DE | FR
IMAGE DISTRIBUTED FOR AVAAZ - A member of the global citizens movement Avaaz wearing a mask of former US President Donald Trump holds a sign reading

Le journal américain Washington Post rapporte que le procureur de Manhattan a constitué un grand jury contre la Trump Organization. Mais qu'est-ce que cela signifie? Image: keystone

La justice se rapproche de plus en plus de Trump, qui devient nerveux

Voir l’ex-président des États-Unis en prison est une éventualité qui devient réaliste.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Le portail d'information Politico affirme avoir remarqué une nette augmentation de la nervosité dans l'entourage de Donald Trump, et il y a de bonnes raisons à cela.

Le Washington Post a révélé que Cyrus Vance Jr, le procureur du district de Manhattan, a mis en place un grand jury contre la Trump Organization. Cela signifie que l'ex-président fera l'objet d'une enquête pour d'éventuelles infractions pénales, ce qui implique qu'il pourrait être condamné à une peine de prison. Le grand jury se réunira trois fois par semaine pendant six mois.

La procureure générale de l'État de New York, Letitia James, a également fait savoir qu'elle avait ouvert une enquête pénale à l’encontre de Donald Trump. Elle prévoit de combiner son enquête avec le bureau du procureur du district de Manhattan. Cela a probablement rendu l’ex-président encore plus nerveux.

epa09218608 New York Attorney General Letitia James during a press conference about proposed criminal justice reform in New York, New York, USA, 21 May 2021. It was announced this week that the Attorney General James' ongoing investigation into the Trump Organization now includes a criminal element as well as the original civil investigation. EPA/JUSTIN LANE

Image: EPA

Aucun procureur ne convoque un grand jury à la légère. Surtout pas quand l'enquête implique un ex-président des États-Unis. On peut donc supposer que le procureur Cyrus Vance a déjà beaucoup de preuves contre Trump. En effet, pendant environ deux ans, il a travaillé avec acharnement sur cette affaire.

Le grand jury, particularité juridique américaine

Le grand jury est composé de juges non professionnels dont la tâche est non pas de décider de l’innocence ou la culpabilité d’un individu, mais de l’existence d’un crime et par conséquent de la possibilité de porter plainte. Ils se réunissent en secret. Dans la plupart des cas, si un grand jury conclut que des accusations peuvent être portées, l’affaire est terminée. Seule une petite fraction des accusés insiste pour avoir un procès public – et ceux qui le font perdent presque toujours.

Evasion fiscale et fraude bancaire

Les plaintes principales concernent l’évasion fiscale et la fraude bancaire. La Trump Organization est soupçonnée d’avoir amplement surévalué la valeur de ses biens immobiliers au moment d’obtenir des prêts bancaires. À l'inverse, elle aurait largement sous-évalué ces mêmes propriétés au moment de calculer le montant de la facture fiscale.

Depuis quelques mois, l’accusation a en sa possession une série de documents précieux à l’enquête. Après s'être battu deux fois jusqu'à la Cour suprême contre la publication de ses dossiers fiscaux, Donald Trump a finalement dû admettre sa défaite, lorsque les hauts magistrats se sont prononcés contre lui. Par conséquent, l’accusation dispose de millions de documents provenant de banques et de sociétés fiduciaires. Elle est ainsi en mesure de suivre dans les moindres détails les transactions commerciales de la Trump Organization.

Afin de pouvoir évaluer rapidement ces documents, l'accusation a engagé une société spécialisée dans ce domaine. De plus, pour pouvoir convaincre les membres du grand jury, elle a contacté les services d’un certain Mark Pomerantz. L'ancien «chasseur de la mafia» est considéré comme le meilleur dans ce domaine.

Un choix délicat

Le plus grand atout du procureur de Manhattan pourrait être le fait que le chef des finances, Allen Weisselberg, deviendrait le témoin principal de cette enquête. Depuis des décennies, il incarne le rôle principal de la gestion des finances de Trump. On dit qu'il connaît chaque centime que la Trump Organization a reçu ou dépensé.

Bild

Sera-t-il la cause de la défaite de Trump? Allen Weisselberg, directeur financier de la Trump Organization.

En temps normal, Weisselberg est considéré comme un serviteur absolument loyal envers son maître. Mais il y a un problème: son ancienne belle-fille coopère déjà avec l'accusation. Cette dernière possède probablement des documents qui l'incriminent lui et, surtout, ses deux fils. Ces derniers ont été actifs pour la Trump Organization de différentes manières. Le directeur financier est donc confronté à un choix délicat: soit il passe ses dernières années en prison, soit il attire des ennuis à ses enfants ou alors il peut coopérer à l’enquête.

Tout porte à croire que Weisselberg a choisi la dernière option et coopère déjà avec les procureurs. Cela serait fatal pour Trump, car il ne pourrait plus se détacher de ses responsabilités en rejetant la faute des agissements frauduleux sur son personnel et en prétendant qu'il n'en avait aucune idée. La trace écrite de ses documents financiers et les déclarations de Weisselberg pourraient causer sa perte.

Toutefois, il serait prématuré de penser que Trump porte déjà le fameux ensemble orange des prisonniers. On ne sait pas encore s'il sera mis en examen, ou si ce seront les employés de la Trump Organization, ou même l'entreprise elle-même – légalement, les entreprises sont traitées comme des personnes.

Même si le grand jury conclut à un acte d’accusation, l'ex-président a encore une arme puissante en main: dans un procès public, le jury doit rendre son verdict à l'unanimité. Si Trump parvient à faire entrer ne serait-ce qu'un ou deux de ses partisans dans ce jury, il pourra, une fois de plus, éviter toute sanction.

Traduit et adapté de l'allemand par Charlotte Donzallaz, l'article original ici.

L'assaut du Capitole en images

1 / 6
L'assaut du Capitole en images
source: epa / michael reynolds
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Analyse

Pourquoi Joe Biden est inquiet pour la démocratie américaine

Dans un discours prononcé à l'occasion du Memorial Day, le président américain a mis en garde contre la désintégration de l'institution politique la plus importante.

Dans son livre «Upheaval», publié il y a environ deux ans, l'anthropologue Jared Diamond («Collaps», «Guns Germs & Steel») résume la prise de pouvoir sanglante du général Pinochet au Chili. Jusqu'à ce coup d'État extrêmement brutal, le Chili était considéré comme un modèle de démocratie pour l'Amérique du Sud. Diamond pose donc la question suivante :

Ça se pourrait. Bien que Donald Trump soit en train de bouder dans son exil à Mar-a-Lago, le danger d'une dictature n'est en aucun cas …

Lire l’article
Link zum Artikel