International
France

Cinq fusillades en une nuit: triste record pour Marseille

Police officers hide a dead body after a knife attack, outside the Marseille town hall, southern France, Saturday, March 12, 2022. A Frenchman with a knife injured three police officers in the souther ...
Image: sda

Cinq fusillades en une nuit: triste record pour Marseille

La violence continue de déferler sur Marseille. Dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre personnes ont été blessées lors de pas moins de cinq fusillades.
13.04.2023, 16:1813.04.2023, 18:29
Plus de «International»

Cinq fusillades ont fait quatre blessés, dont un adolescent de 15 ans, dans la nuit de mercredi à jeudi à Marseille, dans plusieurs quartiers populaires, a-t-on appris de sources policière et judiciaire.

Une première fusillade a eu lieu avant minuit, cité Félix-Pyat, faisant un blessé, a précisé la Préfecture de police, confirmant une information du quotidien La Provence. La personne touchée est un adolescent de 15 ans, a précisé le parquet de Marseille.

Vers un point de vente de drogue

Selon le parquet, trois séquences de tirs ont ensuite été entendues à travers la ville, a priori sans faire de blessés. Vers 23h30, des coups de feu ont d'abord été tirés dans le 4e arrondissement. Un homme de 51 ans, blessé, a été pris en charge par les secours, après avoir «reçu des coups».

Puis «deux fusillades» ont éclaté, toujours «sans faire de blessés connus», vers minuit puis vers 00h30, «à proximité de la cité de la Busserine puis à proximité de la cité Consolat», connues pour abriter des points de vente de drogue.

Aucun lien avec le trafic de stupéfiants?

La cinquième fusillade s'est déroulée vers 00h30, vers le quartier de la Belle-de-Mai dans le 3e arrondissement, faisant trois blessés, trois hommes de 21, 26 et 30 ans dont le pronostic vital était encore engagé à la mi-journée, a précisé le parquet.

Cinq enquêtes distinctes ont été ouvertes sur ces faits, a souligné le parquet.

Les cités marseillaises sont touchées par des trafics de stupéfiants qui entourent ces fusillades, endeuillant régulièrement la ville. Aucune indication n'a toutefois été donnée pour l'instant sur les raisons de ces tirs et aucun lien direct n'a encore été établi avec les trafics de drogue. Les trois personnes blessées à la Belle-de-Mai ne sont pas connues pour trafic de stupéfiants, a insisté le parquet.

«Contrôle de territoires» et «vendetta»

Ces tirs interviennent moins de deux semaines après trois fusillades qui avaient fait trois morts à Marseille, dont un adolescent de 16 ans, et huit blessés. Pour ces fusillades dans la nuit du 2 au 3 avril, le parquet avait évoqué «une logique de contrôle des territoires, notamment celui de la cité de la Paternelle, et une logique de vendetta» entre bandes rivales régnant sur les trafics de stupéfiants.

Depuis le début de l'année, 14 personnes ont perdu la vie à Marseille, sur fond de trafics de stupéfiants, 13 tuées par balles et un adolescent, qui a été battu à mort.

(sda/ats/afp)

Au cœur de la violence policière après le 49.3
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une dangereuse araignée inquiète en Espagne
L'araignée est petite, mais sa morsure peut avoir des conséquences très néfastes. Un cas a été signalé à Majorque.

Des chercheurs mettent en garde contre une possible propagation de l'araignée recluse brune en Espagne. Comme le rapporte la Mallorca Zeitung, les scientifiques recommandent d'informer la population sur l'araignée et d'inclure l'animal dans les programmes de surveillance des espèces nuisibles.

L’article