DE | FR

Scandale, conflits et vaccination au menu du discours Pascal du Pape

Le premier représentant de l'Eglise a évoqué les nombreux conflits mondiaux et a appelé la communauté internationale à une juste répartition des vaccins, lors de sa traditionnelle prise de parole pour Pâques.
04.04.2021, 15:5304.04.2021, 21:29

François a consacré son allocution pascale, précédant la bénédiction Urbi et Orbi (à la ville de Rome et au reste du monde), aux plus vulnérables, les malades souffrant du Covid-19, les migrants, les personnes précipitées dans la précarité par la pandémie, et les populations victimes des guerres en Syrie, au Yémen, en Libye et en Afrique.

«La pandémie est encore en cours; la crise sociale et économique est très lourde, en particulier pour les plus pauvres; malgré cela - et c'est scandaleux - les conflits armés ne cessent pas et les arsenaux militaires se renforcent», a-t-il fustigé.

Une pensée pour les plus démunis

  • Le souverain pontife a appelé à faire «cesser le fracas des armes dans la bien-aimée et martyrisée Syrie, où des millions de personnes vivent désormais dans des conditions inhumaines
  • ainsi qu'au Yémen dont les événements sont entourés d'un silence assourdissant et scandaleux
  • et en Libye où l'on entrevoit enfin la sortie d'une décennie de disputes et d'affrontements sanglants»
  • ceux qui en Birmanie, théâtre d'un coup d'Etat et de manifestations réprimées dans le sang par les militaires, «s'engagent pour la démocratie en faisant entendre pacifiquement leur voix»
  • Il a demandé à la communauté internationale de venir en aide au «peuple libanais qui traverse une période de difficultés et d'incertitudes»
  • espérer que «Israéliens et Palestiniens retrouvent la force du dialogue pour parvenir à une solution stable», répétant son soutien à une solution à deux Etats indépendants
  • Le pape a salué «le chemin de pacification entrepris» en Irak
  • fustigé «les violences internes et le terrorisme international» au Sahel et au Nigeria
  • souhaité la libération des prisonniers dans les conflits en Ukraine et au Haut-Karabakh

«Internationalisme des vaccins»

Au sujet de la crise épidémique, Jorge Bergoglio, après avoir rendu hommage aux médecins et infirmiers en première ligne, a rappelé que «les vaccins constituent un instrument essentiel pour cette lutte».

«La pandémie a malheureusement augmenté dramatiquement le nombre de pauvres et le désespoir de milliers de personnes partout dans le monde»
Jorge Bergoglio

«Dans l'esprit d'un 'internationalisme des vaccins', j'exhorte donc toute la Communauté internationale à un engagement partagé afin de surmonter les retards dans leur distribution et en favoriser le partage, en particulier avec les pays les plus pauvres».

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je vais ouvrir le feu dans une école»: le tireur avait tout prédit sur Facebook
Au lendemain de la fusillade meurtrière qui a fait 21 morts, dont 19 enfants et 2 enseignants dans une école primaire du Texas, le profil du tueur se précise.

Il n'avait «pas d'antécédents criminels» ni de «problèmes de santé mentale connus». On en sait plus sur Salvador Rolando Ramos, le lycéen de 18 ans qui a provoqué la mort de 21 victimes et des dizaines de blessés, mardi, dans l'école primaire d'Uvalde.

L’article