DE | FR

Vidéo: watson

«On n'a pas choisi de ne plus travailler, on est abandonnés par l'Etat»

A l'image de beaucoup de petites entreprises, l'école de danse Sals'addictos fait face à de graves difficultés financières depuis le début de la pandémie. Entre interdiction de travailler, loyers impayés, menaces d'expulsion et poursuites, sa responsable dénonce l'injustice de la situation.



«Il faut que les gens le sachent, c'est grave ce qui est en train de se passer». Responsable de l'école de danse Sals'addictos à Echandens (VD), Nelly a mis de côté la honte pour dénoncer l'injustice de sa situation et de toutes les petites entreprises, «dommages collatéraux» de la pandémie.

Sur les huit derniers mois, l'école de danse, fermée à cause des mesures sanitaires, a perdu près de 80% de son chiffre d'affaires et accumule les loyers impayés. Elle risque donc l'expulsion début juin ce qui mettrait en péril une aventure commencée il y a treize ans.

Vidéo: watson

Pour ceux qui veulent voir la vidéo en entier:

Voilà de quoi vous remonter le moral

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Ali Abbas, coiffeur au savoir-faire original

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Covid, drogue, sang, cancers: pourquoi leur truffe a autant de chien

La truffe du chien est un organe capable de détecter la plus infime des odeurs. Même le Covid n'y résiste pas, selon une étude publiée la semaine dernière. Mais comment diable nos animaux à quatre pattes font-ils pour être aussi infaillibles?

Après la drogue, les explosifs, les punaises de lit, les cancers, les billets de banque ou encore les cadavres, voilà que les chiens sont capables de détecter le Covid avec une précision de 97%. Soit aussi bien que les tests PCR. C'est le résultat d'une étude menée par l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (F) et publiée la semaine passée.

Pour repérer le virus, les animaux ont flairé des compresses qui avaient été passées durant deux minutes sous les aisselles des patients. Oui, beurk, …

Lire l’article
Link zum Artikel