DE | FR
Vidéo: watson
Vidéo

«On n'a pas choisi de ne plus travailler, on est abandonnés par l'Etat»

A l'image de beaucoup de petites entreprises, l'école de danse Sals'addictos fait face à de graves difficultés financières depuis le début de la pandémie. Entre interdiction de travailler, loyers impayés, menaces d'expulsion et poursuites, sa responsable dénonce l'injustice de la situation.
10.05.2021, 15:17
Suivez-moi
Suivez-moi

«Il faut que les gens le sachent, c'est grave ce qui est en train de se passer». Responsable de l'école de danse Sals'addictos à Echandens (VD), Nelly a mis de côté la honte pour dénoncer l'injustice de sa situation et de toutes les petites entreprises, «dommages collatéraux» de la pandémie.

Sur les huit derniers mois, l'école de danse, fermée à cause des mesures sanitaires, a perdu près de 80% de son chiffre d'affaires et accumule les loyers impayés. Elle risque donc l'expulsion début juin ce qui mettrait en péril une aventure commencée il y a treize ans.

Vidéo: watson

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Ali Abbas, coiffeur au savoir-faire original

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En Suisse, «nous vivons sur un îlot de félicité»
Alors que la crise énergétique menace l'Europe, le patron de la politique économique fédérale, Eric Scheidegger, estime qu'une aide économique n'est «ni nécessaire ni utile».

La Suisse est relativement épargnée par rapport à d'autres pays.

L’article