larges éclaircies
DE | FR
International
Facebook

Facebook fait plier le gouvernement australien

Facebook fait plier le gouvernement australien

Mark Zuckerberg, Facebook, Australie
Facebook a fait pression sur le gouvernement en censurant les contenus du pays.Image: Shutterstock/Instagram
Facebook a obtenu gain de cause face au gouvernement australien, qui renonce à demander aux géants de la Silicon Valley de rémunérer les médias qu'ils reprennent. Cette décision fait suite à une censure des contenus australiens sur le réseau social.
23.02.2021, 07:4503.03.2021, 18:16
Plus de «International»

Facebook a annoncé mardi la levée «dans les prochains jours» du blocage en Australie des contenus d'actualité. Le groupe américain dit avoir trouvé un compromis avec le gouvernement australien.

Canberra a accepté d'amender la loi visant à contraindre les géants de la technologie à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus, a déclaré le directeur général de Facebook Australia, Will Easton. «Grâce à ces changements, nous pouvons désormais travailler à poursuivre notre investissement dans un journalisme d'intérêt public et rétablir dans les jours à venir pour les Australiens les informations sur Facebook».

Le compromis signifie que les mastodontes Facebook et Google – particulièrement visés par ce projet de loi – ne devraient pas être sanctionnés tant qu'ils concluront des accords avec des médias en échange de l'utilisation de leurs contenus. (sda/ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Ukraine mène l'une de ses plus importantes batailles
Volodymyr Zelensky s'est vu obligé de s'attaquer au problème de la corruption, notamment parce qu'il s'agissait de l'une des exigences pour adhérer à l'Union européenne. Il a par exemple instauré une «loi anti-oligarques».

Le 7 novembre 2023, la Commission européenne a officiellement recommandé l'ouverture des négociations avec l'Ukraine et la Moldavie en vue de leur adhésion à l'Union. Parmi les sept exigences que l'UE avait demandé à l'Ukraine de remplir pour accéder à ces négociations, la lutte contre la corruption tenait une place prépondérante.

L’article