DE | FR
Image: Shutterstock

Le Covid est-il plus grave chez les asthmatiques?

Les personnes souffrant de maladies pulmonaires ont un risque plus élevé de développer une maladie grave due au Covid-19. L'asthme bronchique en fait partie. Cependant, tous les asthmatiques ne font pas automatiquement partie des groupes à risque.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
08.02.2022, 05:52
Melanie Rannow / t-online

Vous souffrez d'asthme? Alors, vous vous posez peut-être des questions sur les risques liés à cette maladie avec le Covid-19. En effet, ces deux maladies touchent les voies respiratoires. Pour rappel, l'asthme est une maladie chronique dans laquelle les bronches se rétrécissent par crises. Les causes peuvent être des allergies, mais aussi des stimuli non allergiques comme certains médicaments ou des infections. Les symptômes typiques de l'asthme sont la toux, l'essoufflement et une sensation d'oppression dans la poitrine.

Un article de
t-online

Avec des médicaments bien adaptés, la maladie peut, toutefois, être bien contrôlée. Cela vaut également en période de Covid-19. Pourtant, de nombreux asthmatiques sont inquiets et se demandent:

«Suis-je particulièrement menacé?»
«Puis-je continuer à utiliser mon spray contre l'asthme?»

Les experts en pneumologie répondent.

L'asthme conduit-il fatalement à un Covid grave?

De nombreux patients asthmatiques pensent qu'ils ont un risque plus élevé de contracter une infection grave au Covid. Pourtant, les asthmatiques bien contrôlés ne présentent pas de risque accru d'infection. La condition pour éviter des symptômes graves est, toutefois, la prise régulière de leurs médicaments, comme la cortisone.

Etre bien traité et bien équilibré sur le plan médicamenteux signifie ne plus avoir de symptômes asthmatiques. Thomas Voshaar, président du comité directeur de l'Association des cliniques pneumologiques (VPK) et médecin-chef du centre pulmonaire de l'hôpital Bethanien à Moers, en Allemagne, confirme qu'il n'y a pas de risque accru d'infection pour les patients asthmatiques qui ne présentent plus de symptômes sous traitement.

Qui sont les asthmatiques les plus en danger?

Les asthmatiques qui présentent encore des symptômes malgré un traitement régulier sont probablement un peu plus en danger que les gens en bonne santé.

Les personnes âgées souffrant d'un asthme très sévère et les patients qui doivent prendre régulièrement des comprimés de cortisone pour contrôler leurs symptômes courent également un plus grand risque.

C'est quoi de la cortisone?
La cortisone désigne ce que l'on appelle scientifiquement les glucocorticostéroïdes – également appelés stéroïdes par les médecins – qui existent soit sous forme de sprays à inhaler, soit sous forme de comprimés en cas d'évolution grave de la maladie. Cette substance active est anti-inflammatoire et atténue l'hypersensibilité asthmatique des bronches.

Les asthmatiques doivent-ils encore utiliser leurs inhalateurs?

Dans une déclaration publiée conjointement par la Société de pneumologie pédiatrique et la Société d'allergologie pédiatrique et de médecine environnementale, la position est claire: les patients asthmatiques doivent absolument poursuivre le traitement par inhalation adapté à leur cas. Cela vaut en particulier pour les thérapies avec des sprays à la cortisone.

Les experts en pneumologie conseillent aux patients asthmatiques de prendre leurs médicaments comme d'habitude.
Les experts en pneumologie conseillent aux patients asthmatiques de prendre leurs médicaments comme d'habitude.image: shutterstock

Les experts soulignent que l'interruption du traitement de l'asthme peut aggraver les symptômes et entraîner ainsi des visites inutiles chez le médecin, voire des hospitalisations.

A quoi doivent faire attention les asthmatiques?

Aux patients qui ne seraient pas assidus dans leurs prises via inhalateur, le docteur Thomas Voshaar lance un appel:

«Les patients asthmatiques qui, jusqu'à présent, n'ont pris qu'irrégulièrement leur traitement de base à la cortisone inhalée doivent maintenant impérativement inhaler régulièrement leurs sprays de cortisone et veiller à ce qu'ils soient totalement asymptomatiques, c'est-à-dire que leurs voies respiratoires soient ouvertes et qu'ils n'aient ni toux ni difficultés respiratoires.»

Si toutefois – c'est-à-dire malgré l'inhalation régulière de la médication convenue avec le médecin de famille ou le spécialiste – des troubles asthmatiques continuent à apparaître, le traitement doit être adapté en conséquence. Pour cela, il faut consulter le médecin traitant.

Adapté de l'allemand par jah et fv

Serons-nous tous dépressifs à cause du Covid?

L'impact psychologique du Covid et des mesures

Après le choc du 1er confinement, «le stress n’est pas redescendu»

Link zum Artikel

Covid: «les cas de troubles dépressifs majeurs ont bondi de 28%»

Link zum Artikel

Un Suisse sur quatre n'a pas la forme depuis la pandémie

Link zum Artikel

On jure davantage depuis le Covid – la faute à ce connard de virus

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Chaos sur le Tour de Suisse: le leader et 3 équipes se retirent
Trois équipes ont décidé de se retirer avant le départ de la 6e étape entre Locarno (TI) et Moosalp (VS) vendredi. Le coronavirus frappe à nouveau lourdement. La course continue malgré tout.

Selon le site du Tour de Suisse, les équipes Bahrain (Stephen Williams), Alpecin (Silvan Dillier) et UAE Teams (Hirschi, qui avait déjà annoncé s'être retiré à cause de sa contamination au Covid-19) ont décidé de ne pas prendre le départ à Locarno ce vendredi. De leur côté, les équipes Israel Premier Tech et Education EF ont retiré plusieurs coureurs touchés par le Covid-19. La direction de la course en accord avec les représentants de l'UCI et des équipes a décidé de poursuivre la course.

L’article