français
Wir verwenden Cookies und Analysetools, um die Nutzerfreundlichkeit der Internetseite zu verbessern und passende Werbung von watson und unseren Werbepartnern anzuzeigen. Weitere Infos findest Du in unserer Datenschutzerklärung.
Prostituierte bieten sich auf dem Strassenstrich an am Sihlquai in Zuerich, am Dienstag, 10. April 2010. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

Des hommes très jeunes représentent jusqu'à un quart des clients.
Bild: KEYSTONE

Les jeunes de 16 à 18 ans en Suisse sont des clients de plus en plus nombreux des prostituées



Les jeunes de 16-18 ans recherchent de plus en plus des rapports sexuels auprès de prostituées. Plusieurs bordels genevois informent de la venue d'au moins dix clients par semaine – même plus durant les périodes de vacances. Un expert en sexologie (HUG) confirme cette tendance.

Un gérant de salon confia au «Le Matin Dimanche» que des mineurs ayant entre 16 et 18 ans représentent jusqu'à un quart des clients en semaine.

Ce la ne surprend pas Francesco Bianchi-Demicelli, médecin aux HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève). Même s'il est difficile de quantifier exactement ce phénomène, la tendance est bel et bien présente: de plus en plus de clients de prostituées sont mineurs.

Des représentations irréelles concernant le sexe seraient-elles une raison?

Une raison pour expliquer ce phénomène est clairement la sexualisation de la société, confia Bianchi-Demicelli à la Westschweizer Zeitung. Les contenus fournis par les médias et la pornographie seraient cependant totalement artificiels. Ils tromperaient ainsi les jeunes hommes en leur donnant des représentations irréalisables et une vision tronquée sur la sexualité.

Les conséquences ne sont pas visibles immédiatement, continue Bianchi-Demicelli. Dans une relation de longue durée, quand des manques d'envie peuvent survenir, ces représentation excessives peuvent devenir un problème.

Cependant, ce développement n'inquiète pas le médecin outre mesure. Il y a sûrement d'autres raisons expliquant le fait que tant de jeunes hommes se rendent au bordel. Une raison de se faire du souci serait si un fardeau psychique ou des difficultés dans la relation aux autres poussaient ces jeunes à se rendre chez une prostituée.

Si tu as aimé cet article, n'oublie pas de liker la page Facebook de watson! (et de partager l'article avec tes amis!). Merci 💕

1 homme sur cinq regarde du porno durant ces heures de travail – et 19 autres faits sur le sujet

Abonniere unseren Newsletter

Themen
0
Bubble Weil wir die Kommentar-Debatten weiterhin persönlich moderieren möchten, sehen wir uns gezwungen, die Kommentarfunktion 48 Stunden nach Publikation einer Story zu schliessen. Vielen Dank für dein Verständnis!
0Alle Kommentare anzeigen

«Pourquoi Neuchâtel est devenue la capitale du crystal-meth?» se demande le chef de la police judiciaire. 

Une récente étude des eaux usées menées par l'Université de Lausanne (UNIL) le montre: Neuchâtel est la ville de Suisse où l'on consomme le plus de crystal-meth. Le chef de la police judiciaire, Olivier Guéniat, nous en dit plus sur des prostituées thaïs, des accros insoignables et sur la fable de la «cocaïne des pauvres». 

Par Rafaela Roth

Olivier Guéniat, la statistique saute aux yeux. Votre ville, Neuchâtel, est la chef-lieu de la consommation de crystal-meth en Suisse. Pourquoi?Olivier Guéniat: C'est une chose qui s'explique historiquement. Dans les années 1990, entre 1995 et 1998, de nombreuses prostituées thaïs ont émigré dans la région et ouvert des salons de massage. Elles ont vendu à leurs clients les fameuses pilules thaïes. Neuchâtel n'a pas été la seule concernée, Bienne et Bâle ont …

Artikel lesen
Link to Article