DE | FR
En direct

Macron, vainqueur du premier tour affrontera Le Pen, la carte des résultats

Les Français votaient dimanche pour le premier tour de cette présidentielle. Marine Le Pen et Emmanuel Macron se retrouveront au second tour le 24 avril. Retrouvez, ici, l'actualité brûlante autour de cette journée
10.04.2022, 22:1611.04.2022, 09:01
  • Emmanuel Macron, le président sortant, obtient 28% des suffrages, selon les estimation, contre 24%, il y a cinq ans.
  • Marine Le Pen récolte, elle, 23,2%.
  • Le second tour aura lieu le 24 avril 2022.

Jura, Ain et Haute-Savoie votent plus que la moyenne nationale

Les électeurs des départements frontaliers du Jura, de l'Ain et de Haute-Savoie ont été plus disciplinés que la moyenne nationale. A 17 heures, la participation a atteint 70,23% dans le premier, 67,74% dans le deuxième (contre 70,32% en 2017) et 65,61% dans le troisième (contre 67,68% en 2017).

En revanche, le taux est moins élevé que les 65% nationaux à Belfort (64,6 contre 64,54) et dans le Doubs (62,01% contre 65,76%).

Macron et Le Pen à égalité à 24%, selon un premier sondage

Emmanuel Macron et Marine Le Pen arriveraient en tête du premier tour de l'élection présidentielle française dimanche, selon un premier sondage à la sortie des urnes. Ils récolteraient tous les deux 24% des voix.

Selon cette enquête réalisée par un des grands instituts de sondages français, Ipsos-Sopra Steria, le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon arriverait troisième, avec 19% des suffrages. 

Des Français hésitants aux urnes pour le premier tour

Des Français souvent hésitants jusqu'au dernier moment votent ce dimanche pour le premier tour d'une présidentielle à l'issue incertaine. La réédition du duel entre le sortant Emmanuel Macron et la cheffe de l'extrême droite Marine Le Pen est le scénario privilégié.

La participation s'établissait à 65% à 17h00, en recul de 4,4 points par rapport au scrutin de 2017 (69,42%), selon le ministère de l'Intérieur. Ce chiffre est en revanche plus élevé de 6,5 points qu'en 2002 (58,45%), année record pour l'abstention à un premier tour d'élection présidentielle.

Les doutes et l'indécision des électeurs, tout comme le taux de participation, pèsent sur l'issue du scrutin. Selon de premières estimations, le taux d'abstention final est évalué entre 24% et 26,5%.

La participation en baisse à 17h00 par rapport à 2017

La participation en baisse à 17h00 par rapport à 2017 Les Français se sont moins déplacés qu'en 2017 pour voter à la présidentielle, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur à 17h00. Au total, 65% des électeurs se sont activés, contre 69,4% il y a cinq ans.

L'écart s'est encore un peu étendu par rapport à la situation à la mi-journée. Parmi les départements, la Dordogne, l'Aveyron et le Gers sont ceux où la participation est la plus importante. (ats)

Le consul de France à Genève satisfait de la participation en Suisse romande

Patrick Lachaussee, le consul de France à Genève, a tweeté:

Eric Zemmour a voté

Plusieurs candidats se sont déjà rendus aux urnes pour participer à cette présidentielle 2022. C'est le cas notamment pour Éric Zemmour, leader du mouvement «Reconquête», qui a voté dans un bureau de 8e arrondissement de Paris (selon BFM TV).

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
L'autre prétendant d'extrême droite, le polémiste Eric Zemmour, a voté à Paris.

Palexpo accueille pour la première fois les électeurs français

A Genève, un flux continu d'électeurs français domiciliés dans le canton a envahi dimanche dès 8 heures les bureaux de vote lors du premier tour de la présidentielle. Pour la première fois, Palexpo était utilisé pour ces opérations électorales.

Peu avant 9 heures, deux hommes en tenue de ski sortent de Palexpo en rangeant leur carte d'identité. Grand sourire aux lèvres, les deux amis, qui ne voulaient pas rater une journée ensoleillée sur les pistes, sont arrivés tôt pour glisser leur bulletin dans l'urne.

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
C'est la première fois que le centre de congrès de Palexpo est utilisé pour les élections françaises. keystone

La logistique bien rodée permet aux électeurs de passer rapidement à travers tout le processus. Une centaine de bénévoles sont mobilisés à Palexpo pour guider les électeurs. Le personnel consulaire est aussi sur le pont pour le bon déroulement des opérations.

Les électeurs affluent sans interruption avec quelques pics qui coïncident avec l'arrivée des bus. Au total, 16 730 électeurs sont attendus à Palexpo pour ce premier tour de l'élection présidentielle. Avec quinze bureaux de vote, Palexpo est le deuxième plus grand centre de vote en Suisse romande, après Beaulieu à Lausanne.

C'est la première fois que le centre de congrès de Palexpo est utilisé pour les élections françaises. En effet, les électeurs étaient auparavant accueillis à la Caserne des Vernets. Cette infrastructure a été détruite pour faire place à un nouveau quartier.

France: participation à midi, plus basse qu'en 2017

Les Français ont commencé à voter, dimanche, au premier tour d'une présidentielle pleine d'incertitudes. A midi, la participation atteignait 25,48%, soit trois points de moins qu'en 2017 (28,5%) et en 2012 (28,3%).

Elle est toutefois plus élevée de quatre points que le 21 avril 2002 (21,39%), année record pour l'abstention à un premier tour d'élection présidentielle.

Quelque 48,7 millions d'électeurs doivent choisir entre douze candidats, à l'issue d'une campagne étrange, marquée d'abord par la pandémie de coronavirus puis l'invasion russe en Ukraine qui a occulté une partie du débat.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h en métropole, alors qu'une partie des Français d'outre-mer ont commencé à voter dès samedi. Les premières estimations seront connues à 20h après la fermeture des derniers bureaux. Le ministère de l'Intérieur donnera à la mi-journée les premiers chiffres concernant la participation.

La peur de battre un record

Nombre de politologues craignent que le record d'abstention de 2002 (28,4%), le plus haut niveau jamais enregistré pour un premier tour d'une présidentielle, soit battu.

A Pantin, en région parisienne, Blandine Lehout, comédienne de 32 ans, n'ira pas voter: 

"C'est la première fois de ma vie, mais là je les déteste tous. On est à un stade où ils me font peur"

A Marseille (sud-est), Carole Junique, 47 ans, qui travaille dans la fonction publique, est venue à la première heure. "En France, on a le droit de vote, c'est important de le garder; bien sûr on n'a qu'une voix parmi d'autres, mais si tout le monde se mobilise, ça peut changer les choses", souligne-t-elle.

Beaucoup ne cachent pas que leur choix a été difficile. Cédric Hodimont, la quarantaine, regrette ainsi d'avoir fait "un vote par défaut".

Les sondages prédisent que Macron devrait arriver en tête, devant Le Pen, comme lors du précédent scrutin en 2017, avec le candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon en troisième position.

Marine Le Pen a voté

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
La candidate d'extrême droite Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. keystone

Anne Hidalgo a voté

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
La candidate socialiste Anne Hidalgo, maire de Paris, a déposé son bulletin dans l'urne dans un bureau de la capitale. keystone

Les sondages sur les sites suisses et belges

Plus de 100 bureaux de vote en Suisse romande

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
keystone

Environ 900 bénévoles et 100 bureaux de vote ont ouvert en Suisse pour permettre aux Français de voter, précise le Consul général de France à Genève.

Mélenchon a voté

Bild im Newsticker ohne Bildlegende
L'Insoumis Jean-Luc Mélenchon a voté à Marseille. keystone

Les urnes sont ouvertes: résultat à 20h00

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 8h00, en France métropolitaine pour le 1ᵉʳ tour de l'élection présidentielle. On devrait connaître à 20h les noms des deux qualifiés pour le second tour dans 24 avril. Une des grandes inconnues est le taux d'abstention. 

Le ministère de l'Intérieur donnera, à midi, les premiers chiffres concernant la participation, redoutée en baisse.

Combien d'électeurs sont attendus?

48,7 millions d'électeurs français sont convoqués, ce dimanche, au premier tour de l'élection présidentielle, après des mois d'une campagne étrange. Le président Emmanuel Macron et la candidate d'extrême droite Marine Le Pen sont, comme il y a cinq ans, les favoris pour se qualifier pour le second tour du 24 avril.

L'Insoumis Jean-Luc Mélenchon se tient en embuscade dans le rôle du troisième homme.

Les dernières enquêtes, publiées dans la semaine, promettaient entre 25 et 28% des voix à Macron, 21,5 à 24% à Le Pen et de 16 à 18% à Mélenchon. Les dix autres prétendants semblent relégués, notamment les candidates des deux partis qui ont dominé pendant des décennies la vie politique en France, Valérie Pécresse (Les Républicains) et Anne Hidalgo (parti socialiste). (ats/afp)

Le vote du premier tour a commencé outre-mer pour la présidentielle

Les premiers électeurs ont commencé, samedi, à se rendre aux urnes, outre-mer et à l'étranger pour le premier tour de l'élection présidentielle française. La métropole, elle, devra attendre dimanche pour départager les douze candidats, tenus à la plus grande discrétion.

Enorme inconnue de cette onzième élection présidentielle au suffrage universel de la Ve République: le taux d'abstention. Nombre de politologues craignent que le record du 21 avril 2002 (28,4%), le plus haut niveau jamais enregistré pour un premier tour, ne puisse être battu.

L'élément nouveau est le taux important d'électeurs indécis, qui fait peser une incertitude «non négligeable» sur le scrutin, selon le politologue Pascal Perrineau.

Faux sondages

La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale et la Commission des sondages ont d'ailleurs appelé vendredi les électeurs «à la plus grande prudence» après la diffusion de SMS invoquant des sondages qui n'en sont pas et «qui peuvent constituer une information trompeuse».

En attendant les premiers résultats dimanche à 20h, réunions publiques, distributions de tracts et propagande numérique sont interdits. Les bureaux de vote ont ouvert à 8h dimanche en métropole et aucune interview ni aucun sondage ou estimation ne pourra être publié avant les résultats. (ats/afp)

(pit)

Jean Lassalle pète un plomb et insulte un journaliste

Plus d'articles sur la présidentielle française

Marine Le Pen, candidate radicale ou tata sympa?

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel

Un humoriste suisse défonce Zemmour et Pécresse, voici ses punchlines

Link zum Artikel

Mélenchon sera-t-il la surprise du premier tour à la présidentielle?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des milliers de Pékinois en quarantaine forcée ++ L'île de Pâques réouvre ses frontières
L’article