'est encore pire

Link zum Artikel
13 février: les Suisses s'apprêtent à rejeter tous les objets, sauf un
C'est ce que révèle un sondage de Tamedia et 20 Minuten, diffusé ce vendredi. Le soutien à tous les objets perd du terrain par rapport à la dernière enquête, et seule l'initiative sur la publicité pour le tabac serait acceptée par le peuple.

Le Parlement et le Conseil fédéral souhaitent soutenir les médias en Suisse, mais les électeurs ne semblent pas du même avis.

L’article