DE | FR
De gauche à droite: Tanja Stadler, Christoph Berger, Raynald Droz et Virginie Masserey.
De gauche à droite: Tanja Stadler, Christoph Berger, Raynald Droz et Virginie Masserey. Image: Keystone/Shutterstock

Le point sur le Covid en 10 punchlines avec les experts de l'OFSP

Hausse des cas, Omicron le nouvel ennemi, vaccination des enfants. Voici, en substance, le contenu du dernier point presse de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP). Vous l'avez raté? Pas de panique, voici un condensé en dix punchlines.
14.12.2021, 16:0214.12.2021, 18:21
Suivez-moi

Alors où en est le taux d'infection en Suisse?

«Par rapport à d'autres pays d'Europe, comme l'Autriche, les Pays-Bas ou la Belgique, la Suisse a une incidence plus élevée que la moyenne»
Virgine Masserey, Cheffe de la section Lutte contre les infections à l'OFSP

Les restrictions prises par le Conseil fédéral n'ont-elles donc pas d'effet?

«On ne sait pas encore si les mesures en place vont suffire»
Virgine Masserey

D'ailleurs...

«Pour l'heure, les chiffres semblent se stabiliser, mais a un très haut niveau»
Virginie Masserey

Mais...

«Même si les chiffres se stabilisent, si Omicron continue à se répandre, il y aura alors à nouveau plus de patients dans les hôpitaux»
Tanja Stadler, présidente du groupe de travail scientifique national sur le Covid-19

Et donc nous avons bel et bien un nouvel ennemi:

«On n'a pas le temps de se reposer, car Omicron se propage rapidement. C'est pourquoi il est important d'accélérer les vaccins de rappel en Suisse»
Tanja Stadler

Une bonne nouvelle néanmoins...

«Le vaccin ARNm protège mieux contre Omicron que les autres vaccins»
Tanja Stadler

Sinon, il y a toujours des solutions pour s'en sortir et ce sont invariablement les mêmes:

«Chacun peut faire quelque chose en se vaccinant, en maintenant les mesures sanitaires et en évitant les lieux très fréquentés»
Virgine Masserey

Et concernant la hausse des infections chez les enfants, la population la plus touchée:

«Le taux de morbidité du Covid-19 est très faible chez les enfants âgés de onze ans»
Christoph Berger, président de la commission fédérale pour les vaccinations

A noter tout de même...

«Swissmedic a autorisé le vaccin de Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans. Il s'agit d'une formule de vaccination spécialement conçue pour les enfants»
Christoph Berger

>>> Suivez la situation sur le front du Covid en Suisse et dans le monde

Quant au resserrement des mesures pour les enfants...

«C'est actuellement à l'étude. Dans les écoles, l'obligation du port du masque a déjà été réintroduite en partie au niveau cantonal»
Virgine Masserey

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo

Plus de résumés Covid en punchlines de l'OFSP

Le Covid se propage: 10 punchlines sur la situation en Suisse

Link zum Artikel

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Link zum Artikel

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Link zum Artikel

10 punchlines pour savoir où en est le Covid en Suisse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Dans la joie de la fin des mesures, on a négligé les personnes à risques
En levant les restrictions Covid ce mercredi, le Conseil fédéral a fait beaucoup d'heureux. Mais cette décision inquiète certaines personnes à risques qui se sentent délaissées face au virus qui continue de circuler.

Ce jeudi, toute la Suisse se réjouit. Les mesures Covid, c'est (presque) fini. Il ne reste plus que le masque dans les transports en commun pour nous rappeler que la pandémie n'est pas encore terminée. Mais face à cette euphorie, des voix discordantes se font entendre. Car pour certaines personnes à risques, la levée des restrictions n'est pas un soulagement.

L’article