DE | FR

Les 7 règles à respecter pour commenter sur watson

Chères et chers contributeurs, nous sommes heureux d'accueillir dès à présent vos réflexions et autres commentaires. Pour que les discussions se déroulent parfaitement, nous vous prions de bien respecter les 7 points suivants.

watson veut offrir une véritable plateforme de discussion et de débat en Suisse romande. Cette volonté fait partie intégrante de la philosophie éditoriale de watson. Nous ne considérons pas la section des commentaires comme un mal nécessaire dans lequel des robots ou de courageux pigistes veillent à limiter les dégâts envers notre image, mais bien comme un élément de notre offre éditoriale.

Pour que tout se passe dans les meilleures conditions possibles, nous vous invitons à respecter nos 7 règles d’or du commentaire en ligne.

Vous allez droit au but

Si vous souhaitez réagir à un article, un commentaire, une analyse, une image ou une vidéo sur watson, il est important que votre commentaire concerne précisément l’article, le commentaire en question, l’analyse, l’image ou la vidéo exacte sous laquelle vous postez votre commentaire. En fonction de vos capacités, vous apportez un soin particulier à l’écriture.

Vous ne vous en prenez pas systématiquement à la Russie, aux États-Unis ou à la Chine, aux francsmaçons, à la gauche, à la droite ou à la CIA. Vous vous en tenez au sujet en question.

Vous utilisez un ton amical mais ferme pour signaler aux autres lorsqu’ils s’éloignent du sujet ou commencent à s’en prendre à la Russie/USA/Chine, aux francs-maçons, à la gauche, la droite ou la CIA.

Vous respectez nos efforts

N’oubliez pas que nous n’employons pas de modérateurs professionnels pour s’occuper de nos colonnes de commentaires.

Nous ne considérons pas les commentaires de nos utilisateurs comme un sous-produit nécessaire pour augmenter le trafic, mais bien comme une partie intégrante de notre mission d’information journalistique. Le but est également d’accompagner le débat social et politique dans le pays et, idéalement, de l’enrichir avec des connaissances supplémentaires.

Nous nous occupons nous-mêmes de la modération des débats entre utilisateurs. Pour accomplir cette tâche de manière sérieuse, il nous faut du temps, ce que nous n’avons pas toujours, en fonction de l’organisation de notre journée et des effectifs présents.

Il n’est donc pas nécessaire de nous rappeler huit fois de suite de déverrouiller votre commentaire trois minutes après l’avoir écrit. Cela ne sert à rien et surtout cela ne va pas contribuer à accélérer le tempo.

En retour, vous pouvez compter sur nous pour ne pas publier vos commentaires écrits la nuit et dont l’orthographe suggère une ivresse avancée, vous protégeant ainsi de vous-mêmes dans les moments de faiblesse. Vous aussi, vous êtes humains

Vous respectez les auteurs

Dans le cas de sujets particulièrement controversés sur watson, les auteurs se chargent eux-mêmes de modérer les commentaires sous leurs articles et de traiter les opinions et les critiques des utilisateurs, et cela de manière impartiale.

Vous respectez le travail et l’effort de nos journalistes. Même si l’article final va diamétralement à l’encontre de votre avis et de votre état actuel de connaissance, vous l'exprimez d’une manière socialement respectueuse.

Faites vos critiques sur un ton factuel. N’ayez pas peur d’intégrer des vidéos, mèmes ou gifs dans notre colonne de commentaires – avec tout le sérieux nécessaire – afin de lui apporter un peu de couleur.

En cas de déformation des faits, insistez sur une correction transparente et proposez au/à la journaliste responsable un échange plus complet par e-mail.

Ah, oubliez l’idée que le/la journaliste écrit sur commande pour défendre la Russie/USA/Chine, les francs-maçons, les gauchistes, la droite ou la CIA.

Vous respectez vos partenaires de discussion

Comme nos journalistes, vous traitez les autres lecteurs/trices avec respect.

En tant que rédaction, nous pensons que seule une Suisse dans laquelle les différents groupes de population ainsi que les acteurs économiques et politiques se traitent mutuellement avec respect, énoncent leurs intérêts en toute transparence dans la discussion et recherchent ensemble des solutions, est un pays où il fait bon vivre.

Vous penserez peut-être que cette philosophie est naïve, mais tenez compte du fait qu’elle fonctionne relativement bien dans notre entreprise. Nous sommes des femmes et des hommes, des jeunes et moins jeunes, des homosexuels et hétérosexuels, des étrangers et des Suisses, plutôt avec des idées de droite ou de gauche, des citadins et des campagnards, des fans de Federer et de Nadal. Malgré cela, nous prenons tous du plaisir à venir travailler le matin, car nous nous respectons les uns les autres.

Ainsi, nous vous demandons de respecter les autres lecteurs/trices, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leur âge, leur orientation sexuelle ou leurs opinions politiques. Vous attendez bien entendu la réciprocité.

Au besoin, dénoncez les “malhonnêtes agressifs” via la fonction de signalement et faites-nous confiance pour nous en occuper.

Vous contribuez à la qualité de watson

Lorsque vous écrivez un commentaire, vous veillez à contribuer à la qualité du produit journalistique watson. Les trois sous-aspects suivants doivent être pris en compte:

Vous évitez d’insulter les journalistes ou les autres lecteurs/trices car cela n’aide aucunement à les convaincre. Vous vous confrontez à d’autres points de vue, ce qui contribue à une culture de la colonne de commentaires d’où peut émerger un débat productif

Ceci vaut dans tous les cas de figure, que le débat porte sur les relations entre la Suisse et l’Europe ou sur un chat qui a manqué son atterrissage sur le canapé.

Vous n’invoquez jamais la censure

Evitez à tout prix d’accuser la rédaction de watson de «censure». Comme vous le savez peut-être, cette expression vient du mot latin «censura», qui décrivait la fonction de juge moral dans la République romaine. La censure est donc par définition une mesure étatique qui vise à limiter la liberté d’information et d’opinion.

Vous comprenez que la raison pour laquelle nous ne validons pas votre commentaire est qu’il a violé une ou plusieurs des règles 1 à 5 de cette liste, et non parce que nous voulons restreindre la liberté d’information ou d’expression, ce que nous ne pouvons pas faire en tant qu’organisation non gouvernementale.

Vous téléchargez l’app watson et vous vous inscrivez

Vous êtes prêts à installer notre app sur votre smartphone ou tablette et à vous inscrire en tant qu’utilisateur pour avoir accès à la colonne de commentaires et échanger avec nos autres utilisateurs et journalistes.

Vous acceptez que nous vous demandions quelques informations de base sur votre identité en ligne. Cela nous permet également de vous conseiller un débat qui peut vous intéresser.