DE | FR

69% des Suisses disent oui au «mariage pour tous», 46% à l'«initiative 99%»

A cinq semaines et demie du scrutin, un sondage vient confirmer qu'une très large majorité est pour l'égalité de tous dans le mariage. Toutefois, le second vote, sur un changement de l'impôt, peine davantage à convaincre.
20.08.2021, 06:0020.08.2021, 16:01

Les Suisses voteront le 26 septembre prochain sur le «mariage pour tous» et l'«initiative 99%». Voici les grandes tendances qui se dessinent 👇.

Que pensent les Suisses du «mariage pour tous»?

Selon le sondage de gfs.bern réalisé pour le compte de la SSR:

  • 69% des Suisses soutiennent le «mariage pour tous».
  • Ils sont 29% à s'y opposer.
  • Seuls 2% des électeurs sondés sont encore indécis, autant dire que les opinions sont déjà bien formées:

Les parts des Suisses favorables est la même des deux côtés de la Sarine (69%). Elle s'effrite un peu au Tessin, avec 61% de oui.

Les arguments qui séduisent le camp du contre sont:

Du côté des opposants, 39% d'entre eux jugent que les enfants ont besoin de modèles des deux sexes. Une même proportion rappelle que seule l'union de l'homme et de la femme a la capacité de transmettre la vie.

L'électorat UDC, les personnes qui ne font pas confiance au gouvernement, et les membres des Eglises chrétiennes libres, refusent en majorité l'argumentation sur l'homoparentalité, souligne vendredi gfs.bern dans son analyse.

Les arguments qui séduisent le camp du pour sont:

Parmi les arguments qui font mouche en faveur de cet amendement du Code civil, 72% des sondés considèrent que le mariage pour tous est une étape vers l'égalité pour les couples du même sexe et 65% estiment que l'affection et les soins ne sont pas une question de forme de famille.

Que pensent les Suisses de l'«initiative 99%»?

Le sort de l'initiative «alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital» des Jeunes socialistes est davantage sur le balan que le «mariage pour tous»:

  • Une courte majorité (46%) des sondés l'accepte.
  • Mais 9% des électeurs n'ont pas encore fait leur choix.

A noter que c'est au Tessin (51%) que l'approbation est la plus forte.

Une division entre gauche et droite:

La division relativement nette se marque selon pour quel parti penche l'électeur, ainsi, acceptation chez les sympathisants est de:

  • 20% pour ceux du PLR.
  • 29% pour ceux de l'UDC.
  • 84% pour ceux des Verts.
  • 83% pour ceux du PS.
  • 51% pour ceux du parti Vert'libéral.
  • 39% pour ceux du Centre.

A noter que c'est le coude-à-coude chez les indépendants, parmi lesquels un quart n'ont pas encore déterminé leur choix.

Qui a tendance à voter quoi?

Plus le revenu est élevé et moins l'est le consentement pour l'initiative. Les personnes qui vivent dans un foyer disposant de jusqu'à 7000 francs de revenus veulent majoritairement voter en faveur de l'initiative.

Plus étonnant, l'approbation de l'initiative est plus élevée à la campagne que dans les régions urbanisées. Traditionnellement, les projets portés par la gauche rencontrent plus d'approbation dans un environnement urbain.

Quels arguments ont fait mouche dans le camp du oui?

Soixante-quatre pour cent des sondés jugent qu'ils payeront moins d'impôts grâce à l'initiative et que cela profitera à l'économie. Plus de la moitié (51%) estime qu'il faut imposer le capital plus lourdement que l'économie. Enfin, 48% sont d'avis que le texte contribue à une répartition des richesses plus équitable.

Quels arguments ont fait mouche dans le camp du non?

Une majorité (55%) s'oppose à un nouvel impôt qui frappe aussi la classe moyenne. Près de la moitié (49%) jugent qu'accepter l'initiative va rendre plus difficile la reprise économique pour les PME. Enfin, 46% prônent le statu quo: les actifs sont selon eux déjà taxés à un niveau élevé en Suisse.

Quelques infos sur ce sondage:
Le premier sondage Trend SRG-SSR sur les votations du 26 septembre 2021, a été réalisé par l'Institut de recherche gfs.bern entre le 2 et le 16 août auprès de 22 427 titulaires du droit de vote. La plage d'erreur statistique est de plus ou moins 2,8 pour cent.

(jah/ats)

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Des crimes de guerre ont été perpétrés en Ukraine», selon l'ONU
A Genève, les enquêteurs indépendants mandatés par l'agence onusienne ont dévoilé leur première évaluation des violations faites en Ukraine. Des dizaines de sites ont été visités et plus de 150 victimes et témoins ont été entendus.

Les enquêteurs indépendants mandatés par l'ONU sur l'Ukraine ont dévoilé à Genève leur première évaluation des violations dans ce pays depuis le début de l'offensive russe. Leur président, Erik Møse, déclare:

L’article