DE | FR
image: shutterstock

Les Genevois garent de moins en moins leur deux-roues comme des touristes

Le noble objectif de «libération des trottoirs» des autorités genevoises a été atteint: une large campagne a permis de baisser drastiquement les stationnements illicites des deux-roues dans la cité de Calvin.
03.12.2021, 13:0303.12.2021, 17:13
Suivez-moi

«Libérééééés, délivrééééés» peuvent chanter les trottoirs genevois. Cet allègement est le résultat d'une campagne contre le parcage à l'arrache, menée entre cet été et cet automne. Dans un communiqué publié ce vendredi, les autorités genevoises se sont félicitées de l'amélioration de la situation.

Plusieurs mesures ont permis de soulager les espaces piétons des scooters et motos sauvages:

  • La création massive de places de stationnement pour ce type de véhicules.
  • Une campagne d’information menée sur le terrain pour désigner aux utilisateurs les places existantes.
  • Un renforcement des contrôles de stationnement.

Et du coup, les amendes sont en baisse

Manifestement, ces dispositions ont fait leur effet. Le nombre d'amendes a baissé de plus de 40% entre la première et la deuxième semaine de novembre. Depuis, elles se sont stabilisées. Depuis début novembre, un peu plus de 6200 verbalisations ont concerné le stationnement illicite des deux-roues motorisés.

Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé du Département des infrastructures, s'est réjoui de cette réalisation:

«L'objectif de libération des trottoirs est aujourd'hui clairement atteint»

«Les observations sur le terrain confirment la pertinence de notre action pour restaurer la légalité et le respect entre usagers», a-t-il encore précisé.

En effet, le résultat est notable

first image
second image
twister icon
images: ge.ch

Les deux-roues genevois ne sont pas agressifs

La Fondation des parkings, de son côté, a signalé certains usagers se montrant toujours réticents à chercher une place licite ou à payer leur stationnement.

Toutefois, lorsqu'ils sont pris la main dans le sac (ou plutôt, la roue sur le trottoir), ils ne se montrent pas agressifs et sont ouverts à la discussion. Ils seraient aussi plutôt bien informés des dispositions.

Petit rappel: ça coûte combien de garer (légalement) son deux-roues à Genève?
Les places de stationnement pour deux-roues motorisés sont gratuites sur la voie publique. Dans les parkings privés, le tarif est de 1 franc pour 3 heures. Ceux-ci proposent en outre des conditions d'abonnement attrayantes, sans compter leur fait que le deux-roues est plus en sécurité.

A propos de motos, celles-ci volent...

Plus d'articles sur la Suisse

En Suisse, les meurtres parfaits sont trop nombreux

Link zum Artikel

La Coupe de Suisse de football en est-elle vraiment une?

Link zum Artikel

Devinez quelle est la ville la plus bruyante de Suisse!

Link zum Artikel

Participez à notre grand classement sur les conseillers fédéraux

Link zum Artikel
Sandrine Jadot, l'humanoïde écolo qui piétine le candidat Yannick
Qui mène vraiment la candidature des Verts à la présidentielle française? Yannick Jadot, le candidat officiel? Ou l'omniprésente Sandrine Rousseau, qu'il a battue à la loyale lors de la primaire interne?

«Elle lui sape les bases de sa campagne.» Spécialiste de l’écologie politique, Daniel Boy juge sévèrement Sandrine Rousseau. Battue par Yannick Jadot en finale de la primaire écolo en septembre dernier, la vaincue ne semble toujours pas avoir complètement admis sa défaite. Le candidat à la présidence de la République, c’est Jadot, pas elle. «Le fait qu’elle ait perdu d’un cheveu, 51%-49%, n’explique qu’en partie son attitude. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si présente dans les débats», poursuit Daniel Boy, directeur de recherche émérite à Science Po Paris.

L’article