DE | FR

Après une semaine de manifs, la Colombie sombre dans la violence

Image: sda
Au moins 24 personnes ont perdu la vie depuis le début des manifestations en Colombie, la semaine passée. Le projet de réforme fiscale à l'origine de la mobilisation a été retiré, mais cela n'a pas suffi.
06.05.2021, 06:3406.05.2021, 16:45

Des milliers de personnes manifestent depuis plus d'une semaine dans plusieurs grandes villes du pays contre le gouvernement de droite du président Ivan Duque. Syndicats, étudiants, indigènes et d'autres secteurs de la société dénoncent les politiques de santé, d'éducation, de sécurité, ainsi que les abus des forces de l'ordre.

Les manifestations, pour la plupart pacifiques, ont été à plusieurs reprises assombries par la violence. Au moins 24 morts et 846 blessés ont été recensés par le Défenseur du peuple, une entité publique de protection des droits, qui avait en outre répertorié lundi 87 disparus.

Postes de police attaqués

La mobilisation a débuté le 28 avril contre un projet de réforme fiscale qui, selon ses critiques, affectait la classe moyenne et était inopportun en pleine pandémie de Covid-19. Le président l'a retiré, promettant un nouveau texte sans les points les plus contestés comme la hausse de la TVA et l'élargissement de la base de l'impôt sur le revenu. Le ministre des Finances a démissionné, mais cela n'a pas suffi.

A Bogotá, 25 postes de police ont été attaqués et partiellement incendiés. Des violences, des destructions et le chaos ont également été signalés dans d'autres grandes villes colombiennes, telles que Medellín et Cali, dans la nuit du septième jour des manifestations. Le président Duque, partisan de la ligne dure, a parlé de «vandalisme» et de «terrorisme urbain» attribuables aux «mafias du trafic de drogue». (asi/ats)

Les manifestations en images

1 / 11
Les manifestations en Colombie
source: sda / esteban felix
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le béluga n'a pas survécu au transfert
Après l'incroyable opération pour le sortir de la Seine cette nuit, l'animal n'a pas tenu lors de son transfert.

Le béluga, qui avait été découvert il y a plus d'une semaine dans la Seine, a dû être euthanasié lors de son transfert d'une écluse de l'Eure au port de Ouistreham (Calvados), a annoncé la préfecture du département normand.

L’article