DE | FR
Présidentielle 2022

«Un non-événement»: Taubira remporte la Primaire populaire dans l'indifférence

Christiane Taubira est sortie vainqueur, dimanche, de la Primaire populaire. Un résultat attendu qui n'émeut pas ses adversaires à gauche. Ils dénoncent une «candidature de plus» et rejettent la proposition de rassemblement.
31.01.2022, 08:0131.01.2022, 11:51

C'était attendu: Christiane Taubira a remporté la primaire populaire de la gauche, qu'elle était la seule à soutenir. Elle a tout de suite appelé les militants, dirigeants et «élus de terrain» socialistes, écologistes, insoumis et communistes, à se rassembler avec elle:

«Nous devons trouver un chemin de façon à rassembler les gauches et leurs sensibilités»

Les premières réactions ont été beaucoup moins enthousiastes. Sélection.

Interrogé par TF1 sur ce qu'il avait à dire à la gagnante, Yannick Jadot, le candidat écologiste, a ainsi répondu:

«Rien. C'était une primaire pour Christiane Taubira, elle en sort vainqueur. C'est une candidature de plus, c'est exactement l'inverse de ce que souhaitait la primaire populaire»

Même son de cloche chez LFI où Manuel Bompard. Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon a affirmé:

«Je trouve ce spectacle pathétique. On est à 70 jours de l'élection la plus importante de la 5e ou 6e puissance économique du monde [...] et, contrairement à ce qu'elle avait dit en décembre, Madame Taubira sera donc une candidate de plus à gauche.»

Malgré le résultat de cette primaire, que le Parisien qualifie de «humiliant», Anne Hidalgo assure qu’elle n’abandonnera pas la course à l’Elysée avant le premier tour. Son entourage assure au quotidien français:

«C'est un non-évènement. Que Christiane Taubira arrive en tête était attendu et il est clair que le rassemblement n’aura pas lieu»

Le directeur de campagne du communiste Fabien Roussel, Ian Brossat, a également refusé la proposition de rassemblement:

«Les poèmes, c’est bien, c’est même indispensable. Mais ça ne suffit pas à remplir le frigo. Moins de lyrisme, plus de concret et d'humilité»

De son côté, l'écologiste Sandrine Rousseau a ironisé:

«Je propose que Hollande se déclare maintenant»

Bref, l'union s'annonce pour le moins compliquée, alors que les quelque 392 738 participants (sur 467 000 inscrits), qui ont voté en ligne de jeudi à dimanche, ont placé l'ex-garde des Sceaux en tête de la Primaire populaire, départagée au «jugement majoritaire». (asi/ats)

Eric Zemmour révèle pourquoi il a échappé au service militaire

Plus sur la présidentielle française

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel

Sandrine Jadot, l'humanoïde écolo qui piétine le candidat Yannick

Link zum Artikel

Mélenchon condamné pour avoir traité des journalistes d'«abrutis»

Link zum Artikel

Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
6 raisons loufoques des tueries dans les écoles (selon les Républicains)
Pour les républicains, farouchement attaché au 2e amendement, les raisons de la tuerie d'Uvalde, qui a coûté la vie à 19 enfants d’une école primaire au Texas, n'ont rien à voir avec l'accès aux armes. Les coupables? Le porno, les portes ou encore la guerre en Ukraine. Florilège.

C'est un thread Twitter qui fait à la fois rire et pleurer. Alexandre Afonso, qui se présente comme professeur agrégé de politique publique à l'université de Leiden aux Pays-Bas, s'est amusé à lister quelques déclarations d'une série d'élus républicains sur les tueries dans les écoles aux Etats-Unis. La fusillade l'Uvalde est un drame qui a, rappelons-le, coûté la vie à 19 enfants d'une école primaire texane.

L’article