Sport
F1

F1: la suprématie de Max Verstappen va encore durer

epa10906303 Dutch Formula One driver Max Verstappen of Red Bull Racing celebrates winning the 2023 Formula One Championship after the Sprint race at the Lusail International Circuit racetrack in Lusai ...
Max Verstappen (Red Bull) a remporté samedi son troisième titre consécutif de champion du monde de F1. Image: keystone

Pourquoi la domination de Verstappen va encore durer

En terminant 2e de la course de sprint samedi soir au Grand Prix du Qatar, le pilote Red Bull Max Verstappen s'est assuré un troisième titre de champion du monde consécutif. Et tout porte à croire que sa suprématie va se poursuivre.
08.10.2023, 16:5809.10.2023, 20:52
Cyril Aregger / ch media
Plus de «Sport»

Max Verstappen est champion du monde de Formule 1 pour la troisième fois consécutive. Ce n'est pas une surprise, mais ça reste impressionnant. Avant le Néerlandais, seuls quatre pilotes ont remporté trois fois de suite le championnat du monde: Juan Manuel Fangio (1954-57), Michael Schumacher (2000-04), Sebastian Vettel (2010-13) et Lewis Hamilton (2017-20).

En défendant son titre au Qatar, alors qu'il reste encore cinq week-ends de course, Verstappen a aussi égalé un record détenu par Michael Schumacher, lui aussi sacré en 2002 à cinq courses de la fin (il n'y avait alors que 17 courses au calendrier, contre 23 cette année).

Un bolide et un talent hors norme

Le pilote de 26 ans écrase ses adversaires actuellement: jusqu'à présent, il a remporté 13 des 16 courses et, de Miami à Monza, il a gagné dix Grand Prix de suite – ce qui constitue également un record. Les succès du Néerlandais sont indissociables de son écurie Red Bull, pour laquelle il court depuis ses débuts en Formule 1 en 2015.

Depuis l'introduction du plafond budgétaire (actuellement environ 130 millions de francs) pour les équipes en 2021, la formation autrichienne, dirigée par Christian Horner, présente la voiture la plus puissante de F1. Elle s'est d'ailleurs déjà assurée au Japon son troisième titre consécutif au classement des constructeurs.

epa10906314 Dutch Formula One driver Max Verstappen of Red Bull Racing celebrates winning the 2023 Formula One Championship after the Sprint race at the Lusail International Circuit racetrack in Lusai ...
Un petit air de Daft Punk. Image: keystone

Mais il serait réducteur d'attribuer la domination de Verstappen à la seule supériorité de son matériel. Red Bull a certes la voiture la plus rapide, mais les résultats du coéquipier du Néerlandais, Sergio Perez, montrent que cela ne signifie pas pour autant une place assurée sur le podium. Cette année, Red Bull a fêté «seulement» six doublés en 16 courses. En comparaison, le duo de McLaren Ayrton Senna/Alain Prost avait célébré dix doublés en 16 Grand Prix en 1988.

Bien sûr, Red Bull fait tout pour mettre son pilote vedette dans les meilleures conditions. Le véhicule est conçu de telle sorte qu'il convient davantage au style de conduite de Verstappen qu'à celui de son coéquipier. Mais le natif de Hasselt, issu d'une famille de pilotes de course (son père Jos était lui-même pilote de Formule 1, sa mère belge Sophie faisait du karting), a aussi un talent hors du commun.

En décembre 2021, Max Verstappen fête son premier sacre de champion du monde.
En décembre 2021, Max Verstappen fête son premier sacre de champion du monde. image: keystone

Lors de ses débuts en 2015 au sein de l'équipe junior de Red Bull – Toro Rosso –, il est devenu, à 17 ans et 166 jours, le plus jeune pilote de Formule 1 de l'Histoire. Puis, en 2016 chez Red Bull, à 18 ans et 227 jours, le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix. Le fait qu'il ait ensuite dû attendre cinq ans avant de remporter son premier titre de champion du monde était lié d'une part à la domination de Mercedes et de Lewis Hamilton, mais aussi à un processus de maturation.

Maturité et coolitude

Car Verstappen a toujours été rapide. Mais malgré un instinct de course exceptionnel et un feeling parfait avec ses voitures, il lui manquait encore la maturité nécessaire ainsi que la sérénité pour dominer toute une saison. Au cours des premières années, il est trop souvent parti à la faute ou provoqué des collisions. Mais les erreurs se sont raréfiées et quelque chose a changé au plus tard depuis son premier titre mondial – très controversé - en 2021 lors d'une véritable finale à Abu Dhabi face à Lewis Hamilton.

epa10906002 Dutch Formula One driver Max Verstappen of Red Bull Racing ahead of the Sprint race at the Lusail International Circuit racetrack in Lusail, Qatar, 07 October 2023. The Formula 1 Qatar Gra ...
Cette saison, Max Verstappen a remporté dix Grand Prix de suite, un record. Image: keystone

«Tout ce qui suivra sera du bonus», avait déclaré Verstappen après ce premier sacre. Le jeune homme (trop) ambitieux – que le directeur d'écurie Christian Horner dit n'avoir jamais vu nerveux – est devenu plus détendu, sans pour autant perdre ses points forts.

Parallèlement, grâce à sa supériorité et au titre d'ores et déjà assuré, Red Bull peut désormais se consacrer, très tôt, au développement du bolide pour 2024. Des perspectives peu réjouissantes pour la concurrence.

Adaptation en français: Yoann Graber

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Andri Ragettli n'a pas besoin de skis pour faire des cascades
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse sera championne du monde de hockey à une condition
La Nati peut légitimement rêver de battre le Canada en demi-finale (ce samedi dès 18h20) et même de remporter le titre. L'exploit dépend d'une seule personne.

La Suisse est en demi-finale. Le devoir est accompli. Maintenant, c'est le «programme libre» de ce Mondial qui commence. Avec comme seule limite le ciel.

L’article