DE | FR
epa09108336 An Indian worker wearing Personal Protective Equipment sprays disinfectant as the White Tiger is seen inside its enclosure during the preparation for the reopening of Delhi Zoological park in New Delhi, India, 31 March 2021. Delhi Zoological park will reopen for visitors from 01 April onwards after remaining closed for more than a year due to Coronavirus Covid-19 pandemic.  EPA/RAJAT GUPTA

Image: sda

L'Inde ferme ses réserves de tigres, suite à des cas dans des zoos

Le gouvernement indien a ordonné la fermeture temporaire de toutes ses réserves de tigres, auprès des touristes, suite à la découverte de cas d'infection dans des zoos à travers le pays.



Les autorités indiennes ont annoncé la mort, dans un zoo, d’une lionne d’Asie, ce mercredi. Le décès est attribué au virus. Cette information a provoqué un séisme au sein de l'agence nationale de la conservation du tigre, qui a immédiatement décidé de suspendre les visites touristiques de ses réserves.

Selon le WWF, le félin est en voie de disparition et il ne resterait que 4000 individus sur la terre. La majorité d'entre eux vivent dans ces réserves indiennes. Le pays comptant plus d'un milliard d'habitants réalise de nombreuses actions pour pouvoir protéger, conserver et repeupler les populations de tigres.

Ces cas en Inde ne sont pas étonnants, selon un vétérinaire expert

Des animaux ont également été infectés dans d'autres parties de la planète. Notamment dans le zoo du Bronx, à New York, ou plusieurs tigres et lions ont été testés positif au Covid-19, en avril 2020. Après avoir subi principalement des symptômes de toux, les bêtes ont fini par s'en sortir.

«Ce n'est pas une coïncidence que cela se passe en Inde, alors qu'il y a un si grand nombre de cas. La transmission du virus à des animaux est une des conséquences directes de l'épidémie. Plus il y aura d'infections, plus la probabilité que des animaux puissent attraper le Covid-19 est élevée, y compris dans des zoos.»

Nikolaus Osterrieder, doyen de la faculté de médecine vétérinaire à l'université de Hong Kong cnn

Le vétérinaire ajoute également que ces cas dans les zoos démontrent que l'être humain peut transmettre une pathologie à l'animal et non le contraire: «nous devons faire encore plus attention à tous les animaux, notamment les gorilles, qui pourraient être les prochains à être infectés».

La vaccination animale n’est actuellement pas envisagée, car elle pourrait interférer négativement avec la lutte contre la maladie humaine. (jch)

Une petite femelle hippopotame est née au zoo de Bâle

1 / 7
Une petite femelle hippopotame est née au zoo de Bâle
source: zoo de bâle / zoo de bâle
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Les journalistes étrangers seront surveillés par GPS aux JO de Tokyo

Les envoyés spéciaux qui couvriront les Jeux olympiques cet été (du 23 juillet au 8 août) seront constamment géolocalisés par GPS.

En raison de la persistance de la pandémie, les quelque 6000 représentants des médias attendus de l'étranger pour les JO doivent fournir une liste détaillée des endroits où ils prévoient de se rendre lors de leurs deux premières semaines au Japon, comme les sites olympiques et leurs hôtels.

Les journalistes de l'étranger, traqués par GPS, seront priés de rester dans des hôtels présélectionnés par les organisateurs au lieu d'opter pour des hébergements privés.

Les restrictions d'accès au Japon et …

Lire l’article
Link zum Artikel