International
Etats-Unis

Jared Kushner soupçonné de conflit d'intérêts avec le Qatar

Jared Kushner, beau-fils de Donald Trump, est soupçonné de conflits d'intérêts avec le Qatar lorsqu'il était encore son conseiller à la Maison-Blanche.
Jared Kushner, beau-fils de Donald Trump, est soupçonné de conflits d'intérêts avec le Qatar lorsqu'il était encore son conseiller à la Maison-Blanche.Image: sda

Le gendre de Trump a-t-il vendu son âme et son immeuble au Qatar?

Jared Kushner, ancien conseiller principal à la Maison-Blanche sous l'ère Trump, est soupçonné d'avoir confondu business personnel et sécurité nationale. Le Congrès américain s'apprête à faire la lumière sur de potentiels conflits d'intérêts.
13.12.2022, 06:1913.12.2022, 18:52
Suivez-moi
Plus de «International»

La politique et les affaires ne font pas toujours bon ménage: le beau-fils de Donald Trump, Jared Kushner, devrait le savoir mieux que quiconque. Quant à savoir s'il s'est réellement emmêlé les pinceaux entre intérêts politiques nationaux ou gains financiers personnels, deux comités du Congrès des Etats-Unis s'apprêtent à démêler ce qu'il en est.

Selon les documents mis à la disposition du Washington post la semaine dernière, ces comités d'enquête sont à la recherche de potentielles preuves sur les «conflits d'intérêts» de Jared Kushner. Des conflits qui auraient pu l'amener à «influencer indûment les politiques fiscales, commerciales et de sécurité nationale des Etats-Unis, pour son propre gain financier».

Au cœur de ce conflit? Un vieux gratte-ciel new-yorkais trop cher, un sauvetage financier in extremis et enfin, la politique américaine de Jared Kushner dans la région du golfe Persique.

La saga de la propriété de la Cinquième Avenue a longtemps été l'un des chapitres les plus «sombres» de la carrière du jeune Kushner.
La saga de la propriété de la Cinquième Avenue a longtemps été l'un des chapitres les plus «sombres» de la carrière du jeune Kushner.image: Brookfield Properties

Retour en 2007. Alors que son père Charles est incarcéré dans une prison d'Etat pour évasion fiscale, le jeune businessman de 26 ans s'attelle à remettre l'entreprise familiale sur les rails.

Après avoir vendu les 22 000 appartements que la famille possède dans le New Jersey, Jared Kushner réalise un gros coup en achetant le bâtiment le plus cher dans l'histoire des Etats-Unis: entendez le «666 Fifth Avenue», bien nommé building de 41 étages situé sur la Cinquième Avenue, pour la somme astronomique de 1,8 milliard de dollars.

«Il n'y avait aucun moyen que je laisse l'investissement échouer. J'avais très peu d'influence, donc j'étais prêt à parler à n'importe qui»
Jared Kushner dans ses mémoires, Breaking history

Cette «grande acquisition», le «plus grand défi de sa carrière» selon ses propres mots, intervient juste avant la crise. Le krach immobilier de 2007 réduit de moitié, du jour au lendemain, la valeur du building.

Le sauvetage inespéré

Neuf ans plus tard, alors qu'il est déjà l'un des principaux acteurs de la campagne présidentielle de son beau-père, Jared Kushner cherche toujours à se débarrasser de l'encombrant «666 Fifth Avenue», qu'il traîne comme un boulet.

D'une compagnie d'assurance chinoise à un banquier russe, le gendre idéal enchaîne les séances de négociations avec de potentiels investisseurs étrangers.

FILE - In this Feb. 1, 2016, file photo, Republican presidential candidate Donald Trump, accompanied by, from second from left, wife Melania, daughter Ivanka her husband Jared Kushner, speaks during a ...
En 2017, Jared Kushner est le nouveau haut conseiller du président Trump - mais toujours le malheureux propriétaire du «666».Image: AP

Chargé de gérer la politique américaine au Moyen-Orient, Jared se trouve en plein tour de passe-passe diplomatique entre les Etats-Unis, le Qatar et l'Arabie saoudite lorsque son père Charles obtient une réunion avec le ministre des Finances du Qatar. Parmi les sujets de discussion posés sur la table? Le 666 Fifth Avenue.

Heureusement pour Jared, ses soucis immobiliers sont sur le point de prendre fin: en 2018, une société canadienne, Brookfield asset management, arrive à la rescousse en mettant 1,2 milliard de dollars pour renflouer l'immeuble. L'entreprise familiale, la Kushner companies, échappe de peu à la catastrophe.

Des fonds qataris dans un immeuble new-yorkais

En 2018 déjà, plusieurs démocrates du Congrès se demandent si l'arrangement est tout à fait honnête. L'un des plus gros investisseurs de Brookfield n'est autre que la Qatar investment authority, le fonds souverain du Qatar.

Du côté de la société Brookfield: circulez, il n'y a rien à voir: l'entreprise affirme qu'«aucune entité liée au Qatar n'est impliquée, ni même au courant de cette transaction potentielle» dans la négociation de l'immeuble.

«Comme nous l'avons toujours dit, la décision d'acquérir ce bâtiment a été prise uniquement sur la base de ses propres mérites - il s'agissait d'un bâtiment emblématique, peu performant, situé dans un emplacement de choix et nécessitant un réaménagement important. Le bâtiment a maintenant été transformé, et nous pensons qu'il dépassera nos attentes en apportant de la valeur à nos clients.»
Brookfield au Washington post

Un ton rassuré et rassurant que ne partage pas le président du comité des finances du Sénat, Ron Wyden, rapporte le Guardian.

Le sénateur s'est dit «profondément inquiet» du rôle joué par un gouvernement étranger dans le sauvetage d'une propriété appartenant à Kushner, alors que ce dernier était encore employé en tant que haut responsable de la Maison-Blanche. Et, surtout, étroitement impliqué dans la reformulation de la politique américaine au Moyen-Orient.

L'enquête commence

Pour les comités d'enquête du Sénat, il s'agit, désormais, d'éplucher toute la correspondance échangée entre la société familiale Kushner, celle de Brookfield et ce fonds qatari, sur laquelle ils pourront mettre la main.

Objectif? Dénicher la moindre référence à un «Kushner cherchant à influencer, interférer avec ou remplacer les opérations et responsabilités normales» des départements d'Etat et de la Défense. Et, en bout de course, déterminer si le rôle joué par Jared dans la politique au Moyen-Orient aurait pu jouer un rôle dans le plan de sauvetage du 666 Fith Avenue.

Déjà contacté par le Washington post au moment de la transaction, Charles Kushner avait nié tout conflit d'intérêts entre son fils et les Qataris. En ce qui concerne Jared, il conserve de bons liens avec le Qatar: lors de la Coupe du monde, il a été photographié avec plusieurs dirigeants qataris.

Jared Kushner, Ivanka Trump et leurs enfants à Doha, lors de la Coupe du Monde.
Jared Kushner, Ivanka Trump et leurs enfants à Doha, lors de la Coupe du Monde. image: instagram
«Envoyez fighter au 5-12345»: le clip promotionnel du futur Donald Trump
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine a fait une erreur de calcul qui va lui coûter cher
Après s'être détaché du marché européen du gaz, Vladimir Poutine voulait vendre ses matières premières en Asie. Mais le plan ne fonctionne pas et Gazprom se retrouve en pleine crise. Cela a des conséquences sur le trésor de guerre russe.

Voici le slogan du géant du gaz russe Gazprom:

L’article