International
Drame

Assaut du Capitole: L'enquête se rapproche un peu plus de Donald Trump

L'enquête sur l'assaut du Capitole se rapproche un peu plus de Trump

FILE - Former President Donald Trump speaks during a rally in Perry, Ga., on Sept. 25, 2021. As Trump's lawyers try to block the White House from releasing records to the congressional committee  ...
Un tribunal a autorisé jeudi le transfert au Congrès de documents qui pourraient impliquer Donald Trump dans l'attaque du 6 janvier contre le Capitole.Image: sda
Un jour après que son ancien chef de cabinet ne décide de poursuivre le comité d'enquête sur l'attaque au Capitole, Donald Trump subit un nouveau revers. La Cour suprême des Etats-Unis pourrait être saisie.
10.12.2021, 05:1410.12.2021, 07:15
Plus de «International»

Un tribunal a autorisé le transfert au Congrès de documents qui pourraient impliquer Donald Trump dans l'attaque du 6 janvier contre le Capitole. Cela représente un revers pour l'ancien président qui ne compte pas en rester là.

«Quelle que soit la décision prise aujourd'hui par la cour d'appel, cette affaire a toujours été destinée à se retrouver devant la Cour suprême.»
Liz Harrington, la porte-parole de Donald Trump

Cette décision ouvre la voie à la transmission de centaines de pages de documents à une commission parlementaire chargée de faire la lumière sur le rôle de l'ex-président républicain dans cet assaut. Le tribunal lui laisse, toutefois, quatorze jours pour adresser un recours à la Cour suprême des Etats-Unis.

«Nous parviendrons à la vérité»

Le président de la commission, l'élu démocrate Bennie Thompson, et sa numéro 2 la républicaine Liz Cheney ont salué la décision de justice. «Nous parviendrons à la vérité», ont-ils affirmé. La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi s'est également félicitée de la décision, affirmant que «nul ne doit être autorisé à faire obstacle à la vérité».

Après de premiers jugements contradictoires, la cour d'appel a estimé, jeudi, qu'elle n'avait aucune raison d'aller à l'encontre de la décision de l'actuel locataire de la Maison Blanche, Joe Biden, qui a autorisé les Archives nationales à remettre ces documents au Congrès.

Une course contre la montre

Cette décision représente une victoire importante dans la course contre la montre engagée par la commission spéciale de la Chambre des représentants. Celle-ci veut à tout prix publier ses conclusions avant les élections de mi-mandat, dans moins d'un an, lors desquelles les républicains pourraient reprendre le contrôle de la Chambre et enterrer ses travaux.

«Dans ce dossier, un ensemble rare et puissant de facteurs soutiennent le fait de rendre publics les documents en question, compte tenu du besoin d'enquêter et de remédier à l'attaque violente et sans précédent sur le Congrès.»
La juge Patricia Millett de la Cour fédérale d'appel de Washington

Avec cette échéance en tête, la commission avance à marche forcée: elle a déjà entendu plus de 300 témoins, a indiqué jeudi Liz Cheney. «Ne soyez pas dupe: le président Trump essaie de cacher ce qui s'est passé le 6 janvier», a averti cette dernière. «Nous ne laisserons pas cela se produire.» (ats/jch)

Que fait-on en Suisse contre le harcèlement scolaire ?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
7 questions soulevées par la reconnaissance de l'Etat palestinien
Trois pays européens reconnaîtront bientôt la Palestine comme un Etat à part entière. Alors que les Palestiniens s'en réjouissent, Israël émet de vives critiques. Voici ce que signifie cette décision.

A partir de mardi prochain, l'Irlande, la Norvège et l'Espagne veulent reconnaître la Palestine en tant qu'Etat. C'est ce qu'ont annoncé, mercredi matin, le premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre, le premier ministre irlandais Simon Harris et le premier ministre espagnol Pedro Sánchez.

L’article