larges éclaircies
DE | FR
International
Facebook

Facebook annonce suspendre Donald Trump pour deux ans

Facebook annonce suspendre Donald Trump pour deux ans

Image
Image: Shutterstock
Le réseau social Facebook a annoncé vendredi qu'il suspendait le compte de l'ancien président des États-Unis, Donald Trump, pour une durée de deux ans.
04.06.2021, 19:1404.06.2021, 19:16
Plus de «International»

Les personnalités politiques seront désormais sanctionnées «comme les autres utilisateurs».

Le réseau social a signalé qu'il mettait fin au traitement de faveur pour les responsables politiques dans le cadre de la lutte contre la désinformation. Les politiciens seront sanctionnés lorsqu'ils enfreignent les règles du réseau social, notamment en cas de désinformation.

L'ex-président américain ne pourra revenir que quand les «risques pour la sécurité du public auront disparu», a précisé la plateforme. Elle l'avait exclu temporairement le 7 janvier dernier pour avoir encouragé ses partisans lors de l'attaque du Capitole à Washington, une décision sans précédent. Donald Trump avait également été banni à vie du réseau Twitter en janvier dernier. (ats/afp)

Manif à Genève contre la Loi Covid
1 / 7
Manif à Genève contre la Loi Covid
source: watson
partager sur Facebookpartager sur X
Pour sauver ses chiens, une femme s'attaque à un ours à mains nues
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Donald Trump est obsédé par la famille royale
En menaçant de faire virer le rêve américain du prince Harry au cauchemar, Donald Trump vient de faire une énième démonstration de sa fascination pour la monarchie. Une passion qui remonte à son enfance. Remontons le fil.

Entre un plongeon dans l'océan, un bal caritatif et un déjeuner sur la terrasse d'Oprah Winfrey, le prince Harry nourrit peut-être quelques motifs d'inquiétudes. A quelques mois de l'élection américaine, Donal Trump, grand favori dans les sondages, vient d'ores et déjà de lui adresser un avertissement. «ll a trahi la reine. C'est impardonnable. Il serait seul si cela ne dépendait que de moi», a-t-il lancé samedi, à l'occasion d'une conférence près de Washington DC.

L’article