DE | FR

Scène de viol reconstituée à la télé, animateur condamné

Bild

Le violeur repenti mime un acte sexuel sur un mannequin tout en répondant aux questions de l'animateur.
capture d'écran

Un présentateur d’une télé privée ivoirienne a invité un «violeur repenti» à simuler une agression sexuelle. L’émission a outré l’opinion publique. Les deux hommes ont été condamnés par la justice.



Un talk-show télévisé a suscité l’indignation générale en Côte d’Ivoire, selon les médias locaux. Yves de Mbella, l’animateur de l’émission, a invité un violeur repenti lundi soir sur la télé privée Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI).

Jusque-là très coté dans le milieu du show-business, le présentateur vedette a organisé la reconstitution d’une scène de viol au cours de laquelle le violeur a montré comment il s’y prenait avec ses victimes. Il lui a également demandé si ses victimes avaient ressenti du plaisir lors du crime. Réponse affirmative du «violeur repenti» pas si repenti que ça, devant un public mi-hilare, mi-gêné.

Cette reconstitution surréaliste ainsi que les questions graveleuses ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

Amende et 12 mois de prison avec sursis

Face à la pression de l’opinion publique, la justice ivoirienne a réagi avec célérité. Entendu mercredi au Tribunal, soit moins de 48h après les faits, le présentateur a indiqué que l’idée d’utiliser un mannequin sur le plateau pour sensibiliser et prévenir le public sur les affres du viol émanait de lui. Il a admis avoir «manqué de tact».

Ses arguments n’ont pas convaincu: Yves de Mbella a été condamné à 12 mois de prison avec sursis pour «apologie du viol» et à une amende équivalant à environ 3000 francs. La peine comprend également une interdiction de sortie de sa commune de résidence pendant deux ans. Quant à l’invité de l’émission, la justice a eu la main beaucoup plus lourde avec lui: il a été condamné à 2 ans de prison ferme.

Nathalie Yamb, une activiste suisse expulsée de Côte d'Ivoire, a profité de la situation pour critiquer le régime ivoirien.

Présentateur vedette de l’émission «La télé d’ici vacances», Yves de Mbella devra désormais se préparer à de très longues et ennuyeuses vacances. Il est privé d’apparitions à la télé et à la radio pour une durée de trente jours. Une décision de la Haute autorité de la communication audiovisuelle.

Ses déboires ne s’arrêtent pas là: celui qui devait être le maître de cérémonie de l’élection de Miss Côte d’Ivoire, prévue ce samedi 4 septembre, a déjà été éconduit par le comité d’organisation. (apn)

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L’ex-président sud-africain Zuma est en prison, l'affaire résumée en 4 points

Condamné depuis une semaine pour une série de scandales de corruption, l’ancien chef du gouvernement sud-africain, Jacob Zuma, vient de passer sa première nuit en prison.

Mercredi, peu avant minuit, heure maximale imposée pour son incarcération, le charismatique et sulfureux Zuma a rendu in extremis les armes. Dans la nuit, un convoi d'une dizaine de voitures a fendu l’obscurité devant sa résidence de Nkandla, en pays zoulou (Est), pour filer vers la prison moderne d'Escourt, à 200 km de là.

Après plusieurs recours en justice ces derniers jours, pour contester sa sentence, Zuma a donc cédé et s'est constitué prisonnier. Ce n'est pas «un aveu de …

Lire l’article
Link zum Artikel