Divertissement
Télévision

Le sexe dans «Frenchie Shore» scandalise Rima Abdul-Malak

Le sexe dans «Frenchie Shore» scandalise Rima Abdul-Malak
Une semaine après avoir été décalottée sur MTV et sur la plateforme Paramount+, «Frenchie Shore» semble retourner l'estomac de ceux qui ne la regardent pas.

Le sexe cru dans «Frenchie Shore» scandalise Madame la ministre

Mais fait bien marrer internet. En une semaine, il faut avouer que cette télé-réalité trash a réussi sa mission: ne pas passer inaperçue.
21.11.2023, 15:0921.11.2023, 20:58
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Quand on vous dit «personnalité extravagante, tempérament, style de vie excentrique», vous pensez peut-être à Arielle Dombasle, Afida Turner ou même Snoop Dogg. Pour les producteurs de l'émission Frenchie Shore, ce sont de jeunes inconnus entassés dans une villa, où les caméras sur le qui-vive sont plus nombreuses que les tissus sur les peaux. Une télé-réalité où «on veut de la baise, on veut de la bite» et, si possible, «lui bouffer sa p'tite chatte là, wesh».

Une semaine après avoir été décalottée sur MTV et sur la plateforme Paramount+, cette version béret-baguette du show américain Jersey Shore semble retourner l'estomac de ceux qui ne la regardent pas. En cause, l'essence même du programme, qui marie à la perfection la vulgarité la plus pure et les scènes de sexe sans formule de politesse.

En douze mots: on se croirait dans les messages vocaux d'une bande d'ados.

Et, à découvrir les premiers retours sur internet, tout est suffisamment cru, sale et concon pour que l'on puisse jouer à se faire peur.

Bien sûr, Frenchie Shore n'existe que par sa capacité à choquer plus prude que soi et à féconder des commentaires horrifiés. Difficile, d'ailleurs, de susciter autre chose, lorsqu'on propose du sexe sans prose et du verbe sans filtre à la télévision. Car les candidats n'ont finalement qu'une seule mission dans cette villa: jurer et baiser devant l'objectif.

Tout comme il peut paraître absurde de reprocher à David Guetta de ne pas composer une symphonie, certains internautes ont d'abord commencé par reprocher à Frenchie Shore de ne pas élever les âmes.

Par exemple, en commentaire de cet extrait, diffusé sur X:

«Je n'ai qu'une envie, c'est d'être un trou et qu'il soit une pioche pour qu'il me ratiboise l'orifice»
Une candidate, en mode confession.

Et puis, très vite, ce sont ses atours (trop) trash qui ont fait péter le barrage des critiques. Lundi, et c'est sans doute une petite victoire personnelle pour ce Loft version Pornhub, l'émission a fait une apparition remarquée dans le bureau feutré de la ministre de la Culture. Rima Abdul-Malak n'est pas très contente, car ce qu'elle a vu est «à la limite de la pornographie», confesse-t-elle dans Le Parisien.

«Ce programme est déconseillé aux moins de 16 ans. Mais n'importe qui peut tomber dessus sur les réseaux sociaux comme ça m’est arrivé»
Rima Abdul-Malak, ministre française de la Culture

Cette «limite», qu'évoque la ministre, est incarnée à l'écran par un floutage volontairement un peu fainéant. Si on ne fait que percevoir «les bites» et «les chattes», tout le reste est bien là. Que ce soit sous la douche, en pleine pool-party, dans le couloir ou sous cette fine couverture qui planque la main plutôt entreprenante d'une candidate. Frenchie Shore, c'est comme si les illustres anciens programmes coquins de M6 s'étaient emparés des outils d'aujourd'hui, le langage gangsta en sus.

A l'instar de Brian', sur X, on ne peut qu'avoir une pensée pour les techniciens qui doivent habilement slalomer entre les organes génitaux des dix vaillants candidats.

Alors quoi? L'Etat doit-il sévir? Il se chuchote que le flic audiovisuel serait en train de chercher le moyen (technique, aïe, aïe, aïe) de restreindre tout accès aux jeunes, étant donné que la ministre de la Culture jure qu'il «a compétence pour les plateformes au titre de la protection des mineurs». Il faut dire que les séquences les plus olé-olé se sont retrouvées instantanément sur TikTok et dans les tuyaux de WhatsApp, comme celle où un certain Tristan papote à poil avec Kara, son pénis pointant humblement en direction des cieux.

Une chose est sûre, la production assume sans fard le mauvais goût de Frenchie Shore, jusqu'à égratigner la sacro-sainte élégance à la française. Et puis, quand on lit ici et là que cette émission «touche le fond», on oublie volontairement que c'est effectivement l'objectif (désolé) de ces dix jeunes très à l'aise avec leur sexualité. La veille de la diffusion, le producteur David Maceira considérait que «les candidats sélectionnés sont le reflet d'une partie de la génération Z» et offrait sa propre définition de l'émission, sur la plateforme X:

«L'élégance, c'est la France, le hardcore c'est Frenchie Shore»
David Maceira, patron de Ah! Production, sur X.

Surtout, c'est sans doute bien moins problématique que les horreurs que les ados s'envoient parfois H24, par écran interposé. En conclusion, d'ici que les lourds rouages de l'Etat français se mettent en branle, tous ceux qui devaient jeter un oeil sous la ceinture de Frenchie Shore l'auront déjà fait. Et, qui sait, ce n'est peut-être pas plus mal.

Ce youtubeur passe 7 jours enterré vivant
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces deux attractions cultes d'Europa-Park ont rouvert
Après un grand incendie à Europa-Park, deux attractions traditionnelles font leur retour après une rénovation de grande envergure. Au grand regret de nombreux fans, les deux manèges ne passent plus par une grotte. Mais le paysage rocheux nouvellement construit réserve quelques surprises.

Un énorme nuage de fumée, deux pompiers légèrement blessés et 25 000 visiteurs évacués: un incendie dans la zone thématique autrichienne d'Europa-Park a fait les gros titres bien au-delà des frontières en été 2023.

L’article