DE | FR

Fusillade en Tanzanie près de l'ambassade de France, Daech pourrait être impliqué

Image: sda
Un site spécialisé dans la surveillance des djihadistes a rapporté qu'un média lié à l'Etat islamique aurait évoqué une attaque sur une ambassade française en Tanzanie.
26.08.2021, 06:1026.08.2021, 15:25

Trois policiers et un agent de sécurité privée ont été tués, mercredi, dans une fusillade à proximité de l'ambassade de France dans la capitale économique tanzanienne Dar es Salaam. L'agresseur a été abattu par les forces de police devant le bâtiment de la représentation française. Six personnes ont également été blessées.

La situation à Dar es Salaam, en images:

«Il est trop tôt pour conclure qu'il s'agit de terrorisme. Nous enquêtons toujours sur les motivations.»
Le chef des opérations de police

Un média lié à l'EI aurait évoqué l'attaque

L'organisme Site, spécialisé notamment dans la surveillance de sites djihadistes, a rapporté dans la soirée qu'un média lié à l'Etat islamique (Daech) avait évoqué une «attaque sur l'ambassade de France» à Dar es Salaam menée par un homme de nationalité somalienne. Aucune revendication n'a, toutefois, été formulée. Contacté par l'AFP, le ministère français des affaires étrangères n'a fait aucun commentaire.

L'ambassadeur américain Donald J. Wright a exprimé, sur Twitter, ses condoléances aux familles des victimes de cette attaque «insensée» et remercié «les forces de l'ordre qui ont mis fin au carnage». Les échanges de tirs ont eu lieu à la mi-journée sur Ali Hassan Mwinyi Road, avenue de Dar es Salaam où se trouvent plusieurs ambassades et représentations étrangères.

Des vidéos diffusées par un média local montrent un homme armé d'un fusil automatique, vêtu d'une chemisette à carreaux et portant un kufi (calotte de prière musulmane) blanc, marchant sur un trottoir, longeant notamment un bus et un tuk-tuk. On le voit ensuite être abattu alors qu'il se trouvait devant l'entrée de l'ambassade de France. (ats/jch)

En parlant de terrorisme: Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
«Il faut être stupide!»: la débâcle du pont est un désastre pour Moscou
La semaine passée, l'Ukraine neutralisait un bataillon russe qui tentait de traverser la rivière Severski Donets. Si le bilan est lourd, cette attaque a surtout entamé la réputation de l'armée en Russie, où des personnalités ont décidé de rompre le silence.

Mercredi 11 mai, un bataillon russe s'apprêtait à traverser le fleuve Severski Donets à la hauteur du village de Bilohorivka, situé dans l'Est de l'Ukraine. Son avancée a été brutalement stoppée par l'artillerie ukrainienne, qui a détruit les ponts flottants mis en place par les Russes. Coincés des deux côtés de la rivière, ceux-ci n'ont pas pu échapper au feu ennemi.

L’article