DE | FR

«L'assaut du Capitole 2: l'attaque des QAnon» Kesako?

David Reinert holding a Q sign waits in line with others to enter a campaign rally with President Donald Trump and U.S. Senate candidate Rep. Lou Barletta, R-Pa., Thursday, Aug. 2, 2018, in Wilkes-Barre, Pa. (AP Photo/Matt Rourke)

Les QAnon étaient nombreux à avoir répondu présent lors de l'assaut du Capitole le 6 janvier. Image: AP

Dans une galaxie pas si lointaine, la mouvance conspirationniste se fiche de la démocratie et veut forcer l'investiture de Trump. La sécurité autour du Capitole a été renforcée.



«Personne par la guerre ne devient grand», c'est Maitre Yoda qui le dit. Sur un air de déjà-vu, on prend les mêmes et on recommence. Sécurité renforcée au Capitole. La police américaine a fait état d’un projet d’assaut du siège du Congrès prévu pour le 4 mars, et se dit prête à répondre à «toutes menaces».

Des membres du mouvement conspirationniste QAnon pensent que le 4 mars verra Donald Trump investi président des Etats-Unis pour un second mandat. La Police a déclaré avoir obtenu des informations inquiétantes à ce propos. Un deuxième acte potentiel à l'assaut du Capitole, prévu aujourd'hui, pour lequel la Police a déjà «opéré un renforcement important de la sécurité». Près de 5 000 soldats de la Garde nationale sont mobilisés dans la capitale américaine jusqu'au 12 mars pour parer à tous risques.

QAnon, ou la réthorique du complotisme

Cette date n'a pas été choisie au hasard. Jusqu’en 1933, les présidents américains étaient investis le 4 mars, et non le 20 janvier comme le veut désormais la tradition. Et c'est pas fini.... Adepte du complotisme, le groupe déclare dans un podcast «QAnon Anonymous», qu'une loi secrète votée en 1871 pendant le mandat d'Ulysses S. Grant aurait «aboli la nation». Tous les présidents suivants sont de facto illégitimes.

Si on se glisse dans la tête d'un membre de QAnon: seul Donald Trump peut remettre de l'ordre dans la maison, en étant investi le 4 mars comme 19ᵉ président des Etats-Unis (en lieu et place du 47ᵉ), à la suite de Grant.

Plus d'articles à propos de Donald Trump

Depuis Orlando, Trump monte à nouveau sur le ring

Link zum Artikel

Le Prix Nobel de la paix pour Donald Trump?

Link zum Artikel

On peut légalement mettre un coup de batte à Trump

Link zum Artikel

Nouveau but dans la vie: s'en ficher comme Melania

Link zum Artikel

Analyse

Voilà comment les républicains veulent à nouveau opprimer les Noirs

Aux États-Unis, le droit de vote est la question politique qui fait débat. Dans les états conservateurs, les «Votings Rights» devraient à nouveau être restreints pour la population noire.

Le centre de Justice indépendant Brennen a récemment annoncé que plus de 250 nouveaux projets de loi sur le droit de vote ont été proposés dans 43 états différents. Maintenant que le projet d’aide au Corona a franchi les derniers obstacles et que les chèques ont été envoyés, les «Voting Rights» ont pris la place de numéro 1 des sujets politiques. Mais de quoi s’agit-il exactement?

Lors des dernières élections, les républicains ont non seulement perdu leur pouvoir à la Maison Blanche, mais ils …

Lire l’article
Link zum Artikel