DE | FR

La Corée du Nord semble vouloir frimer avec un missile hypersonique

Des habitants de la Corée du Nord regardent le lancement du missile hypersonique en direct à la télévision.
Des habitants de la Corée du Nord regardent le lancement du missile hypersonique en direct à la télévision.
Image: sda
Les missiles hypersoniques sont beaucoup plus rapides que les missiles balistiques et également plus difficiles à détecter par les systèmes de défense.
29.09.2021, 04:3429.09.2021, 15:05

La Corée du Nord a testé avec succès un missile planeur hypersonique, a annoncé l'agence officielle KCNA. Elle a présenté cet essai comme une avancée technologique majeure.

«La réussite de cet essai revêt une grande importance stratégique au moment où Pyongyang cherche à multiplier par mille ses capacités de défense»
L'agence officielle du pouvoir nord-coréen, KCNA.

Les images du missile en pleine action:

Un missile plus rapide et plus difficile à détecter

L'essai, réalisé depuis la province de Jagang, dans le nord du pays, a «confirmé le contrôle de la navigation et la stabilité du missile». De même que «la manoeuvrabilité de son système de guidage et les caractéristiques de vol plané de l'ogive (la partie du missile contenant la charge destructive) hypersonique détachée», a encore affirmé KCNA.

  • Les missiles hypersoniques sont beaucoup plus rapides que les missiles balistiques ou de croisière classiques.
  • Ils sont aussi beaucoup plus difficiles à détecter et à intercepter par les systèmes de défense antimissile, pour lesquels les Etats-Unis dépensent des milliards de dollars.

L'armée sud-coréenne a ensuite dégainé à son tour

L'armée sud-coréenne avait annoncé le lancement d'un projectile par le Nord, peu après l'avoir détecté mardi matin. Mais contrairement à son habitude, elle n'a pas dévoilé officiellement l'altitude maximale atteinte par le missile, ni la distance parcourue, des informations que Séoul rend généralement publiques dans l'heure.

Selon des médias sud-coréens, le projectile lancé mardi par la Corée du Nord avait «des caractéristiques de vol différentes» des précédents. Le président sud-coréen Moon Jae-In a demandé une «analyse exhaustive» de l'événement.

Pyongyang avait déjà procédé à plusieurs autres tirs de missiles ce mois-ci, l'un impliquant des missiles de croisière à longue portée et un autre, selon l'armée sud-coréenne, des missiles balistiques à courte portée (ats/jch).

Un peu de légèreté: Animaux mal empaillés

1 / 23
Animaux mal empaillés
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

L'actualité internationale vous intéresse? Par ici

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'ONU se réunit en urgence à la suite des missiles tirés par les deux Corées

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont procédé toutes les deux à des tirs de missiles dans ce qui ressemble à une véritable course à l'armement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence mercredi à huis clos pour évoquer les derniers tirs de missiles balistiques menés par la Corée du Nord. Ils suscitent la préoccupation de ses membres face à cette «menace majeure» pour la paix, selon l'ambassadeur français auprès des Nations unies.

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont procédé toutes deux mercredi à des tirs de missiles dans ce qui ressemble à une véritable course à l'armement entre ces deux pays toujours …

Lire l’article
Link zum Artikel