DE | FR

Jean-Pierre Pernaut est décédé

Le journaliste qui a révélé qu'il souffrait d'un cancer des poumons est mort ce mercredi.
02.03.2022, 17:4402.03.2022, 17:59
Image: Twitter

Le journaliste a succombé à un cancer à 71 ans, un an et demi après sa retraite du JT, alors qu’il présentait toujours une émission sur LCI. L'agent de son épouse, Nathalie Marquay-Pernaut, a déclaré à l'AFP:

«Le père de Tom, Lou, Olivier et Julien est décédé des suites de son cancer du poumon»

Plus tôt dans la journée, le magazine Public avait déclaré que Jean-Pierre Pernaut était très affaibli et dans le coma.

L'homme âgé de 71 ans avait été «transféré dans le grand service de cardiologie d’un grand établissement pour y être opéré en urgence», a rapporté mercredi le média Ici Paris.

«Cela fait deux jours qu’il est dans le coma»
Entourage de Jean-Pierre Pernautici paris

Pour rappel, sa femme avait révélé en janvier dernier sur le plateau de «Touche pas à mon poste» que son mari avait été victime de «quatre mini AVC». (sia)

Marie s'infiltre montre ses fesses au Césars: malaisant à souhait

Plus d'articles sur la France

Le responsable du groupe d'ultradroite les Zouaves arrêté en France

Link zum Artikel

En France, les homosexuels pourront donner leur sang sans conditions

Link zum Artikel

Voici le nouveau Mister France 2022 (et je l'ai jugé très fort)

Link zum Artikel

«Gastro ou pas, c'est 3 couches par jour»: scandale dans des EMS en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les séparatistes prorusses annoncent s'être emparé d'une ville-clé
Tandis que les forces russes intensifient l'offensive dans le Donbass, les forces séparatistes prorusses viennent de revendiquer la prise de Lyman, une localité-clé.

L'annonce a été faite via Telegram, par l'état-major de l'autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk: selon lui, les forces séparatistes ont «pris le contrôle complet» de Lyman avec «l'appui» des forces armées russes. Ni l'armée russe, ni l'armée ukrainienne, n'ont immédiatement commenté cette information, que l'AFP n'a pu vérifier de source indépendante.

L’article