DE | FR

La nouvelle directrice du musée Photo Elysée devrait se sentir comme chez elle

Image: sda
Le musée lausannois Photo Elysée connaît désormais le nom de sa prochaine directrice: Nathalie Herschdorfer. Mais la nominée ne devrait pas avoir de difficultés à s'y sentir comme chez elle.
25.02.2022, 15:2525.02.2022, 17:13

Nathalie Herschdorfer succédera à Tatyana Franck à la tête de Photo Elysée le 1er juin prochain. Cette spécialiste de la photographie dirige depuis 2014 le Musée des Beaux-Arts du Locle (NE).

Retour aux sources

Toutefois, Nathalie Herschdorfer connaît bien le musée lausannois dans lequel elle va opérer: l'historienne de l'art de 49 ans a travaillé de 1998 à 2010 au musée de l'Elysée comme commissaire et responsable des expositions, rappelle vendredi la Fondation Plateforme 10 dans un communiqué.

Une candidate de choix
Nathalie Herschdorfer, Lausannoise «de cœur», est née et a grandi à Neuchâtel. Sa candidature, sélectionnée parmi plus de 50 dossiers, a séduit le jury par sa connaissance de la photographie et son expérience de la gestion muséale, ainsi que par son réseau culturel national et international. Chargée de cours à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL), elle a publié plusieurs ouvrages. Elle était également chargée de la direction artistique du festival Alt.+1000, dont la prochaine édition se tiendra en 2023.

Un nouvel écrin

«Je me réjouis beaucoup d'entrer en fonction dans un bâtiment flambant neuf, que j'ai découvert lors de la remise des clés en novembre», a déclaré Nathalie Herschdorfer à Keystone-ATS.

Ce nouveau lieu, que Photo Elysée et le Musée de design et d'arts appliqués contemporains (Mudac) se partageront dès juin prochain, laisse «beaucoup de possibilités d'aménagements».

Le musée possède «une collection magnifique et variée qui couvre toute l'histoire de la photographie. Il a de plus une identité solide et jouit d'une renommée suisse et internationale. C'est un magnifique outil avec lequel il y a une nouvelle histoire à écrire», a-t-elle confié.

Faire dialoguer les arts

Nathalie Herschdorfer se réjouit des «liens à construire» avec les deux autres musées - Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) et Mudac - réunis sur le site de Plateforme 10, le nouveau quartier des arts lausannois, proche de la gare.

«Cela m'intéresse beaucoup de mettre la photo en dialogue avec le design et les Beaux-Arts, la famille idéale de la photographie», relève-t-elle.

Au Locle, depuis 2014, elle marie déjà la photographie aux autres arts. Elle y a organisé pas moins de 50 expositions temporaires, avec des artistes d'horizons variés comme Louise Bourgeois, Stanley Kubrick, Andy Warhol ou encore Henri Cartier-Bresson.

Hasard du calendrier

Les trois musées de Plateforme 10 changeront de direction en peu de temps:

  • Nathalie Herschdorfer entrera en fonction début juin, peu avant l'inauguration officielle du nouveau bâtiment le 15 juin. Elle succédera à Tatyana Franck qui était en poste depuis 2014 et qui a mis le cap sur New York en mars, pour prendre la tête du French institute alliance française (Fiaf).
  • Le 1er juillet, le Zurichois Juri Steiner, établi depuis une quinzaine d'années à Lausanne, prendra les rênes du MCBA en remplacement de Bernard Fibicher qui part à la retraite.
  • Enfin, Chantal Prod'Hom, directrice du Mudac, partira à la retraite à fin 2022 et devra être remplacée.

(mbr/ats)

Dans le coeur d'une femme noire

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le retour du Covid inquiète Moderna: «Il faudra se booster année après année»
Paul Burton, directeur du secteur médical de Moderna, met en garde la Suisse contre le retour du Covid-19 à l'automne. Selon lui, les gens devront se faire injecter un rappel régulier.

Pour l'instant, d'un point de vue tout helvétique, la pandémie de coronavirus semble lointaine. Pourtant, les préparatifs pour affronter une recrudescence des cas en automne battent leur plein. Si l'on en croit Paul Burton, directeur du secteur médical de Moderna, qui a accordé une interview au Blick, «il est peu probable que nous nous débarrassions un jour du Sars-CoV-2». Car le virus est constamment en train de muter.

L’article