DE | FR

La Suisse va lancer une étude nationale sur le burn-out professionnel

Image: Shutterstock
Unisanté lance une vaste étude nationale pour améliorer la prise en charge du burn-out professionnel. Pour ce faire, le réseau questionnera 150 000 professionnels de la santé.
07.05.2021, 14:2407.05.2021, 14:58

Un projet de recherche va étudier le burn-out, à l'échelle nationale. Cette étude va interroger plus de 150 000 professionnels de la santé, pour savoir comment mieux détecter la forme d'épuisement physique et mental. Unisanté s'en charge.

Selon la dernière Enquête suisse sur la santé, datant de 2017, 20% des personnes actives déclarent éprouver un sentiment d'épuisement professionnel, indique vendredi la faîtière sanitaire. L'état d'épuisement physique et mental, lié à une exposition prolongée aux difficultés en lien avec le travail, est ce qui caractérise le burn-out professionnel (BP).

Une première en Suisse

Malgré 60 ans de recherches, le burn-out ne dispose d'aucun standard diagnostique ou thérapeutique, rappelle Unisanté. Dans la Classification internationale des maladies, le burn-out n'est pas listé comme maladie, mais comme «facteur influant sur l'état de santé» et «motif de recours aux services de santé». Dans la pratique, il est souvent diagnostiqué comme trouble de l'adaptation avec réaction mixte anxieuse et dépressive.

Or, une recherche récente montre qu'il existe une grande diversité dans la pratique de dépistage, de traitement et de reconnaissance du BP en Suisse et en Europe. C'est dans ce contexte qu'Unisanté a décidé de mener un projet de recherche national.

L'étude se fera en deux volets

  • Le volet qualitatif: permettra d'établir une cartographie des différents acteurs impliqués dans la prise en charge du burn-out en Suisse, leurs rôles et leurs interactions.
  • Le volet quantitatif: sera composé d'une enquête en ligne s'adressant à tous les professionnels de santé concernés, notamment les médecins de famille, médecins du travail, médecins psychiatres-psychothérapeutes, psychologues ou infirmiers de santé au travail.
«Le but est de statuer sur la nécessité et la faisabilité de la mise en place d'un programme de dépistage précoce du Burn out professionnel en Suisse et, le cas échéant, d'en proposer un essai-pilote dans le canton de Vaud.»
Unisanté

Une comparaison des pratiques, selon des caractéristiques démographiques, régionales et liées aux spécialisations professionnelles, sera également effectuée. (ats)

Thèmes

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

World of watson: Les phrases insupportables du bureau

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«L'espace public n'est pas toujours accueillant envers les LGBTIQ+»
Rencontre avec la spécialiste Carolina Topini à l'occasion du 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie

Ce 17 mai, c’est la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. Elle commémore le retrait par l’OMS de l’homosexualité de la liste des maladies mentales, il y a de ça 32 ans.

L’article