DE | FR
La manifestation antispéciste qui aura lieu à Lausanne réclame la fermeture des abattoirs.
La manifestation antispéciste qui aura lieu à Lausanne réclame la fermeture des abattoirs.Image: keystone

Marche antispéciste prévue à Lausanne: «Tuer les animaux est injuste»

Une association antispéciste a envoyé près de 300 000 flyers dans les foyers romands en faveur d'une marche, qui aura lieu à Lausanne fin août.
16.08.2022, 16:5517.08.2022, 11:12

Vous l'avez peut-être reçu dans votre foyer: un flyer de plusieurs associations animalistes appelant à «mettre fin au spécisme» et invitant à venir prendre part à une marche. Près de 300 000 d'entre eux ont été glissés dans les fentes des boîtes aux lettres romandes, dans les cantons de Vaud, Genève et Fribourg.

La marche réclame la fermeture des abattoirs et la fin de la mise à mort des bêtes pour en extraire leur chair et la consommer, «une pratique qui doit devenir illégale au plus vite», explique l'un des organisateurs.

«Nous pensons qu'il est injuste de tuer des animaux innocents et demandons l'interdiction de leur mise à mort pour de simples habitudes de consommation»
Anoushavan Sarukhanyan, président d'Ecologie et altruisme

La dernière marche du genre a eu lieu à Genève, en 2016. Elle avait alors attiré un millier de personnes. Pour cette édition, les organisateurs espèrent la venue de 2000 personnes. La date du 27 août est celle du dernier samedi du mois, soit celle de la «journée mondiale pour l'abolition du spécisme», d'ailleurs créée en Suisse romande.

L'antispécisme, c'est quoi?
Selon cette conception philosophique, les hommes et les animaux devraient être traités sur un pied d'égalité et ces derniers recevoir des droits protégeant leurs intérêts. La différence de considération entre les espèces (le «spécisme») y est considérée comme illégitime et injuste, au même titre que le racisme pour les ethnies humaines.

Si les animaux disposent de droits et de libertés individuelles similaires à celles des humains, le fait de les manger n'est alors plus toléré et toute forme de contrôle sur ceux-ci est considérée comme une discrimination.

L'initiative du 25 septembre est «très modérée»

La marche a-t-elle été prévue en prévision de la votation sur l'élevage intensif, qui aura lieu le 25 septembre prochain? Pas du tout, assure Anoushavan Sarukhanyan, président de l'association organisatrice Ecologie et altruisme, pour qui cette initiative est «extrêmement modérée».

Pour mieux comprendre les enjeux de la votation du 25 septembre:

La marche est notamment organisée par Solidarité animale, mais aussi Animal rebellion Lausanne, affilié au mouvement écologiste Extinction rebellion.

«Tout le monde considère qu'il est injuste de tuer des animaux sans nécessité. Or, manger les animaux n'est de loin pas une nécessité. Nous considérons donc qu'il est injuste de continuer à les tuer par simple habitude alimentaire et travaillons pour que cette pratique injuste fasse partie du passé»
Anoushavan Sarukhanyan, président d'Ecologie et altruisme

Financement difficile

Les 300 000 flyers vont-ils permettre d'attirer un nombre élevé de personnes, peut-être plus de 2000 encore? C'est en tout cas ce que souhaite Anoushavan Sarukhanyan, qui évoque d'ailleurs que l'impression et la distribution des flyers, qui a coûté près de 60 000 francs, a pesé dans les finances de l'association.

«Le financement a été difficile. Il a fallu s'endetter pour ce projet»
Anoushavan Sarukhanyan, président d'Ecologie et altruisme

Tous les mouvements ne participeront pas

Les associations mettent en avant des arguments philosophiques, éthiques, moraux et écologiques pour soutenir leur projet:

«Tous les êtres sensibles sont égaux face au ressenti de la souffrance et veulent l'éviter»
Anoushavan Sarukhanyan, président d'Ecologie et altruisme

Pourtant, tous les mouvements écologistes ne participeront pas à l'action. L'association Pour l'égalité animale (PEA) n'a pas son nom sur le flyer. Par contre, elle fait partie des signataires du comité pour l'initiative qui passera devant le peuple le 25 septembre, d'ailleurs soutenue par les partis de gauche.

Il mange 63 hot-dogs en 10 minutes et tabasse un manifestant

Video: watson
6 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
6
Les afro-descendantes ont trouvé leur capitale suisse
La première édition du Festival Black Helvetia, qui questionne l'identité et le regard sur les femmes noires et afro descendantes en Suisse, débute ce vendredi à La Chaux-de-Fonds (NE). Barbara Hendricks et Christiane Taubira débattront lors d'une table ronde.

La 1ère édition du Festival Black Helvetia (FBH), qui questionne l'identité et le regard sur les femmes noires et afro descendantes en Suisse, débute ce vendredi à La Chaux-de-Fonds, à Neuchâtel. Barbara Hendricks et Christiane Taubira débattront lors d'une table ronde.

L’article