DE | FR

Le vaccin Astrazeneca jugé «sûr et efficace»

Image: EPA ANP
L'Agence européenne du médicament (EMA) devait se prononcer sur le vaccin anglo-suédois, suspendu par plusieurs pays de l'UE. Le verdict est clair: «sûr et efficace».
18.03.2021, 18:3619.03.2021, 14:49

La décision était attendue. Pour l'EMA, le sérum d'Astrazeneca comporte plus de bénéfices que de risques pour la santé. Le régulateur européen juge également que le vaccin «n'était pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins».

Pourtant, l'agence «ne peut exclure définitivement» un lien entre le vaccin et des troubles de la coagulation rares.

Depuis la semaine dernière, une quinzaine de pays, dont l'Allemagne, la France et l'Italie, ont suspendu par précaution l'utilisation de ce vaccin. La raison: le signalement d'effets secondaires graves, tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

Par ailleurs, la Commission européenne a annoncé qu'elle allait activer une procédure contractuelle pour résoudre le conflit lié au retard du vaccin. Jusqu'ici, les quantités de livraisons annoncées par le fabricant sont nettement inférieures aux chiffres prévus. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi ce couple souhaite que leur fille à naître meure bientôt
A Malte, Andrea Prudente et Jay Weeldreyer voulaient célébrer leur «babymoon», comprenez: leurs dernières vacances avant la naissance de leur fille. Mais entre-temps, les heureux et futurs parents ont appris que le bébé ne pourrait pas naître en vie. Et ce n'était là que le début de la «torture émotionnelle et psychologique».

En juin, Andrea Prudente et Jay Weeldreyer sont partis en vacances à Malte. Ce couple d'Américains, respectivement âgés de 38 et 45 ans, voulait profiter de leur dernier été sur la mer Méditerranée au cœur de l'île de Gozo avant l'arrivée de leur progéniture. C'est, du moins, ce qu'ils pensaient à ce moment-là. Enceinte, Andrea était censée mettre au monde son premier enfant, à la fin de l'automne 2022.

L’article