DE | FR
Bild

Pour la justice française, une femme se doit de coucher avec son mari

Condamnée pour violation du devoir conjugal en 2019, après s'être refusée à son mari, une femme a fait appel devant la Cour européenne des droits de l'Homme.



Les décisions de la justice française sont parfois étonnantes. C'est du moins la conclusion qui s'impose à la lecture de ce fait divers devenu sujet majeur de société, abondamment relayé dans la presse ces derniers jours. Petit récap des faits:

En 2019, au moment de prononcer un divorce, la Cour d’appel de Versailles estime l'épouse coupable de tous les maux pour avoir refusé de coucher avec son mari. Les juges avaient en effet estimé que les faits «établis par l'aveu de l'épouse, constituaient une violation grave et renouvelée des devoirs et obligations du mariage rendant intolérable le maintien de la vie commune». Une décision ensuite validée par la Cour de Cassation.

Hier, l'épouse a déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l'Homme pour «ingérence dans la vie privée» et «atteinte à l’intégrité physique», selon deux associations qui la soutiennent. Ces dernières déplorent que la justice française «continue d’imposer le devoir conjugal». (ade)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tariq Ramadan jugé pour diffamation

Accusé de diffamation, l'islamologue Tariq Ramadan, a comparu ce mardi, à Paris. La plaignante fait partie des sept femmes qui l'accusent de viol.

L'événement a eu lieu en septembre 2019: au cours d'une interview sur la chaîne française BFM TV, l'islamologue Tariq Ramadan accuse Henda El Ayari, la plaignante, de «manipulation».

Suite aux propos de l'intellectuel genevois, Henda El Ayari porte plainte pour diffamation. Egalement en cause, un extrait d'un livre rédigé par Tariq Ramadan, dans lequel il aurait accusé Henda El Ayari «d'avoir déjà exercé un chantage, à la plainte pour viol, sur plusieurs autres hommes».

L'affaire est complexe, …

Lire l’article
Link zum Artikel