ciel couvert
DE | FR
Suisse
Extrême droite

Alain Soral jugé pour homophobie par la justice vaudoise

Alain Soral va être jugé pour homophobie par la justice vaudoise

alain soral jugement procès justice vaud homophobie
A Lausanne, Alain Soral va plaider l'acquittement.Image: twitter
L'idéologue avait déjà été condamné à trois mois de prison ferme par le procureur général vaudois.
14.12.2022, 04:5814.12.2022, 06:21
Plus de «Suisse»

Le procès de l'essayiste franco-suisse d'extrême droite Alain Soral pour homophobie s'ouvre mercredi à 10h00 devant le Tribunal de police de l'arrondissement de Lausanne.

De son vrai nom Alain Bonnet, 64 ans et domicilié à Lausanne depuis octobre 2019, Alain Soral a été reconnu coupable de diffamation et de discrimination ou incitation à la haine par ordonnance pénale du Ministère public cantonal au printemps dernier. Il s'en était pris à une journaliste de La Tribune de Genève et 24 Heures ayant publié un article à son sujet en août 2021.

Outre les trois mois de prison ferme, le pamphlétaire a aussi été condamné à 1500 francs de jours-amende et à 1950 francs de frais de justice. Or il a fait recours contre cette sanction, d'où le procès cette semaine devant la justice vaudoise. Un procès qui sera aussi le théâtre du dernier réquisitoire du procureur général Eric Cottier avant son départ à la retraite.

«Mépris à l'encontre de la plaignante»

Cette condamnation a fait suite à des propos tenus par Alain Soral dans une vidéo publiée sur le site internet de son association Egalité et Réconciliation (E&R). Il y avait tenu un discours homophobe envers la journaliste en raison de ses articles publiés dans les deux journaux lémaniques, la traitant notamment de «grosse lesbienne» et «militante queer», insinuant que ce dernier terme voulait dire «désaxé».

La journaliste avait déposé une plainte pénale en septembre 2021. Le procureur général vaudois Eric Cottier a estimé qu'Alain Soral cherchait à «éveiller» un sentiment homophobe auprès de son public.

Sa déclaration avait pour but de diffuser «du mépris à l'encontre de la plaignante en tant que lesbienne et plus largement à l'encontre des membres de la communauté homosexuelle». (ats/jch)

Dans l'enfer d'une foire aux chevaux
Video: watson
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Camps de ski et ramadan: Vaud a trouvé un compromis prometteur
Les autorités scolaires vaudoises et l'association faîtière des musulmans du canton ont trouvé une solution permettant aux élèves de déroger au jeûne durant les camps de ski. Pourquoi il faut saluer cet accord.

Dans le présent dossier, il y a deux manières de voir le verre: à moitié plein ou à moitié vide. Voyons-le à moitié plein. En pointant ce qu’il y a d’encourageant. Une «solution» – c’est 24 Heures qui nous l’apprend ce jeudi – a été trouvée entre l'Etat de Vaud et l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) de manière à dispenser les élèves musulmans pratiquants de l'«obligation» du jeûne durant la période des camps de ski.

L’article