International
Pakistan

Un accident de bus fait 40 morts dans le sud-ouest du Pakistan

Pakistan: un bus explose après être tombé dans un ravin et fait 40 morts

Un bus est passé par-dessus un pont et a pris feu dans le sud-ouest du Pakistan. Sur les 48 passagers, au moins 40 sont décédés.
29.01.2023, 09:1729.01.2023, 10:32
Plus de «International»

Dans le sud-ouest du Pakistan, au moins 40 personnes sont mortes dans l'accident d'un bus qui a explosé après être tombé d'un pont, a annoncé dimanche un représentant du gouvernement.

«Les corps sans vie sont méconnaissables», a rapporté Hamza Anjum, un responsable du district de Lasbela, dans la province du Baloutchistan, où s'est produit l'accident.

Hamza Anjum a indiqué que trois survivants avaient été secourus. Le bus transportait 48 personnes quand il a heurté un pilier avant de passer par-dessus le pont qu'il traversait, a-t-il expliqué.

Forte mortalité sur les routes pakistanaises

La mortalité sur les routes est importante au Pakistan, entre voies rapides en mauvais état, sécurité routière laxiste et conduites dangereuses.

Les bus y sont souvent remplis jusqu'à la limite de leurs capacités et le port de la ceinture de sécurité n'est pas un réflexe répandu. Les accidents de la route impliquant un seul véhicule sont donc fréquents.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 27 000 personnes sont mortes sur les routes du Pakistan en 2018. (sas/ats)

Des Pakistanais en colère brûlent le drapeau suisse
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elle voulait «mordre» les passagers
Les images de cette passagère américaine, expulsée manu militari de son avion en direction de la Californie par la police de Las Vegas, ont fait le tour des réseaux. Accrochez vos ceintures, ça fait froid dans le dos.

Ah! Les joies de l'avion... Ces voyageurs stressés, ces mioches qui chouinent, ces parents au bord de la crise de nerfs, ce bagage à main trop grand, cette valise perdue entre deux correspondances, et cet abruti qui vous demande encore d'échanger vos sièges pour s'asseoir à côté du hublot alors qu'il fait nuit.... Pour enfin, cerise sur le gâteau, finir par cette passagère qui pète une durite à quelques minutes du décollage.

L’article