larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Vidéo

A Arosa, l’opération de Jambolina, l'ourse suisse vire au drame, vidéo

Vidéo: watson
Vidéo

L’opération de l’ourse Jambolina vire au drame

Ce qui aurait du être une simple intervention routinière s'est terminée de manière tragique pour l'ourse Jambolina. L'animal n'a pas survécu à l'anesthésie. watson était sur place. On vous raconte cette triste histoire.
06.08.2021, 12:4006.08.2021, 15:56
Suivez-moi

Watson était invité par l'association 4 pattes à assister à une intervention bénigne sur Jambolina. Cette ourse de 11 ans était exploitée par un cirque en Ukraine et enfermée dans une cage minuscule avant de rejoindre le parc «Pays des ours» à Arosa dans les Grisons, le 11 décembre 2020.

Ce jeudi, nous aurions dû assister à une simple intervention qui consistait en des soins dentaires urgents et une stérilisation.

Mais l'opération ne s’est pas du tout déroulée comme prévu. Juste après avoir reçu l’injection d’anesthésie, la respiration de l’oursonne s’est arrêtée pour des raisons encore inconnues. Malgré les efforts de réanimation, elle n’a malheureusement pas pu être sauvée.

Toute l'équipe était bouleversée. Nous aussi. On vous raconte en vidéo cette terrible matinée.

Vidéo: watson

Sachez encore que Jambolina a été transférée à Zurich, une autopsie devra maintenant permettre d’obtenir des informations supplémentaires sur l’existence d’éventuelles maladies antérieures.

Du côté de l'association Quattre Pattes, on déplore évidemment la tournure des événements.

«Malheureusement, dans notre travail pour le bien-être des animaux, il n’y a pas que des beaux moments, comme nous les avons souvent vécus, mais également des événements très tristes».

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les «données ouvertes» des TPG mises à disposition des utilisateurs
Les Transports publics genevois (TPG) mettent à disposition de la population une série de données liées à leurs activités. Des informations comme la fréquentation des lignes ou les distances parcourues deviennent ainsi accessibles à tout un chacun.

Ces données seront mises à jour le dixième jour de chaque mois, indiquent, samedi, les TPG dans un communiqué. Les informations devraient intéresser en particulier les spécialistes de la mobilité, les communes, les ingénieurs ou encore les étudiants et diverses entreprises.

L’article