DE | FR

Le député français Olivier Dassault décède dans un crash d’hélicoptère

Image: sda
Olivier Dassault, milliardaire, magnat des médias et député français est mort dimanche dans un accident d'hélicoptère.
08.03.2021, 01:0608.03.2021, 07:19

Olivier Dassault, administrateur du Groupe «Figaro» et de Dassault Aviation, est mort, hier, dans le crash d'un hélicoptère. Le pilote n'a pas non plus survécu. Olivier Dassault, père de trois enfants, était âgé de 69 ans et député détenait une fortune estimée à cinq milliards d’euros, selon le magazine «Forbes», notamment issue de l’héritage laissé par son père, patron de presse et ancien sénateur mort en 2018.

Lieu du crash

Aucun autre passager n’avait pris place à bord de l'appareil. La gendarmerie des transports aériens, sur place, est désormais chargée de l’enquête pour homicide involontaire. Dès l'information connue en fin de journée, les hommages se sont multipliés dans l'ensemble de la classe politique et jusqu'au plus haut niveau de l'État français.

De nombreuses personnalités de droite ont également rendu hommage au fils de Serge Dassault et petit-fils de Marcel Dassault, qui était l’une des plus grandes fortunes de France.

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Washington lève une série de restrictions visant Cuba
Les mesures annoncées devraient améliorer la situation humanitaire des habitants et développer l'économie de l'île

Le gouvernement américain a annoncé lundi la levée d'une série de restrictions visant Cuba, notamment sur les procédures d'immigration, les transferts d'argent et les liaisons aériennes. La Havane a salué «un petit pas dans la bonne direction».

L’article