DE | FR

La météo de la fin d'année est «comparable à une situation de canicule»

De la pluie, des rafales, des éclaircies, du soleil, des températures printanières, puis à nouveau l'hiver. Le tout en une semaine. MeteoNews nous explique le pourquoi du comment de ce temps changeant.
29.12.2021, 05:4729.12.2021, 09:21
Suivez-moi

Des pluies diluviennes en plaine comme en montagne, des rafales jusqu'à 100km/h sur les crêtes du Jura, des températures printanières prévues pour la fin décembre, avec de belles éclaircies pour le début 2022... Il se passe quoi, au juste?

«Un redoux entre Noël et Nouvel An n'a rien d’exceptionnel», assure Nicolas Borgognon, de MeteoNews. «C'est même le contraire: on a rarement de la neige à cette période de l'année», poursuit le météorologue. Ce qui est exceptionnel, en revanche, c'est l'intensité de ce redoux. «Il y a ce qu'on appelle une "Atlantic river", une bande d'air très chargée en humidité, venue de la région des Caraïbes, qui provoque cet épisode très pluvieux jusqu'à mercredi sur l'ouest de l'Europe. C'est un phénomène qu'on observe plutôt au printemps, et même à cette période, ça reste assez rare».

De la pluie en montagne jusqu'à 2800 mètres

Qui dit déluge, dit mauvaise nouvelle pour les amateurs de sports de glisse: la limite pluie-neige va remonter ce mercredi jusqu'à 2800 mètres. «Ces pluies vont grandement affaiblir en profondeur le manteau neigeux des stations de moyenne et de haute altitude. L'eau va s'infiltrer jusque dans la couche de neige. La pluie est plus dangereuse que le soleil, qui n'entame que la couche supérieure», avertit Nicolas Borgognon.

«Comme si on déplumait un canard?»
Moi, qui cherche une métaphore
«...Oui, quelque chose comme ça...»
Le météorologue, qui hausse un sourcil

«De tels redoux pluvieux existent, bien sûr, mais ils ne surviennent en général plutôt qu’à partir du mois d’avril.» Le météorologue met aussi en garde contre d'éventuels glissements de terrain et des cours d'eau qui sortent de leur lit dans les Alpes vaudoises et les Préalpes. «En deux jours, entre les cumuls de mardi et de mercredi, on peut attendre entre 70% et 90% de ce qu’il pleut en un mois de décembre, voire localement plus...».

Un Nouvel An sous le soleil

Et à part la pluie qui tombe en quantités industrielles, les rivières qui débordent et les risques d'avalanche là où il reste encore de la neige, on peut se réjouir de quelque chose, pour cette fin d'année? «Dès jeudi, un anticyclone venant des Canaries va venir apporter de l’air plus sec dans nos régions. Il va faire exceptionnellement chaud: environ dix degrés dès le réveil! Puis, au fil des heures, le mercure grimpera et frôlera la barre des 15 degrés par endroit, en plaine comme en montagne», explique MeteoNews.

Jeudi après-midi, ce sont aussi des éclaircies qui attendent les Romands. Un soleil encore plus franc est au programme pour vendredi, samedi et dimanche. «Il y aura tout de même du brouillard dans les régions habituées du phénomène. Près des lacs, notamment vers Bienne, Yverdon, Neuchâtel ou entre Genève et Nyon», prévient Nicolas Borgognon. «Mais il n'y aura pas besoin de parcourir des kilomètres pour s'en échapper, le soleil sera généreux dès 600 mètres.»

Et il nous vient d'où, ce temps printanier?

Les dépressions sur l’océan Atlantique descendent plus bas que d’habitude et «chassent» l’air d’origine subtropicale, l'air chaud, dans notre direction. Est-ce qu'on doit s'en étonner? «Non, mais que ce soit aussi marqué, oui. Le redoux n’est pas rare à cette période de l’année, c’est son intensité qui l'est. Si cette situation se produisait en juillet ou en août, on vivrait un épisode de canicule. Le schéma de jeudi à dimanche, c’est un schéma météo similaire à ce qu’on vit pendant les vagues de chaleur, en été», explique le météorologue. «Simplement, comme les journées sont plus courtes, les nuits plus longues et le soleil plus bas, c'est impossible de vivre une canicule en fin d'année en Suisse

Et va-t-on battre des records? «C'est tout à fait possible. Pour toutes les régions bien exposées au soleil situées au-dessus de 600 mètres d’altitude, on pourrait battre des records de douceur, soit journaliers, soit carrément mensuels!»

Sur les régions de plaine, il faudrait plutôt pouvoir associer soleil et vent, «ce qui pourrait arriver le dimanche 2 janvier, qui devrait être la journée la plus douce sur les bords de lac avec des valeurs de 13 à 16 degrés probablement».

Un retour «à la normale» dès la semaine prochaine

Il faudra profiter de ces quelques jours printaniers puisque dès lundi, l'hiver reprendra ses droits. «La prochaine dégradation est prévue pour la nuit de dimanche à lundi. Le froid, lui, devrait faire son retour autour des 5 et 6 janvier. On va ainsi retrouver un temps plus conforme à la saison», conclut Nicolas Borgognon.

En manque d'or blanc? Voici des paysages et des chats enneigés!

1 / 28
Des paysages et des chats enneigés!
source: reddit / shutterstock
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Les CFF annoncent la fuite d'un million de données
Une faille liée à la plateforme de vente de billets pour les transports publics a entraîné la fuite d'environ un million de données. Les clients n'ont subi aucun dommage, assurent les CFF.

C'est un spécialiste informatique externe qui a alerté les CFF et l'Alliance Swisspass, après avoir réussi à consulter environ un million de données en quelques jours.

L’article