DE | FR
Netflix veut prendre des mesures plus sévères à l'encontre des utilisateurs qui partagent leurs données d'accès.
Netflix veut prendre des mesures plus sévères à l'encontre des utilisateurs qui partagent leurs données d'accès. image: shutterstock

Comment Netflix veut taxer ceux qui partagent leur mot de passe

Netflix estime qu'environ 100 millions de personnes utilisent son service de streaming sans le payer. L'entreprise élabore désormais des plans pour faire payer ces consommateurs. Les premières tentatives sont déjà en cours.
27.04.2022, 06:0027.04.2022, 11:59
André Bissegger / ch media

Le boom du streaming pendant la pandémie a fait de Netflix un gagnant de la crise. Mais aujourd'hui, le pionnier de la branche est lui-même en crise. Pour la première fois depuis 2011, le nombre d'utilisateurs diminue et la tendance à la baisse devrait encore s'accentuer. Il est temps de réagir: Netflix veut prendre des mesures plus sévères à l'encontre des utilisateurs qui partagent leurs données d'accès.

Netflix veut que tous les utilisateurs paient, à l'avenir, pour leur mot de passe.
Netflix veut que tous les utilisateurs paient, à l'avenir, pour leur mot de passe.image: shutterstock

Qu'est-ce qui agace Netflix?

Les clients qui partagent leurs données de connexion sont une véritable plaie pour Netflix. Ce n'est pas étonnant, car il y a beaucoup d'argent en jeu. Le service estime que plus de 100 millions de foyers sont des profiteurs. Lorsque la croissance était encore élevée, on fermait les yeux, a déclaré le fondateur et codirecteur Reed Hastings. Plus encore, on soutenait le partage ou du moins on le prenait avec humour. C'est ce que montre le tweet suivant, en réaction à une offre d'abonnement gratuit pour six mois:

Le tweet suivant de la maison Netflix qui incite littéralement au partage est également légendaire. Le fournisseur a ainsi fait la promotion de sa propre série «Love».

Quel est le contexte?

Pour la première fois depuis plus de dix ans, Netflix a dû faire face à un trimestre de perte de clients. Jusqu'à fin mars, environ 200 000 abonnements payants ont été perdus. Au lieu des 2,5 millions nouveaux clients attendus, le nombre d'utilisateurs dans le monde a chuté à 221,6 millions.

Les investisseurs ont réagi avec déception: le jour de l'annonce, l'action a momentanément perdu près de 40% de sa valeur, faisant chuter la valeur boursière de Netflix de plus de 50 milliards de dollars et faisant tomber l'action à son plus bas niveau depuis plus de quatre ans.

Quels sont les projets de Netflix?

Netflix ne veut plus rester les bras croisés et souhaite faire payer les profiteurs. «Si vous avez par exemple une sœur qui vit dans une autre ville et que vous voulez partager votre abonnement Netflix avec elle, c'est super. Nous n'essayons pas de l'empêcher», a déclaré le chef de produit Greg Peters. «Mais nous vous demanderons de payer un peu plus pour cela». Netflix peut par exemple déterminer, à partir des adresses IP, d'où les utilisateurs accèdent au service.

Que risquent les clients suisses?

Un essai est actuellement en cours au Chili, au Costa Rica et au Pérou. Cette expérience montre ce qui pourrait se passer en Suisse à l'avenir. Comme l'a écrit Netflix dans un blog, deux options sont proposées aux utilisateurs:

  • Les abonnés peuvent ajouter des sous-comptes pour deux personnes au maximum avec lesquelles ils ne vivent pas. Celles-ci reçoivent leur propre profil avec login et mot de passe ainsi que des recommandations personnalisées et ce à un prix nettement inférieur. Au Costa Rica, par exemple, l'accès complet coûte 2,99 dollars américains.
  • Les personnes qui utilisaient, jusqu'à présent, le login de quelqu'un d'autre peuvent convertir leurs données de profil en un modèle payant. Leur historique, leurs listes et leurs recommandations personnalisées sont alors conservés. Un abonnement mensuel coûte entre 11,90 et 24,90 francs.

Cela pourrait toutefois prendre encore un an avant que le système soit rodé et utilisé dans le monde entier, a déclaré le chef de produit Greg Peters.

Comment réagissent les autres services de streaming?

Le partage de mot de passe est également une pratique courante chez d'autres fournisseurs. Selon l'association professionnelle américaine «Advertising Research Foundation» (ARF), environ 45% des utilisateurs de Disney+ partagent leur mot de passe avec des membres de leur famille ou des amis, ce qui n'est que légèrement inférieur aux 49% de Netflix. Il est possible de créer jusqu'à cinq profils par compte Netflix pour les personnes d'un même foyer. Selon l'abonnement, il est possible, comme pour Disney+, de visionner simultanément sur quatre appareils. Avec Disney+, il est possible de créer sept profils au maximum. L'Apple TV peut être partagée jusqu'à six membres de la famille.

L'année dernière, la société d'études de marché Parks Associates a estimé que les services de streaming américains avaient perdu environ 2,5 milliards de dollars de revenus en 2019 à cause des mots de passe partagés. D'ici 2024, ce montant pourrait atteindre 3,5 milliards. Il est peu probable que Disney+ ou Apple TV se privent de ces montants. Ils surveilleront en conséquence de près la tentative de Netflix en Amérique latine.

Que prévoit Netflix pour la suite?

Pour relancer la croissance, Netflix est même prêt à secouer l'un de ses plus grands tabous et à introduire un abonnement moins cher avec des clips publicitaires intercalés. Une telle chose n'a encore jamais été faite chez Netflix. Le co-directeur de Netflix, Reed Hastings, n'y était guère favorable jusqu'à présent. Il reste certes un fan de la simplicité des abonnements: «mais je suis encore plus fan du fait d'offrir un choix supplémentaire aux consommateurs», a-t-il déclaré.

Netflix serait désormais ouvert au modèle publicitaire. «Nous étudions la question et essayons de la mettre en place d'ici un an ou deux». Les détails comme la personnalisation de la publicité peuvent être laissés à d'autres prestataires.

(avec ATS)

Traduit de l'allemand par Nicolas Varin

Voici comment Colin Farrell est devenu méconnaissable dans «The Batman».

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Nous pouvons être seins nus!» Des activistes acquittées mais...
Six personnes ont comparu jeudi au Tribunal de police de Lausanne. Elles contestaient leur condamnation pour habillement contraire à la décence publique. Le juge les a entendues.

Le verdict est tombé, jeudi après-midi, pour les six personnes qui avaient manifesté, avec une dizaine d'autres, torse nu à Lausanne, le 8 mars 2021. Elles comparaissaient, entre autres, pour habillement contraire à la décence ou à la morale publique. Leurs avocats avaient plaidé l'acquittement.

L’article