International
Commentaire

Pierre Palmade, du chauffard au «pédé notoire»

Image
dr
Commentaire

Pierre Palmade, du chauffard au «pédé notoire»

L'humoriste Pierre Palmade est impliqué dans un très grave accident de la route. En temps voulu, l'enquête et la justice tireront les conclusions qui s'imposent. D'ici là et sur l'échafaud virtuel, ce sont notamment son homosexualité et ses pratiques sexuelles (plus encore que ses problèmes de drogue) qui sont assaillies de haine.
13.02.2023, 18:2016.02.2023, 13:30
Suivez-moi
Plus de «International»

Vendredi soir, selon les premiers éléments de l’enquête, un automobiliste de 53 ans a perdu la maîtrise de son véhicule. Vendredi soir, selon les premières indiscrétions, Pierre Palmade a perdu la maîtrise de son existence. Vendredi soir, selon les premiers commentaires sur les réseaux sociaux, l’humoriste mérite de crever dans les flammes de l’enfer.

C’est un drame. Des blessés en état d’urgence absolue. Un enfant, aussi. Les pronostics vitaux furent engagés. Plus tard, on apprendra que l’une des passagères, enceinte vraisemblablement de six mois, a perdu son bébé dans le choc. Les autorités dévoilent rapidement des tests toxicologiques positifs à la cocaïne. Et un délit de fuite qui concernerait deux passagers.

Les témoins jouent des coudes dans les médias. Quelqu’un a entendu un bruit sourd, au loin. Un autre a tenu l’un des blessés éveillé jusqu’à l’arrivée des secours. Un dernier a tout vu. Jusqu’au jeune âge et à la couleur de peau des deux fuyards présumés.

«Ça lui pendait au nez»

C'est un très grave accident de la route. Comme il en existe des dizaines, des centaines, des milliers, chaque année. Or, habituellement, les notifications ne s’écrasent pas sur les téléphones portables à la même vitesse que cette Peugeot 3008 dans la calandre d'une Renault Megane. Les morts sont souvent anonymes, les victimes comme les fautifs, seuls avec leur deuil, leur conscience. Ce soir-là, une célébrité était au volant. Une star de l’humour, dont le combat contre de multiples et tenaces addictions est, depuis de nombreuses années, mieux référencé que les sketches.

Ce week-end, beaucoup n'ont donc pas eu la patience d’attendre la confirmation des premiers éléments pour tirer des conclusions qu'il faudrait croire plus solides qu'une carrosserie. Pierre Palmade, drogues, accident. Les mots-clefs fusent. «Ça lui pendait au nez», comme on a pu lire très tôt sur les réseaux sociaux. Soyons francs, on a aussi poussé un soupir gorgé de mauvais pressentiments, quand son nom a fait irruption au milieu des carcasses.

Durant les premières minutes qui ont suivi l'accident, c'est la santé de Pierre Palmade, la personnalité, l'homme connu, l'humoriste apprécié, qui était dans toutes les bouches. Puis, à mesure que les mauvaises nouvelles concernant les victimes anonymes s'intensifiaient, l'inquiétude a viré de bord. Avant de se transformer en vagues ininterrompues d'accusations prématurées et, souvent, totalement hors sujet.

C'est la cocaïne détectée dans le sang de Pierre Palmade qui a poussé celui des commentateurs à ne faire qu'un tour. Un sujet qui a toujours été (et à raison) particulièrement explosif. On ne compte plus les deuils impossibles et les vies volées par des chauffards. Conduire sous l'influence d'une substance, que l'on soit un jeune employé de banque ou un humoriste torturé, c'est dangereux, interdit, mortel et lourdement condamnable.

Insupportable haine

Concernant Palmade, l'enquête et la justice tireront les conclusions qui s'imposent. En temps voulu.

Aux dernières nouvelles, Pierre Palmade est encore dans un état grave, alité, inconscient. Et livré à la vindicte populaire. Nous avons tous été bouleversés par l'événement. Ce n'est pas nouveau: les réseaux sociaux sont cathartiques. Surtout quand c'est objectivement aussi grave. Encore plus lorsqu'un people est au cœur du drame.

Mais 24 heures après l'accident, la colère et l'incompréhension ont fait place à la haine froide et aux sanctions morales d'un autre genre. Non plus contre une possible faute, un éventuel crime, mais un style de vie qu'il faudrait considérer, au mieux, comme peu recommandable.

Image

Palmade n'est plus un individu de 53 ans ayant perdu la maîtrise de son véhicule. C'est le connard parisien, le fêtard privilégié. Pire, l'homosexuel notoire, le drogué. Ce «pédé» qui baise avec de «jeunes hommes», qui enchaîne petites lignes de coke et grosses orgies sexuelles. Soudain, l'humoriste ne répond plus de ses actes, mais de son être.

Image

Pierre Palmade, on le sait, voulait laisser tout ça derrière lui. La poudre et les nuits blanches. Les tourments intérieurs et les tentations extérieures. Les galères avec la justice, les drames, les larmes. Même son homosexualité, s'il avait pu, il l'aurait remise au placard, racontant plus d'une fois sa difficulté à assumer les regards et les jugements, sans en souffrir.

«J'allais dans le mur»
Pierre Palmade, à propos de son addiction à la cocaïne, en 2019

Il nous avait d’ailleurs tous pris pour témoins, au moment de se retirer dans son corps de ferme, en campagne parisienne. Invitant Le Parisien à rendre compte de sa nouvelle vie, non loin de sa consœur Muriel Robin, très loin des clubs branchés de la capitale. Terminées, ces anesthésies chimiques. La dope envisagée comme un assommoir à portée de narine, pour atténuer le bruit d'une vie tourmentée, les vertiges de la célébrité et une homosexualité consommée à l'ombre des spotlights, recroquevillée.

De vendredi soir, on sait finalement peu de choses. Pierre Palmade est impliqué dans un accident grave. De la cocaïne a été retrouvée dans son organisme. Les rumeurs bruissent qu'il faisait la fête, sans discontinuer et depuis 48 heures, avant de percuter la Renaud Megane. Demain, on apprendra peut-être qu'il s'adonnait au chemsex avec des hommes plus jeunes que lui. Même que l'un d'eux se révélera maghrébin, métisse, fan d'Eric Zemmour, polyamoureux, toxico, migrant, végane, bègue...

Sans trop s'avancer, on sait déjà que ces futures informations feront couler beaucoup plus de haine et d'homophobie crasse que les résultats de l'enquête concernant l'accident ou le verdict qui en découlera. Sans compter la lourde conscience de Pierre Palmade d'avoir brisé des existences à cause de ses conneries.

Dis-moi comment tu vis, je te dirai comment tu mérites de mourir. Et c'est proprement insupportable.

Le séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie en images
1 / 22
Le séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie en images
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
9 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
9
Les armes occidentales plongent les soldats russes dans l'incertitude
Volodymyr Zelensky a dû se battre longtemps pour pouvoir utiliser des armes occidentales sur le territoire russe. Depuis près de deux mois, les Etats-Unis et l'Allemagne ont autorisé l'Ukraine à le faire, à des conditions très strictes. Des officiers ukrainiens racontent.

Voilà deux mois maintenant que l’armée ukrainienne est autorisée à utiliser des armes occidentales sur le territoire russe. Mais avec des restrictions strictes. Ainsi, depuis mai, les Ukrainiens peuvent se défendre contre les tirs provenant de la zone frontalière russe avec des armes livrées par l'Allemagne. De leur côté, les Etats-Unis autorisent uniquement les contre-attaques pour défendre la ville de Kharkiv, située dans l'est de l'Ukraine.

L’article