averses éparses
DE | FR
Suisse
OFSP

OFSP: Le point de la situation Covid en 10 punchlines

10 punchlines pour savoir où en est le Covid en Suisse

Image
Image: Keystone/Shutterstock
Hausse des cas et «Semaine de la vaccination». Voici, en substance, le contenu du dernier point presse des experts de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP). Vous l'avez raté? Pas de panique, voici un condensé en dix punchlines.
09.11.2021, 15:4709.11.2021, 17:26
Plus de «Suisse»

Pour commencer, un pointage sur les infections

«Depuis la mi-octobre, le nombre d'infections a doublé»
Virginie Masserey, infectiologue et cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP

Certains endroits sont plus touchés que d'autres

«Le taux de positivité des tests dans les écoles a été multiplié par dix depuis les vacances d'automne»
Rudolf Hauri, président des médecins cantonaux

Ce n'est grave que pour certains

«Les jeunes adultes sont les plus touchés par les infections, tandis que les hospitalisations touchent les personnes plus âgées»
Virginie Masserey

Cela fait-il pression sur les hôpitaux?

«La situation est stable aux soins intensifs: 13,5% des places sont occupées par des patients Covid»
Virginie Masserey

Quelles sont les craintes?

«La grande question est de savoir si les chiffres vont continuer à augmenter de manière significative ou si l'immunité obtenue jusqu'à présent aura un effet positif sur la situation»
Rudolf Hauri

Vu que les cas sont en hausse, faudrait-il réintroduire les tests gratuits?

«Au deuxième trimestre, les tests ont coûté 359 millions de francs à la Confédération. Je ne pense pas qu'il soit logique que la collectivité paie»
Virginie Masserey

Quels profils continueront d'être pris en charge?

«Les tests de groupe dans les écoles ou au travail ou ceux pour les symptomatiques, ainsi que pour les gens ayant été en contact avec des malades, continueront d'être pris en charge»
Virginie Masserey

Finalement la solution à la hausse des cas demeure toujours la même

«Le moyen le plus rapide d'atteindre l'immunité est la vaccination. Tous les non-vaccinés doivent sérieusement y penser. C'est le but de la "Semaine de vaccination"»
Virginie Masserey

Qui est-ce que ça concerne?

«Ce qui est déterminant, ce sont les personnes qui ne sont pas immunes, c'est-à-dire le 19% de la population restante. Cela représente un million de personnes»
Virginie Masserey

En parlant de vaccin, la France interdit Moderna aux moins de 30 ans et la Suisse?

«Le risque est si faible que Swissmedic n'envisage pas de modifier ses recommandations»
Virginie Masserey

Si vous avez raté les épisodes précédents

(jah)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
1 / 17
Le Covid-19 en Suisse, retour en images
Le port du masque se généralise en Suisse et dans le monde au cours de l'année 2020.
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le futur président de l'UDC ne comprend rien au climat
Marcel Dettling, conseiller national schwyzois et seul candidat annoncé pour reprendre la présidence de l'UDC, s'est exprimé sur le dérèglement climatique et il y a de quoi s'alarmer.

Vous êtes peut-être allé skier cet hiver et avez été contraint de redescendre en station en télécabine, avec de l'herbe à perte de vue. Les pistes sont vertes, pelées, victimes du dérèglement climatique. Pour le conseiller national schwyzois Marcel Dettling d'Oberiberg, ce n'est pas bien grave. Dans une interview avec la NZZ am Sonntag, il a déclaré:

L’article